L'Apple HomePod arrive en dernier sur un marché déjà bien occupé

Les enceintes intelligentes Amazon Echo et Google Home inondent le marché par millions et démocratisent la commande vocale. L’enceinte Sonos Play ONE arrive juste derrière, en associant capacités audio et multiples moteurs vocaux. Quelles place reste à Apple pour son HomePod, de surcroit plus cher que tous les autres ?

 

Amazon a ouvert la voie

Amazon a donné le coup d’envoi à ce nouveau marché fin 2014 avec son enceinte intelligente Echo. Disponible principalement aux Etats-Unis, puis en Grande-Bretagne et en Allemagne par la suite, cette enceinte est toujours absente en France.
La concurrence n’a pas chômé pendant ce temps-là. Avec Google en premier lieu qui a développé sa gamme Home. Et puis Amazon et Google ont décidé de mettre à disposition de fabricants tiers leurs moteurs vocaux respectifs, Alexa et Google Assistant. De nombreuses sociétés se sont engouffrées sur cette voie, soit en développant des enceintes intelligentes, soit en intégrant les assistants vocaux à d’autres types de produits.
Aujourd’hui, cela représenterait près de 70 millions d’appareils installés dans le monde. Le graphique ci-dessus liste les modèles les plus vendus, ainsi qu’où se place la solution Apple tant attendue, le fameux HomePod.
 

Seulement une question de tarif ?

On se rend compte que l’offre est déjà pléthorique, et que le HomePod n’est pas forcément le mieux placé en termes de tarif. Il y a l’Amazon Echo à 99$ et le Google Home à 129$, qui sont équivalent en taille au HomePod. Sauf que le HomePod est entre 2,5 et 3 fois plus cher que ces deux concurrents directs.
Apple cherche à se différencier sur la partie sonore, parce que dans enceinte intelligente, il y a aussi le mot enceinte. Le problème est que le HomePod va être commercialisé aux Etats-Unis dans les tous prochains jours, sans la possibilité de l’associer en stéréo, et sans la fonctionnalité multiroom. Aie. Les Echo et Home n’ont pas la capacité d’être associés en stéréo, mais ils fonctionnent déjà en multiroom.
Sonos en remet une couche avec sa première enceinte intelligente, la Play ONE. Dans une récente interview, Patrick Spence, le PDG de Sonos, annonce que la société est honorée de se battre contre et d’être comparé directement aux géants que sont Amazon, Google et Apple. Il y a dix ans, on leur affirmait qu’ils n’arriveraient jamais à la cheville d’un Bose ou d’un Sony… Dernier petit pied de nez à la concurrence, Sonos proposait récemment aux Etats-Unis une paire stéréo de Play ONE à 349$, soit le prix exact de l’Apple HomePod à venir.
 

Un marché qui ne va pas faire de cadeaux au HomePod

Le HomePod est un joli produit, dont on ne doute pas des qualités audio, et intégré avec le reste de la gamme Apple. Il possède son propre moteur vocal, Siri, déjà largement utilisé sur mobile. Mais sa tâche va être ardue pour les raisons suivantes :

  • les concurrents Amazon et Google ont déjà des millions d’exemplaires déjà en place => jusqu’à 70 millions selon certaines sources, Apple part de zéro
  • Alexa et Google Assistant bénéficient de dizaines de milliers de « skills » développés par des sociétés tierces => Apple part là aussi de zéro
  • ils sont disponibles sous différents formats, à différents tarifs => le HomePod est 3x plus cher qu’un Amazon Echo, 1,5x plus cher qu’une Sonos Play ONE
  • le concurrent Sonos occupe la case « qualité audio » => les manquements du HomePod au lancement (stéréo, multiroom)

Il faut noter un avantage notable au crédit du HomePod concernant le respect de la vie privée, comme me l’a suggéré David ci-dessous via Twitter. Cet avantage peut avoir un impact non négligeable.

Cependant, le HomePod a pour lui sa marque. On sait le très fort attachement des consommateurs à la pomme dans le domaine de l’ordinateur, du téléphone et des tablettes. Cette frange du marché contribuera sûrement à l’accélération de l’adoption, mais dans quelle mesure ?
 

Et si Apple refaisait le coup de l’iPhone ?

On peut aussi penser qu’Apple, comme souvent, arrive avec une première version incomplète, mais qui saura bouleverser son marché à terme, itération après itération. L’iPhone 1 n’était pas le premier smartphone, ni le meilleur. Avec le temps, il est devenu une référence mondiale. Le même schéma se reproduira-t-il pour Apple sur le marché des enceintes intelligentes ? Cela va être passionnant à suivre et à observer dans les prochains mois.
 


 


1 commentaire

  1. Le HomePod est un bon produit mais certainement pas au même niveau que le Amazon Alexa ou encore le Google Home . Les concurrents offrent plus je pense mais je suis sure que les fans de Apple vont acheter le HomePod. Mais pour moi , c’est difficile de justifier le prix .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *