Sonos One, Google Home Max, Dynaudio Music : les enceintes connectées de la semaine

Sonos, Google, Dynaudio : les nouvelles enceintes connectées de la semaine

Cette semaine est très riche en nouveautés dans le multiroom ! Trois acteurs majeurs de l’audio et de la high tech ont présenté des nouveautés de poids dans le monde des enceintes connectées. Les deux tendances sont le contrôle vocal et l’adaptation du rendu sonore à l’environnement.

Sonos One : ouverte à tous les assistants vocaux

Sonos nous parle de son intérêt pour le contrôle vocal puis plus d’un an (lire aussi : Sonos est enfin compatible officiellement avec des produits tiers). La compatibilité avec Amazon Alexa a été officialisée puis testée en beta pendant de longs mois.

Finalement, la nouvelle enceinte Sonos One intégrera les trois moteurs d’assistance vocale : Alexa, Google Assistant et Siri ! Au lancement, seul Alexa sera disponible, dans les pays où cet assistant est disponible. D’ailleurs, on attend encore Alexa en France. Siri et Google Assistant seront ajoutés quant à eux en 2018.

Je trouve ce choix très malin de la part de Sonos. Les fabricants d’enceintes connectées font aujourd’hui leur choix en s’associant avec l’un ou l’autre des moteurs vocaux disponibles. En proposant les trois assistants sur son produit, Sonos garde une longueur d’avance.

sonos one privacy vie privee

La Sonos One ne sera pas une énième enceinte Alexa, ou une enceinte Google Assistant, ou une enceinte Siri. En ne se coupant de personne, elle garde son statut de référence. Le choix d’un assistant vocal n’est plus la question : on reste concentré sur le design, l’ergonomie, les services audio compatibles. Tout ce qui a fait et fait encore la force de la marque Sonos.

La Sonos One reprend le design de la bien connue Play:1. Elle lui ajoute six micros pour la partie vocale et une zone sensitive sur le dessus pour les commandes principales : volume, précédent/suivant, mise en veille des micros.

On devrait également retrouver la technologie True Play qui adapte le rendu sonore de l’enceinte à la pièce. Elle est jusqu’ici compatible uniquement iOS en utilisant le micro de son smartphone. Avec ses micros intégrés, la One sera peut-être capable de s’auto-paramétrer ? A vérifier !

sonos one lifestyle

Enfin, je dois avouer m’être trompé sur un point dans mon article concernant AirPlay 2 (lire aussi : AirPlay 2 va-t-il faire trembler Sonos ?). Il me semblait peu probable que Sonos intègre AirPlay 2 dans ses enceintes. Cela les rendrait compatibles directement avec bon nombre d’enceintes concurrentes.

Sonos a choisi là aussi l’universalité, comme pour le vocal. Le fait qu’elle soit AirPlay 2 ou pas n’est plus une question, elle l’est. Une nouvelle fois, l’acheteur peut se concentrer sur les qualités intrinsèques du produit sans se dire qu’il achète un produit fermé.

Sonos sort du système propriétaire pour aller vers l’enceinte connectée complètement universelle ! Cela était vrai en ce qui concerne les services de streaming audio. Ce sera maintenant vrai pour quasiment tout le reste, vocal et réseaux. Il ne manque plus que Chromecast et la boucle sera bouclée.

La Sonos One sera disponible à partir du 24 octobre au prix de 229 €, soit le même prix que l’actuelle Play:1.

Google Home Max : l’assistant vocal tourné vers l’audio

Home est l’enceinte connectée doublée d’un assistant vocal de Google. Lors de sa conférence du 4 octobre, deux nouveaux modèles ont été présentés : Home Mini et Home Max.

Home Mini prend la forme d’un petit galet et vient directement concurrencer l’Echo Dot d’Amazon. Il est disponible dans trois couleurs, blanc gris et corail. Il n’a aucun bouton mais quatre petite led blanches qui rappellent les quatre points du logo Google Assistant. Pas de sortie audio, mais une compatibilité directe avec n’importe quelle enceinte ou ampli Chromecast.

C’est le Google Home Max qui nous intéresse un peu plus ici. Il est une évolution du Home classique vers la HiFi et il a été développé en ce sens. La partie audio est donc soignée avec deux médium/woofers de 11 cm et deux tweeters.

google home max composants

La Home Max peut être positionnée à l’horizontale ou à la verticale. On peut en associer deux pour un en faire un vrai système stéréo. Elle dispose d’une entrée source sur mini jack pour connecter une TV ou une platine vinyle (avec pré-ampli RIAA intégré).

Google Assistant est bien entendu présent, et on retrouve les quatre LED de confirmation des actions visibles à travers la grille en tissus, comme sur la Home Mini. Le multiroom est quant à lui assuré via le protocole Chromecast.

google home max vinyl stereo

Google a également intégré une fonction d’adaptation du signal sonore à l’environnement appelée Smart Sound. Elle compense le placement de l’enceinte dans un coin par exemple, mais elle égalise et adapte aussi le son selon le type de musique que l’on a l’habitude d’écouter.

Avec toutes ces caractéristiques, et disponible en noire ou en blanche, on comprend très bien qu’elle a dans le viseur la Sonos Play:5 ! D’ailleurs, il ne manque plus que le contrôle vocal intégré à cette dernière. Peut-être dans une hypothétique Sonos Five d’ici quelques temps.

Le Google Home Max n’est pas disponible en France pour son lancement, mais dans quelques autres pays dont les USA à 399$.

Dynaudio Music : la HiFi sans fil

Dynaudio est reconnue pour ses enceintes de qualité dans le monde de la HiFi et fête ses 40 ans d’existence. Il existe déjà des enceintes sans fil dans la gamme. Ce sont des modèles au format classique, amplifiées et capables de se connecter aux sources audio à distance.

La nouvelle gamme Dynaudio Music propose elle des modèles autonomes sans fil, parfaitement dans la mouvance des enceintes connectées. Elle se compose de quatre références, de la plus petite à la plus grande : Music 1, Music 3, Music 5 et Music 7.

Le design permet de les faire sortir du lot. Mais c’est surtout la qualité audio qui devrait primer face à la concurrence. Dynaudio a en effet ici décliné les technologies de haut-parleurs de ses enceintes traditionnelles.

dynaudio music 1 inside

Comme Sonos avec True Play et Google avec Smart Sound, Dynaudio a équipé ses enceintes de technologies d’adaptation du son.

Il y a tout d’abord NoiseAdapt dont l’objectif est de moduler l’égalisation en temps réel. La musique est ainsi toujours parfaitement intelligible, même avec un bruit de fond important tout autour.

Cette égalisation agit également en fonction du placement de l’enceinte. La technologie RoomAdapt permet de reproduire la musique de la meilleure façon possible, que l’enceinte soit placée au centre de la pièce, contre un mur ou dans un coin.

Les quatre modèles sont compatibles Bluetooth aptX, Spotify Connect et AirPlay. Une mise à jour est prévue pour le futur AirPlay 2. Dynaudio a quand même crée une application mobile dédiée à ses enceintes. Son intérêt est d’intégrer un algorithme, Music Now, qui va créer des playlists automatiques selon vos goûts et vos habitudes.

Ces playlists ainsi que n’importe quelle autre présélection ou radio favorite sont accessibles directement sur les enceintes. Quelques touches dédiées sont prévues pour cela.

dynaudio music 7 lifestyle

Les Dynaudio Music disposent d’une entrée auxiliaires sur mini-jack et d’une entrée USB. Les Music 5 et Music 7 ont en plus une entrée numérique optique. Enfin, la Music 7 a même une entrée HDMI. Ces entrées spécifiques aux deux plus gros modèles serviront avant tout à y relier le son d’un téléviseur.

Toutes ces enceintes fonctionnent en multiroom. On peut en connecter jusqu’à six sur un même système. C’est beaucoup moins que la concurrence, mais cela devrait suffire dans la plupart des cas.

Quatre finitions sont proposées : gris clair, gris foncé, bleu nuit et rouge. Les tarifs des enceintes Dynaudio Music s’étendent de 499 à 999 €.

 

De plus en plus de choix en multiroom

Le marché de l’enceinte connectée et du multiroom est en pleine ébullition ! Entre les assistants vocaux, les technologies d’adaptation du son à la pièce d’écoute et des qualités de plus en plus HiFi, il y a forcément de quoi trouver le modèle qui vous correspond.

5 commentaires

  1. Bonjour,
    Et pour Denon Heos, il y a des nouvelles pour les assistant vocaux?

  2. ok merci mais mon accent anglais n’est apparemment pas trop compatible…

  3. J’ai eu la chance de tester en avant premiere la Dynaudio Music.
    Ses fonctionnalités et son usage (tant par l’application qu’avec les boutons) sont vraiment facile et intuitif (plus que l’app Sonos).
    Autre point positif, chaque utilisateur de la maison peut appeler sa préselection avec un simple bouton sur la tranche de l’enceinte (wow)
    Le rendu sonore est aussi de très bon niveau.

  4. Merci Didier pour ce retour d’expérience sur les Dynaudio Music !
    Je les aies trouvées également très prometteuses sur le salon Image et Son. 😉

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *