La révolution EnOcean : des interrupteurs sans fil et sans alimentation !

EnOcean

EnOcean propose une technologie totalement innovante qui rend les interrupteurs en particulier et tous les appareillages en général totalement propres. Les interrupteurs équipés EnOcean ne consomment tout simplement pas de courant. Ils communiquent sans fil avec une centrale dans la maison qui elle va piloter les différentes lampes. Ca marche aussi pour le chauffage, la climatisation, la sécurité, etc. Il existe ensuite des passerelles web ou EIB/KNX pour que la centrale EnOcean communique avec le tableau électrique.

Alors, comment ça fonctionne EnOcean ? Un interrupteur EnOcean est en effet suffisament peu gourmand en courant pour que l’action humaine d’appui sur l’interrupteur génère le peu de courant nécessaire pour envoyer l’information allumer ou éteindre à la centrale. Génial, il suffisait d’y penser ! Aucune consommation de courant, aucune liaison à l’installation électrique, cela signifie que les produits sont faits pour durer dans le temps. Ils simplifient également l’installation : l’électricien n’a plus besoin de tirer des câbles dans les murs pour les interrupteurs ; les lampes et autres appareils peuvent être reliés directement au tableau électrique.

Ce qui est encore plus fort, c’est que EnOcean ne fabriquent que des modules. Ces modules s’intègrent à l’intérieur des interrupteurs du marché tels que ceux de Gira, Jung, ou encore Merten. On peut donc marier le design et l’innovation sans problème. En Angleterre, Ivory Egg s’est spécialisée dans l’appareillage et la société propose aux intégrateurs anglais des interrupteurs des plus grandes marques avec EnOcean intégré.

Concernant les prix, on est pour l’instant autour de 450 Euros pour une centrale EnOcean et à environ 70 Euros pour un interrupteur « EnOcean inside ». Ces prix sont à comparer à la prestation d’installation du câblage dans les murs par l’électricien qui devient inutile avec EnOcean.

Il faut savoir que EnOcean est déjà utilisé dans les environnements institutionnels et professionnels. Il était tout naturel qu’une telle révolution finisse par arriver dans nos habitations. Espérons que cela s’accélère dans les mois à venir car avec une telle technologie, EnOcean devrait logiquement s’imposer.

22 commentaires

  1. Je trouve ça vraiment terrible ; le seul problème c’est toujours le coût de l’installation EIB/KNX qui va avec

  2. Théoriquement c’est super.
    Mais bon, mon expérience du sans fils (réseau comme domotique) me montre que jusqu’à présent, si on peut faire du filaire, c’est à privilégier.
    est-ce vraiment fiable ? et quel intéret s’il n’y a pas d’économie ? (le moindre cout en cablerie étant compensé par les prix élevés des intérupeurs)

  3. Je préfère également le câblage total. Mais en rénovation ou pour les énormes bâtiments qui nécessitent des kilomèters de câblage, il y a un réel intérêt. Autre avantage : supprimer tout ce câblage limite le rayonnement électrique dans nos murs qui serait, d’après les scientifiques, plus ou moins nocifs pour l’homme.

    Les interrupteurs sans fil sont un premier pas dans la gamme EnOcean. Il y a ensuite les thermostats et autres contrôleurs muraux avec retour d’info qui eux non plus n’ont besoin d’aucun câble : certains fonctionnent uniquement avec un capteur de luminosite qui se suffit de l’éclairage de la pièce.

    Il faut aussi prendre en compte le fait que ces interrupteurs ont une durée de vie importante car reliés à rien du tout. C’est un peu comme une voiture électrique : c’est plus cher à l’achat mais on s’y retrouve à long terme. Et si tout le monde s’y met, ça deviendra à terme moins cher que les interrupteurs classiques.

  4. Moi j’ai vu la démo, je trouve ça génial pour la réabilitation de mon appartement. J’ai plus à me creuser la tête pour savoir comment cacher les fils (ce sont des murs en briques): y’en a pas, de fils…!
    Je trouve ça vraiment super.

  5. Je me sers en ce moment de cette technologie sur un projet et je pense que on trouve un grand interet à cette technologie dans le milieu des bureaux où les cloisons sont déplacables. On peut alors deplacer les interrupteurs sans problème et leur d’allumer tel ou tel lampes. Pratique et rapide

  6. Ce type d’application est en effet parfaitement adapté à la technologie EnOcean. Merci pour votre retour d’expérience.

  7. De nouveaux produit sont arrivés chez notre fournisseur, la technologie EnOcean pour tous, venez visiter notre site et contactez notre équippe pour des solutions personnalisées à vos besoin…

  8. Helvar France est en contact avec des intégrateurs qui travaillent sur du EnOcean.

    Nous avons pu voir une démonstration très convaincante. Mais il faut préciser que c’est pour l’intant que c’est un niveau de prix élevé. Ces solutions vont sans doute être d’abord appliquées dans des domaines précis où l’investissement sera justifié; en plus cela évite les galères, les gaspillages liés aux piles ou batteries de la plupart des produits sans fil.

    Dans une maison de particulier, c’est sans doute un peu tôt, à moins d’être un riche écolo. Mais c’est certainement une technologie pleine d’avenir et à suivre.

  9. Je suis très intéressé par cette technologie également, j’espère en avoir une démonstration très bientôt.

  10. On pouvait voir les produits sur le stand de Wago à Elec-Interclimat et ils sont maintenant dans leur show-room professionel.

    Nous avons un autre contact qui utilise ces produits et les modifié parfois pour des applications précises (ex: Musées, installations sensibles).

    Mais comme indiqué plus haut, le prix reste encore très élevé pour le grand-public. Cela représente un surcoût d’environ 100 Euros par luminaire (1 émetteur basique on/off + 1 Récepteur). Mais dans quelques années qui sait si la production en grande série aura fait baisser considérablement ce niveau de prix.

  11. Merci pour ces précisions. Je n’ai malheureusement pas pu me rendre sur ce salon…

  12. Je voulais savoir si il y avait un distributeur pour ce produit en France autre que Wago qui, d’après ce que j’ai vu sur le site (ou plutôt n’ais pas vu) ne le fourni plus.

  13. Pour répondre à tous les intéressés, la société B.TIB à exposée également les produits EnOcean sur son stand interclimat+elec 2008.

    B.TIB est revendeur exclusif pour la france des produits radio THERMOKON utilisant le label EnOcean.

    Rendez vous sur http://www.btib.fr

  14. Les récepteurs radio (EnOcean) LonWorks communiquant peuvent maintenant intégrer jusqu’à 60 contacts de feuillure radio au lieu de seulement 9….N’hésitez plus à nous contacter pour vos installations communiquantes sous le protocole LonWorks!!!!

    http://www.btib.fr

  15. La vague Enocean est bien là au niveau Européen, avec régulièrement l’association à KNX en Allemagne/Suisse :
    – Thermokon
    – Wieland
    – Wago
    – Merten (Filiale allemande de Schneider Electric)
    Mais la France est encore en retard car le bus Lon fait obstacle à la migration vers KNX

  16. JL >
    Les produits EnOcean sont encore malheureusement méconnus. Comme vous le dites, la disponibilité de produits chez des marques importantes va aider à la reconnaissance, il faudra un peu de temps. Même Bticino s’est mis à EnOcean !

  17. Tous les produits EnOcean pour le particulier et le tertiaire sont disponibles chez Seven Line CS 68440 Habsheim

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *