[Evénement] Integrated Systems Europe 2005 à Amsterdam

La seconde édition du salon professionnel Integrated Systems Europe s’est déroulée à Amsterdam du 26 au 28 janvier derniers. Ce salon clé dans le domaine de l’intégration, du home cinema, du multiroom est dédié aussi bien au monde professionnel qu’au marché résidentiel. multiroom.fr était présent afin de vous tenir au courant des dernières innovations dans le domaine !

Les plus grands noms de l’intégration étaient présents pour proposer leurs nouveaux produits aux yeux du marché européen, pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de se rendre au CES début janvier. Les grosses nouveautés étaient donc peu nombreuses dans le domaine qui nous intéresse. En ce qui concerne le matériel dédié à l’affichage en extérieur ou encore les produits dédiés au monde pûrement industriel, nous ne nous étendrons pas plus dessus, ce n’est pas l’objet de multiroom.fr.

Commençons par les sources et le stockage. ReQuest présentait son édition spéciale du modèle F400P, le Little Red Request dans sa livrée laquée rouge. Les serveurs ReQuest étaient présentés au sein de la gamme de produits de l’importateur anglais avec l’aide des produits Xantech. Chez Imerge, on présentait les différents serveurs ainsi que les divers modes de contrôle par AMX, Crestron ou Opus. La nouveauté c’est le DVD Manager, un boîtier capable de contrôler jusqu’à quatre changeurs multi-DVD Sony avec interface sur écran (jaquettes, titres, artistes, etc.). Atvisican présentait son media center « de luxe » sur retroprojecteur DLP Sim. Kaleidescape démontrait la force de son serveur vidéo haut de gamme avec copie à l’identique du DVD dans le système de stockage (menu, bonus, langues, sous-titres, etc.). Chez Linn, le serveur audio multiroom Kivor Tunboks était installé accompagné du reste de la gamme dans un rack argenté. Opus Technologies présentait l’ensemble de sa gamme avec son serveur de la série 500 sous la marque soeur Mordaunt Short.

Dans le monde de l’intégration, le contrôle est à l’honneur avec les deux grands acteurs du secteur, AMX et Crestron. Crestron présentait une nouvelle console capable de prendre le contrôle et d’afficher le bureau de plusieurs PC. Ce produit est bien sûr dédié aux présentations en entreprise. Tout le reste de la gamme était présenté avec des exemples concrets : contrôle de serveurs audio/video, contrôle avec multifenêtrage, etc. Le concurrent AMX proposait un mur de 25 écrans géré par un seul serveur audio/vidéo MAX. La plupart des dalles tactiles étaient présentées sur leur socle ou en version murale. Russound propose un nouveau clavier mural avec dalle tactile entourée de 8 boutons. Cue, la branche intégration de Beyerdynamic, avait en démonstration sa gamme de consoles tactiles au design très réussi. Le français Vity propose deux nouvelles commandes tactiles portables compatibles avec le Media Bus Control. Chez Philips, seule la gamme Pronto était présentée. Pas de Streamium, puisque cette gamme est dédiée au grand public. Xantech permet la personnalisation de ses claviers muraux MRC de toutes les couleurs. Nevo proposait des démonstrations régulières de sa nouvelle télécommande WiFi NevoSL.

Du côté multiroom, Linn mettait en avant l’ensemble de sa gamme avec les produits Knekt et les contrôleurs Intersekt. Russound avait mis en bonne place ses nouveaux amplificateurs de la série R. Mais beaucoup de sociétés, petites et grosses, se sont lancées à fond dans la transmission audio/video sur IP. Les convertisseurs/balun étaient très nombreux avec des capacités plus ou moins importantes avec un bon score chez Magenta : du QXGA (2048×1536) sur 305 mètres sans perte avec un câble Cat5 ! Les matrices de distribution audio/vidéo et autres convertisseurs tous formats étaient également légion chez les spécialistes Gefen, Extron, Kramer ou encore Audiopatch. Chez certains, on peut même contrôler en temps réel les différents flux audio/video transitant sur le réseau par le biais d’un multifenêtrage sur écran.

Les enceintes in-wall étaient bien représentées également. On en trouvait sur de nombreux stands sans réelle nouveauté si ce n’est la possibilité de liaison sur IP chez NetStreams grâce à de petits modules amplifiés dont nous vous avons déjà parlé. On note également le développement des subwoofers in-wall avec un très joli modèle chez Linn, le Sizmik 10.25 Kustom. Genelec est également de plus en plus présent dans le domaine de l’intégration avec des modèles in-wall. Le caisson HTS6 équipé de 4 subwoofers est par contre un peu moins logeable… Les démonstrations de vidéo-projecteurs, d’écrans, de dalles plasma et LCD étaient nombreuses. Nous avons retenu de superbes images chez Stewart par exemple. Toujours dans l’imagerie, Sony présentait un moniteur avec webcam intégré au design toujours aussi réussi chez le géant japonais.

Le CEDIA et Runco avaient préparé une salle de home cinema complète avec traitement acoustique et de superbes fauteuils pour être bien installé. L’image était confiée à deux modèles de vidéoprojecteurs DLP pour des démonstrations multiples avec une image très cinema. La partie son était assurée par RBH pour les enceintes et le subwoofer. ADA s’occupait du processing et de l’amplification et Denon de la partie lecture. Enfin, l’éclairage était géré par Lutron. D’ailleurs, plusieurs sociétés exposaient leurs derniers produits dans ce domaine à côté de Lutron puisqu’on pouvait également visiter les stands de Vantage et iLight qui proposaient de solutions s’intégrant au centre d’installations complètes audio/video. Le résultat de cette salle CEDIA était probant bien que nous ayons noté un infragrave assez localisable vers l’arrière gauche de la salle, l’emplacement du caisson. La dynamique était toutefois au rendez-vous avec des niveaux incroyables. Belle performance pour une salle montée de toute pièce au milieu d’un salon !

L’ISEurope est incontournable pour les professionnels de l’intégration. C’est également l’endroit où se signent bon nombre de contrats d’importation pour la présence de produits dans de nouveaux pays. C’est aussi l’occasion de voir que les réseaux IP sont la base du multiroom de demain. L’intégration dans le domaine résidentiel bénéficie de nouvelles solutions dans tous les sens, que ce soit au niveau du stockage, du contrôle, des enceintes ou encore des écrans. Il n’y a plus aucune raison pour qu’une installation home cinema ressemble à un cinema ou qu’une installation audio multiroom transforme chaque pièce de la maison en studio d’enregistrement.

L’édition 2006 est d’ors et déjà planifiée. Elle se tiendra à Bruxelles, du 1er au 3 février prochains.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *