Contrôler le bon fonctionnement d’un PC Media Center en continu

Inteset Heartbeat Monitoring Service

Un PC sous Windows Media center doit rester allumé quasiment 24h/24 pour une utilisation efficace au quotidien : accès direct à la TV, la musique, enregistrement de programmes, contrôle multiroom, domotique, etc. Il est alors nécessaire que ce PC plante le moins possible, voire jamais ! C’est encore plus important quand c’est un professionnel intégrateur qui a vendu et installé le système. Dans le cas contraire, le client risque de ne pas être très satisfait de son achat. Inteset, un assembleur de PC Media Center très haut de gamme, ajoute sur ses produits une application de contrôle continu de la santé du PC : disques dur, processeur, ventilateurs, température excessive, etc. En cas d’alerte, le PC peut envoyer un eMail à l’intégrateur pour qu’il puisse intervenir au plus vite. Ce service est commercialisé sous la forme d’un abonnement pour le client. Je suis sûr que ce genre d’outils pour PC (avec envoi d’eMails) doit exister et je ne me suis jamais vraiment penché sur ce problème. Si vous avez des noms de logiciels à me donner, je suis preneur !

9 commentaires

  1. Il y a tout simplement Speedfan qui permet de suivre les temperatures, vitesses de ventilo et tensions.
    Il est gratuit et gere les alertes par mail

  2. Plus généralement SNMP, qui existe depuis pratiquement 20 ans, sert à cela.
    Un agent SNMP a la responsabilité d’agréger et de formater les informations disponibles au sein d’un appareil (imprimante, routeur, commutateur, baie de stockage, PC, serveur, etc) puis de les rendre disponible pour un éventuel serveur qui viendrait l’interroger.
    Le serveur peut également positionner des variables au sein de l’agent et l’agent peut éventuellement expédier des alertes (traps).
    SNMP a été inventé pour de l’embarqué. Il est donc peu consommateur de ressources et ses possibilités ne reposent que sur la description des indicateurs que l’on regroupe dans un fichier dénommée MIB (Management Information Base).
    Il y a ainsi une MIB officielle pour l’imprimante, une MIB officielle pour un routeur, un AP Wifi, etc, etc.
    L’ensemble des informations remonté par l’ensemble des agents peut ensuite être synthétisé dans une console de management qui représentera alors visuellement l’évolution des différents indicateurs, permettra d’agir sur les variables en écriture et pourra déclencher différents évènements tels que SMS, expédition de courriels, sirène, fermeture des sas d’accès, etc.
    Rien de neuf sous le soleil donc mais à nouveau probablement, quelqu’un qui ignore (ou qui feint d’ignorer) l’existant pour mieux proposer un produit … payant lui.
    Car des consoles d’administration il en existe de fort cher (HP OpenView par exemple) mais également des gratuites (Scotty, etc).
    db

  3. Salut

    Dans tous les cas, les gens ne sont pas prêts à faire gérer les fonctions essentielles d’une habitation par un PC.

    De plus, il est quasi impossible d’expliquer à un particulier non avertit pourquoi une machine serveur durcie et fiabilisée va lui couter 5000 euros quand on trouve des PCs à 500 euros au Mamouth du coin.

    A+
    Vincent

  4. Point n’est besoin d’un PC à 5000 euros pour gérer la maison. Les cartes-mères sont de qualité industrielle et elles peuvent tourner des années sans faiblir. Ce qui revient cher (c’est un comble du reste) ce sont les Pc à faible dépense énergétique bien suffisants pour faire de la domotique et nécessaires si on veut les secourir en cas de panne secteur.
    Un tel Pc revient effectivement à 500 euros TTC. Si on y ajoute l’onduleur et le matériel qui va bien (capteurs, actuateurs, etc) on en arrive facilement à 2000 euros pour une installation correcte.
    Ce qui revient cher ce n’est pas l’unité centrale mais la domotique elle-même.
    db

  5. Blas :

    Tu oublies l’alim redondante, le Raid, etc etc. Un PC classique allumé 24/7 à une espérance de vie de 5 ans (une fois passé les 6 premiers mois ou il y a un fort risque de voir un disque dur dégager).

    Idem pour les batteries d’un onduleur.

    Un automate domotique (Crestron ou AMX) on t des durées de vie plus compatible avec une installation dans une maison (minimum 15 ans).

    Mais encore faut-il vouloir confier sa maison à un PC.

    A+
    Vincent

  6. Thomas & Bibkl >
    Merci pour vos réponses, je vais étudier ça de prêt !

  7. @Vincent
    Le MTBF d’un disque dur actuel dépasse le million d’heures ce qui, en fonctionnement ininterrompu, représente tout de même plus de 100 ans.
    Mais bon, quand je parlais de PC économe du point de vue énergétique je ne pensais surtout pas à le pouvoir d’un disque dur mais d’une mémoire flash.
    Ne disposant ainsi d’aucune pièce mobile (pas de ventilateur d’aucune sorte) un tel PC, de qualité industrielle, peut sans problème vivre plus de 10 ans car équivalent à de l’embarqué.
    Les PCB qui apparaissent depuis 1 à 2 ans sont du reste des PC à la dimension d’un circuit imprimé. On ne va pas dire que ces circuits imprimés ont une durée de vie limitée à 5 ans tout de même !

    Non, le souci est davantage du côté des applications. Je pense que la stabilité des applications développées par Crestron est un souci primordial alors que, côté PC, les développeurs visent avant tout les fonctionnalités au détriment de la stabilité (le monde Microsoft nous a du reste bien habitué au classique reboot).
    C’est dommage car la plateforme mérite qu’on s’y attarde et est susceptible de bien faire baisser les coûts de R&D.
    db

  8. @Blas

    J’ai toujours été sceptique sur de tel MTBF. Moi je regarde en pratique, sur des disques durs standards, tu as 5 à 10% de panne dans les 6 premiers mois. Je me demande quels constructeurs annoncent de tels MTBF, entre nous. Sur les plasmas j’ai aussi vu des MTBF à 80000 heures, résultat, une dalle plasma dépasser rarement les 20000 heures.

    Quand je dis 5 ans, c’est pour un PC standard avec composants classiques. Les épidémies de condensateurs défectueux empèchant le démarrage d’un PC au bout de 3 ans sont là pour nous les rappeler.

    Les produits Crestron ou AMX, sont conçus dès le départ dans une optique de fiabilité, avec des composants ad hoc.

    A+
    Vincent

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *