La VOD est-elle l’avenir des serveurs vidéos dédiés ?

blog audiovideo interiors

Suite aux échanges animés dans les commentaires du sujet de Kaleidescape et son serveur Blu-ray, je recentre le débat dans ce nouveau billet.

Comment rester dans la légalité en terme de bibliothèque de films accessible sur un ou plusieurs téléviseurs/vidéoprojecteurs dans sa maison. Aujourd’hui, il n’existe que deux solutions légales, complètes et vendues prêtes à l’emploi par leur fabricant au consommateur, sans aucune manipulation technique/informatique ou achat de licence complémentaire :

  • le changeur de disques (DVD et/ou Blu-ray), tant qu’il y a des disques physiques à acheter, disponible chez Sony en modèles 400 DVD/Blu-ray, aux USA uniquement à ce jour
  • les serveurs Kaleidescape qui permettent de stocker légalement des DVD, bien que la société soit en jugement à ce sujet depuis quelques années et pour quelques mois encore. Si le jugement final s’avérait négatif pour Kaleidescape, ils se rabattraient alors sur la seule solution du changeur qu’ils ont déjà évoqué et prévu pour le Blu-ray.

Il n’existe aucune autre solution légale. On peut toujours partir sur un PC Media Center, un media player quel qu’il soit, un serveur DLNA et laisser au client le soin d’installer lui-même sa solution de rip. Ce qui est une solution inaboutie à réserver uniquement aux clients qui savent ce qu’ils font et ayant un minimum de connaissances informatiques. Je mets également de côté les serveurs vidéo encore vivant sur le marché : Fusion Research (manque le Blu-ray), Imerge (manque le logiciel de rip) et ReQuest (obligation d’insérer un disque tous les X films regardés) dont les solutions ne sont pas complètes ou contraignantes.

On va également laisser de côté Niveus, Life|ware, Vidabox et consorts qui ne sont que des PC Media Center « bloqués ». Et je ne parle pas des solutions ultra-geeks configurables uniquement par eux mais que, par un manque évident de recul, ils pensent accessibles à tous. Et qui vont comme d’habitude fleurir dans les commentaires du type : pour moins de xxx Euros, je fais la même chose les doigts dans le nez, les mains dans les poches (mais ça plante tous les deux mois, et je suis le seul dans ma famille à savoir m’en servir parce qu’il faut faire quinze manip avant de pouvoir afficher le logo Europa Corp ou Fox sur l’écran).

Bref, une véritable solution légale prête à l’emploi et simple d’utilisation pour n’importe quel public manque cruellement à l’appel !

Mon avis est qu’il n’y en aura jamais. Le problème sera tout simplement réglé lorsque la VOD sera généralisée avec par exemple des offres telles que celle de FilmoTV. Quand le catalogue de ces offres sera réellement complet, ni plus ni moins que tous les films depuis les débuts du cinema, alors il est clair que les disques physiques n’existeront plus. FilmoTV ne propose qu’un catalogue de 500 films à ce jour.

La VOD confortable reste encore réservée à ceux qui ont un débit Internet important, mais avec les avancées technologiques, peut-être qu’il y aura demain une solution pour tous. Aux USA, l’offre VOD de Vudu en HD nécessite une liaison ADSL de 2 Mb minimum grâce au système de Peer-to-Peer pour le stockage des films entre abonnés, et le stockage en permanence dans son player Vudu du début des films les plus vus ou les plus en rapport avec les goûts de l’utilisateur.

On cherche des solutions chez des micro fabricants inconnus du grand public pour un problème à résoudre à l’échelle du très grand public, qui concerne potentiellement tous les consommateurs de films à la maison. Il est clair que les réponses ne sont fatalement pas chez des Kaleidescape, Imerge ou Vidabox en l’état actuel des choses. Mais il faut plus regarder du côté de chez Apple, Sony, Microsoft, Canal+, pourquoi pas chez les Samsung/LG/Pioneer/Bose/Loewe ou même encore chez les FAI qui ont déjà attaqué ce terrain.

La solution peut même venir d’une société qui peut naître demain, à la Vudu, avec les reins très solides. Une société du type Sonos qui a mis tout le monde d’accord dans le domaine de la distribution audio domestique et qui ferait la même chose dans la distribution des films à la maison.

17 commentaires

  1. Et AppleTV + iTunes store ? Ca existe, c’est légal, c’est abordable, c’est solide et c’est utilisable par mon fils de 5 ans.
    Mais OK, pas en France (encore) – mais le chargeur de BluRay Sony n’est pas non plus dispo dans l’hexagone (donc pas dans la bonne zone pour Camping 2!) 🙂

  2. Bonjour,

    je suis fondamentalement d’accord avec le contenu de ce billet. La solution PCHC n’est absolument pas viable à mes yeux car elle génère trop de problèmes sur le moyen/long terme pour les non avertis. Malgré l’avènement d’interface quand XMBC et autre, le PCHC est loin d’être une boîte noire robuste et fiable accessible à toute la famille. Aboutir à une chouette solution demande un réel travail d’intégration et d’ergnonomie. D’ailleurs, je me pose la question de l’accessibilité des dernières platines bluray avec les mises à jour de firmware successives, mais c’est un autre débat.

    Je suis tout à fait prêt à passer au dématérialisé. Si une solution correcte était disponible, je signerais tout de suite. La solution la plus proche de ce que je recherche en terme d’expérience utilisateur est de type AppleTV avec un maximum de flexibilité (multipostes, réseau, distribution…).

    Le gros problème de ce type d’offre est vraiment la qualité mise à la disposition du public. Je veux du 1080p plein débit, avec une piste sonore plein débit, ce qui veut bien dire au moins 40 Mbit de débit (son + vidéo). Je ne suis ABSOLUMENT pas intéressé par du 1080p à 2 mbits et du son bas débit.

    Un autre problème, c’est le catalogue. Quelle frustration de ne pas pouvoir accéder à l’intégralité des saisons d’une série et de n’en proposer que la dernière sur les sites de VOD. C’est le même problème avec la musique ou finalement il est difficile, sans être impossible, de trouver du contenu dans des formats sans pertes.

    Cette solution n’est pas acceptable à mes yeux et malheureusement, je n’ai pas l’impression qu’on va aller dans ce sens ou peut-être uniquement pour les gens qui disposeront d’une connexion internet à très haut débit soit une minorité d’ici à une dizaine d’année.

  3. merci Alban de relancer ce sujet car il me tiens a cœur, je suis passionné de PCHC et malheureusement je pense que de mettre a disposition des particuliers une solution simple. n’est pas possible « légalement bien sur » sinon c’est trop couteux, a moins de s’appeler APPLE. je mets ma main a couper que d’ici 5 ans et plus, APPLE va mettre le nez dedans a vitesse grand V.

    itunes films (existe en france, il me semble) + apple TV + ipad en télécommande tactile et en avant la dispartion du support dvd et bluray

    en ce qui concerne les Rip de Bluray en 1080p (a part sur un projecteur ou une dalle de plus de 160cm) je ne vois pas l’intérêt de garder le bitrate a fond, j’ai fait énormément de test la dessus, et franchement a 4 mètres de distance du canapé on voit pas la différence.
    une video de 10 a 15Go en 1080p avec son dts est largement suffisante ( le bitrate est deja de 20m)c’est un autres sujet.

    et pour les logiciel mediacenter:
    le seul que je trouve vraiment stable c’est Mediaportal surtout depuis la dernière MAJ. quand XBMC (je le trouve super jolie (skin au top) mais vraiment pas simple d’utilisation, surtout dans la recherche de fichiers sur DD il met énormément de fichiers en plus(Nfo, tnb etc…)

    enfin je trouve qu’ils se foutent vraiment de nos gueule sur la copie privée, pourquoi on ne peut pas faire de copie alors que le support DVD ou Bluray n’est pas viable dans le temps ????? moyenne de 2 a 5ans.

    enfin espérons qu’il arrêterons un jour de nous prendre pour des vaches a lait. (je rêve moi ou quoi ??????)

    @+

  4. Bonjour,

    J’ai cherché de tous les cotés un moyen de stocker sur disque dur mes blu-ray, dvd et pouvoir les visualiser sur tous les écrans de la maison, d’enregistrer la TV et de pouvoir partager ceux-ci et ceux pour moins de 5000 euros (ce qui est déjà un beau budget). Et bien rien. Donc seul solution pour moi, un media center sous Seven (c’est relativement stable), un serveur HP avec 3 disque de 1000 GB, une matrice HDMI. Le tout piloté via une TSU9400 et un RFX9600. Beaucoup de temps pour tous configurer. Budget environ 3000 euros sans les écrans et sa marche pas mal. De temps en temps gros plantage du bouzin mais il faut faire avec :).
    Il parait que Microsoft va sortir une version embeded de son mediacenter sous Seven. Peut-être une solution souple et stable. A voir.

  5. @cruzy : je ne pense pas que le problème de la dégradation de la qualité soit insignifiant, même si celui est imperceptible. Déjà par principe, je ne souhaite pas recompresser un media sur lequel tous les soins ont déja été apportés pour offrir la meilleure qualité possible (cette étape est déja variable en terme de qualité suivant les studiods malheureusement). Dans 5 ans, tu seras bien embêté de recompresser ta médiathèque avec le nouveau format à la mode encore plus performant. Je reste convaincu que l’idéal est l’archivage, et donc de passer par un “dump” plutôt qu’un rip ne serait-ce que pour “respecter” le travail de la photographie et des ingénieurs sons. Pleins de logiciels permettent de faire ça, mais ça n’est pas légal malheureusement. Ça n’est que mon point de vue, mais il me tient particulièrement à coeur alors désolé si mes propos sont vifs.

    On peut faire le parallèle avec les fichiers musicaux. Faire la différence entre un mp3 320 kps et du flac par exemple n’est pas évident sans être dans de bonnes conditions d’écoute : c’est certain que dans le métro ou la voiture, on s’en fiche royalement. La différence se fait sentir dès lors qu’on a une installation un peu soignée sans être forcément cher (c’est un autre sujet). Mais quid d’une collection de 30 go de mp3 lors de la sortie d’un nouveau format plus performant ? Encoder à nouveau à partir de ses fichiers en mp3, c’est à dire d’un format déja destructif à un autre format destructif ? Très peu pour moi, et j’espère pour beaucoup d’autres personnes.

    Archiver correctement sa médiathèque est une gageure de liberté, et c’est sans doute là le point le plus important au delà de tous les aspects techniques.

    Offrir aux utilisateurs une solution flexible, accessible financièrement et hautement ergonomique est un problème non résolu, et je trouve ça extrêmement dommage que la principale cause soit d’ordre juridique.

  6. Fred >
    Il y a effectivement la solution Apple, sur PS3, chez les FAI, etc. Mais on reste dans le concept 1 film = 1 achat. Contrairement à ce que je pense être la solution d’avenir proposée par FilmoTV : on paye un abonnement mensuel et on a un accès virtuellement illimité à l’intégralité de l’offre.

    50 films par mois chez FilmoTV, ça devrait suffire à quasiment tout le monde, sinon on prend plusieurs abonnements de 50 films ou on attend qu’ils sortent des abonnements illimités.

  7. FimoTV ressemble dans le principe à Deezer et Spotify, il va se produire les mêmes problèmes : qualité audio-vidéo, limitation du catalogue par des ayants droits capricieux. Au final, le client devra souscrire plusieurs abonnements chez plusieurs fournisseurs de VOD.

    A part le chargeur DVD / BR je ne vois pas quelle solution peut émerger : le stockage sur disque coute une fortune en disque et en temps passé, la VOD n’est pas prêt d’offrir la HD du Blu-ray.

    Du coté des Apple TV et Google TV, vu que ces deux géants veulent coller de la pub de partout, ils ne risquent pas de se mettre d’accord avec les chaines de TV et les majors. Chacun va faire des bouts de … et le client devra se débrouiller avec et là aussi jongler avec plusieurs catalogues.

    Pour ma part, vu l’usage que je fais de quelques 300 disques DVD / BR, j’ai opté pour une présentation des jaquettes sur le Media Server (c’est légal), cela permet un choix aisé et agréable (classement, synopsis, recherche), cela m’a pris 2 minutes par film à renseigner depuis un poste bureautique, un bon vieux classeur pour ranger mes disques avec intercalaire et le rip uniquement des dessins animés des enfants (vu et revu des dizaines de fois dans l’année), le tout mélangé avec les enregistrements de la TNT HD de Canal+. Le confort est là, Madame est ravie, mon fils de 4 ans, choisi seul ses dessins animés.

  8. Eric >
    Le problème des droits, des multi-plateformes et des multi-abonnements pour arriver à une solution universelle est primordial et je l’ai un peu occulté dans mon billet.

    Cette problématique fait effectivement que, à ce jour, pour se constituer la bibliothèque que l’on souhaite sans aucune contrainte de droits liés aux ayant droits tout en restant dans la légalité, il faut acheter les disques ! Et les placer dans un changeur multi disques pour la solution mono pièce la plus pratique.

  9. Une solution intermediaire peu etre sagetv et ses extenders !
    supporte tous les formats et stream les blueray vers les extender !
    donc associer a un changer ca peut le faire !

  10. Domotiqa >
    Je surveille cette solution depuis quelques temps mais je n’ai jamais eu l’occasion de l’essayer. L’avez-vous essayée ? Il y a des limites liées à l’EPG par exemple dispo uniquement pour les USA. A moins que tout cela ait évolué également ?

  11. en effet, on doit souscrire a une offre a part pour l epg !

    par contre cette solution reste en majorité software !

  12. juste une appartée, sur thegreenbutton, il y a une appli (autorip n compress) qui fait tout tout seul !
    Que du plaisirs, meme si la encore on reste soft !

  13. Pour rendre simple un PCHC, il suffit d’en faire un… PC!

    J’ai longtemps essayé de configurer un media center (bati autour de XP et Media Portal) pour en arriver à la même conclusion que l’auteur de l’article: personne à part moi savait s’en servir. MediaPortal ne sachant pas lire éfficacement tout les formats « out of the box », fallait souvent faire mille manips bizarres de configuration avant de lancer un film, ce qui souvent ne marchait pas et j’étais bon pour partir dans la pièce du fond sur mon PC pour me connecter à distance sur le media center (faute de clavier….) et faire de la résolution de panne. Parfois nous avons carrément renoncé à voir un film tellement ça nous prenait la tête.
    Absurde.
    Depuis, le « media center » est redevenu un PC commun, branché sur la télé. Fini la télécommande Pinnacle, certes jolie mais pas forcément pratique dans toutes les situations, et voilà un clavier sans fils au format netbook avec un petit touchpad. Fini le MediaPortal avec sa configuration exotique, je lance directement les films, les jeux, le web par Windows.
    Il n’y pas d’index, ni d’images de jaquettes, mais tout est bien rangé dans des dossiers par thèmes, ça suffit amplement. Plutôt que d’essayer d’intégrer un navigateur web dans le logiciel media center, mission quasiment impossible surtout sans clavier, c’est tout simplément Opera maintenant qui s’adapte à l’écran télé. Et comme dans la famille tout le monde sait se servir un minimum d’un PC avec XP, tout le monde est content.
    Ce n’est pas aussi glamour qu’un media center, mais ça marche, et du tonnerre. Alors pourquoi vouloir en faire plus?

  14. Et oui, si cela était finalement la seule et unique bonne solution ?

    Je n’y avais pas pensé et ça mérite réflexion.

  15. Bonjour,

    En ce qui concerne la facilité d’utilisation, un Plex sur un macmini piloté par une logitech Harmony est vraiment simple, suffisamment pour ma fille de 6 ans. Donc c pas vraiment ca le soucis … Mais c’est surtout la fiabilité de ce genre de solution le nerf de la guerre … Mon installation plex bug régulièrement et ca se régle parce que je m’y connais bien … Mais l’individu moyen ne s’en sortira pas. Des solutions comme LifeDomus bien que jeunes sont prometteuses grace a leur lecteur multimédia intégré au restitutif et leur télécommande universelle iphone/ipad … Mais j’y vois 2 soucis : 1-le prix, car il faut acheter la box 2500€ en plus du PC qui fait le restitutif et du Nad qui stocke les films. 2-ca ne régle pas le problème de la légalité puisque cela s’appuie sur du contenu dématérialisé et donc rippé a partir de BR ou a partir de MKV téléchargés …

    Cela ne laisse que 2 alternatives :

    – faire confiance a la VOD et limiter le rôle des intégrateurs a vendre du matériel HC et de la técommande universelle un peu évoluée …

    – tenter le coup avec des serveurs genre infinity ou bnm mais qui seront de facto hors la loi pour les bluray …

    C’est pas super réjouissant mais on sait bien qu’en France la VOD c’est n’importe quoi !

  16. Pas grand chose à ajouter, à part dire que je suis entièrement d’accord avec votre analyse !

    Il y a aussi la solution alternative de l’AppleTV avec le transcodage de toute vidéo dans le format supporté par l’AppleTV.

    Pour info pour ceux qui se poseraient la question, Plex ou XBMC sur AppleTV, ça n’est malheureusement pas plus fiable que sur un MacMini ou un PC…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *