Depuis des années, les télécommandes s’amoncellent sur la table basse du salon : celle du téléviseur, celle de la box TV, du lecteur Blu-ray, de l’ampli home cinema, etc. La solution existe depuis longtemps sous la forme de la télécommande universelle. Harmony, rachetée par Logitech, est l’un des pionniers du domaine. Il y a eu ensuite Philips, avec sa gamme Pronto.

La gamme Pronto a disparu depuis quelques années, et Logitech vient d’annoncer la fin de la gamme de télécommandes Harmony. Paraît-il parce que la concurrence des smartphone et des tablettes utilisés en tant que télécommande grâce aux apps va devenir trop forte. Philips avait sans doute anticipé.

Je ne suis pas convaincu par la télécommande à boutons remplacée par un smartphone. Le côté multifonctions et sans boutons en dur, ce qui oblige à regarder l’écran tactile pour savoir ce que l’on fait, me gêne. Il me semble plus pratique d’attraper la télécommande et d’appuyer sur les touches sans regarder la télécommande. On mémorise avec le temps la place des touches les plus courantes : VOL+/VOL-, CH+/CH- ou Pause. Quand on veut ces fonctions, il faut de l’immédiateté. Pour ceux qui cherchent toujours une solution de télécommande universelle à boutons, il reste encore URC et RTI, les références dans le domaine, avec des gammes complètes, mais à des prix pas forcément accessibles à tous.

Mon avis n’est pas forcément partagé par la majorité. De plus en plus d’utilisateur plébiscitent l’écran tactile que l’on a dans la poche. Il y a des avantages : on peut personnaliser les écrans, on peut avoir un retour d’information sur le niveau de volume en cours ou le nom de la source enclenchée. Ce qui est très pratique lorsque tous les appareils ne sont pas visibles, dans un meuble bas ou un placard par exemple.

Et si la tendance vers laquelle on se dirige était finalement ni l’une, la survie des télécommandes universelles classiques, ni l’autre, les smartphone en guise de télécommande ? La nouvelle gamme de téléviseurs à écran plat LG pour 2013 propose une télécommande gyroscopique sur la quasi totalité de ses modèles, en option ou de série. Samsung avait déjà ce type de produit sur ses modèles haut de gamme. Chez Panasonic, autre solution, on utilise le trackpad sur les télécommandes des lecteurs Blu-ray.

Et ce sont maintenant les FAI qui s’y mettent. Après la télécommande gyroscopique de Free ou la télécommande double face avec clavier azerty de Numericable, la future télécommande de la box TV BBox de Bouygues qui vient d’être présentée pourrait être un compromis sympathique. Cette télécommande au design agréable est un modèle gyroscopique tout d’abord. Elle est rechargeable et peut être mise à jour via un port USB, car c’est aussi une télécommande universelle. Elle pourra piloter trois appareils distincts : la box, le téléviseur et un ampli home cinema par exemple. Enfin, ses touches sont rétro-éclairées, mais surtout, seules les touches de l’usage en cours s’allument pour guider l’utilisateur et lui épargner des touches inutiles. Ça ne remplace pas un écran tactile avec retour d’information, mais ça permet d’assurer un suivi assez précis de ce que l’on est en train de commander. Je trouve l’idée très intéressante et améliorant fortement l’ergonomie.

bbox-control-sensation

Cette télécommande est tellement complète qu’elle ne peut être remplacée. Elle doit rester sur la table du salon. Et comme c’est une télécommande universelle, c’est la dernière et la seule qui remplace toutes les autres. La télécommande de son décodeur TV Bouygues qui remplace les Harmony et les Philips, qui aurait cru ça ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...  
Par Alban Amouroux