Lampes intelligentes, nouveau point d’entrée vers la maison connectée ?

C’est une déferlante de nouvelles lampes connectées à laquelle on assiste ces dernières semaines. Et si la gestion de l’éclairage était le nouveau point d’entrée vers la maison connectée ? Jusqu’ici, ce point d’entrée était occupé par la sécurité : alarme et télésurveillance, ces produits se sont rapprochés de plus en plus de la domotique ces dernières années en ajoutant des fonctions complémentaires comme les capteurs de fuites ou des prises commandées.

Le second point d’entrée qui va rapidement se développer concerne la gestion des consommations d’énergie. Il va être obligatoire pouvoir consulter ses consommations en permanence pour agir concrètement sur les appareils les plus voraces en énergie de son logement. Les outils remontant ces informations peuvent servir à piloter des prises commandées, à gérer le chauffage ou les ouvrants motorisés.

eclairage sans fil

Et si le développement de la maison connectée venait par l’éclairage ? Le schéma ci dessus résume les trois possibilités pour piloter l’éclairage depuis son smartphone, une tablette ou tout système domotique. Dans le premier cas, le contrôle est direct, grâce à un protocole identique dans la commande comme dans la lampe, comme le Bluetooth par exemple. Une société, BluetoothBulb, travaille sur le sujet. Ensuite, il y a les lampes WiFi. Le contrôle direct depuis un smartphone n’est pas possible, un réseau WiFi doit être disponible. Avec le Wi-Fi Direct qui se développe, le contrôle en WiFi sans réseau sera peut-être bientôt possible. Enfin, la dernière solution est la plus courante. Ici, c’est avec du Z-Wave, mais ça peut être du ZigBee, du 6LoWPAN ou toute autre liaison bas débit propriétaire.

[youtube qMrCLZ2RQ9E]

Je vous présentais les lampes LIFX le mois dernier, des lampes pilotables depuis son smartphone ou une tablette. La lampe maître est en WiFi, puis la communication entre la lampe maître et toutes les autres se fait de façon propriétaire

[youtube JJv1dWIquGc]

Le système existe également chez Insteon, avec un réseau de pilotage sans fil entre lampes et interrupteurs, et une passerelle connectée au réseau Ethernet/WiFi. Cette gamme est déjà orientée domotique puisqu’elle remplace les célèbres et très répandus produits X10.

[youtube AGUtDUU_2_w]

LightwaveRF propose comme Insteon un système domotique complet, mais en mettant l’accès avant tout sur le pilotage de l’éclairage.

[youtube EGF4kWUDVqk]

Au stade des projets avortés, n’oublions pas Google et Android@Home. Il y a plus d’un an, Google présentait une lampe pilotable sans fil dans un environnement Android. Mais plus de nouvelles depuis…

[youtube AL2AJanKrqg]

Mais ce sont peut-être les lampes Green Wave Reality qui sont les plus à même de créer le lien entre éclairage et maison connectée. Le système communique en 6LoWPAN, soit un réseau à faible débit compatible IPv6. Pour les piloter, il faut passer par une passerelle WiFi vers 6LoWPAN, le réseau pouvant contenir jusqu’à 500 lampes. Le plus produit réside dans l’intégration de ces lampes dans un système de gestion des consommations. En effet, chaque lampe Green Wave renvoi sa consommation exacte vers le tableau de bord, et donc virtuellement vers tout système de lecture global.

[youtube ZCeMp3Bk5Sc]

Ajout du 30/10/2012 : Philips complète cette offre et cherche à la rendre grand public avec Hue. Cette nouvelle solution, vendue exclusivement dans les Apple Store pendant 3 mois, comprend une passerelle ZigBee Pro vers WiFi, afin de prendre la main sur les lampes Hue depuis son smartphone. Le pack est proposé à 199 € pour une passerelle et trois lampes, ce qui reste encore onéreux, mais on n’en est qu’au début ! Surtout lorsque l’on sait que cette solution repose sur le standard ZigBee Light Link, standard adopté par les quatre plus grands fabricants mondiaux de lampes : Philips, Sylvania, Osram et GE.

[youtube IT5W_Mjuz5I]

Des systèmes de gestion d’éclairage filaires et haut de gamme existent depuis des années. Nécessitant un re-câblage complet de la maison, ils n’ont su se développer que dans les résidences les plus luxueuses : Lutron, Dynalite, Helvar ou Rako. Ils sont compatibles avec les systèmes domotique, mais ils sont aussi régulièrement installés de façon autonome. Ils n’ont en tous les cas pas été capables d’entraîner le développement de la maison connectée grand public avec eux. D’ailleurs, certains ont été rachetés par des sociétés fortement impliquées dans la domotique, comme Vantage (racheté par Legrand) et LiteTouch (racheté par Savant). Est-ce que ces lampes connectées, pilotables sans fil et aux tarifs très accessibles vont réussir à relever ce challenge ?

6 commentaires

  1. Et la gamme Philips LivingWhites ?
    C’est par récent, mais ça fonctionne plutôt bien (j’en suis très content).
    En plus des ampoules, il y a des fiches électriques télécommandées pour contrôler les lampadaires équiper avec des ampoules non standard (rampes de LED par ex).

  2. c’est cool tt ça… je me demande jusqu’où la technologie peut nous amener!!! félicitation

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *