Linn Klimax DS : le player audio en réseau le plus cher du monde !

Linn Klimax DS

On connaissait déjà le Logitech Slim Devices Transporter, une passerelle audio sur réseau déjà bien placée dans le haut de gamme et proposée à 2.000 $. Linn, grande marque anglaise de la HiFi, va encore plus loin dans sa gamme Klimax avec le modèle Klimax DS UPnP. Comparable au Transporter, le Klimax DS dispose d’un équipement audiophile en terme de composants, de convertisseurs et de sorties audio. Pour l’intégration, on trouve deux prises RS232. Une télécommande tactile est en plus prévue chez Linn (il n’y a pas encore de photo disponible). Tout cela coûte la bagatelle de 20.000 $ ! Et pourtant, à ce prix là, le Klimax DS n’accepte que les fichiers FLAC et WAV. Je pense, sans me tromper, que la marge sur ce produit pour Linn doit être très confortable. Tout d’un coup, le serveur audio McIntosh MS750 et ses 750 Go intégrés à 6.000 € devient accessible.

Source : Gizmodo

11 commentaires

  1. A propos de UPNP player…j’ai reçu il y a 2 semaines le MusicPal de Freecom (environ 125 Euros) et …le rapport Qualité/Features/Prix est bluffant et je peux comparer…j’en ai testé pas mal et possède aussi des players de Philips et Netgear.
    Je le fais marcher avec Twonkyvision sur VISTA (où se trouve ma librairie de musique), le résultat est excellent (et surtout pas de problème de stabilité).
    Enfin, le fait qu’il puisse afficher des flux RSS est un sacré +, et cela marche très bien (j’y affiche soit des flux perso ou la météo).
    Alors ce player n’est certainement pas de même qualité que celui de Linn mais il supporte le MP3 lui (il est pas snob) et permet le streaming en WIFI (sans aucun problème…) alors que le Klimax ne supporte que Ethernet cablé.
    Enfin, avant de dépenser ou faire dépenser des fortunes, je conseille toujours le couple Twonkyvision ou TVersity + UPNP Player (tel que le MusicPal) vu que ces applications sont maintenant très stable, facile à mettre en oeuvre et pas chères.

  2. Francis,
    Je suis d’accord dans le principe pour les solutions abordables. Cependant, elles ne s’adressent pas au grand public. Ca te paraît simple parceque tu maîtrise l’ordinateur et son principe. Mais je peux t’assurer que la plupart des gens n’arriveront jamais à faire fonctionner TwonkyVision et un player UPnP, aussi simple que celui puisse nous paraître. Les solutions clefs en mains comme Sonos, ce Linn ou les serveurs Escient/McIntosh/etc. sont faits pour le grand public : interface claire, pas d’environnement informatique ou presque, utilisation simplissime au quotidien.

  3. Alban,

    Faut voir.
    J’étais d’accord avec toi il y a + d’un an (complexité, stabilité) mais les dernières versions de TwonkyVision et de TVersity sont maintenant ‘matures’ et relativement facile à installer sur PC (mais plus difficile sur des NAS/Linux).
    Les nombre de paramètres sont réduits au minimum. Faut simplement indiquer où se trouve la musique où les vidéos.

    En fait, je connais quelqu’un qui ne connait rien aux PC qui vient d’installer TwonkyVision avec succès.

    De plus, ces applications sont maintenant extrêmement stables (ce qui n’était certainement pas le cas il y a un an).

    Coût du Multiroom sur IP/UPNP:
    125 Euros / room pour la musique
    350 Euros / room pour video

    Plus un routeur WIFI (60 Euros de base) et un PC (un vieux PC qui sert de serveur TwonkyVision/TVSersity peut très bien faire l’affaire). TwonkyVision est moins gourmant en en mémoires et processeur que TVsersity mais TVersity offre plus de fonctions (transcodages).

  4. Ca peut devenir intéressant alors. Qu’en est-il de la stabilité ?

  5. Sur PC, stabilité excellente tant dans l’écoute des radios que des repertoires de musique. Twonkyvision tourne pratiquement en permanence chez moi, sans se faire remarquer…

  6. Alors il faut que je le teste dès que j’ai un peu de temps devant moi !

  7. Essayes-le avec un Freecom MusicPal…tu m’en dires des nouvelles 😉

  8. Bonjour à tous,

    J’ai l’impression qu’il y a confusion quant à la vocation du Klimax DS: il s’agit pour Linn (qui est un constructeur écossais…pas anglais !) de créer la meilleure source numérique du marché bien avant de créer un serveur. J’ai eu l’occasion de le comparer au Linn CD-12, qui est encore considéré par beaucoup d’audiophiles comme le meilleur lecteur de CD du monde et la différence est éloquente !. L’intérêt d’utiliser un serveur en lieu et place d’une machine tournante est d’éluder le problème de lecture et le jitter qui s’y rattache et de proposer le téléchargement de fichier s audio « master » en 24 bits / 96 kHz directement depuis le site de Linn Records, la société éditrice soeur de Linn Product. Cette dernière est sur le point de signer des partenariats avec de grandes maisons de production pour étendre son catalogue de musique en ligne. Cette machine est donc avant tout une interface orientée « qualité » (ce qui explique la non prise en charge de fichier MP3…) destinée au plaisir musical absolu plutôt qu’à la distribution. Doté de convertisseur N/A de pointe, elle offre ce que j’ai entendu de mieux en matière de fluidité, de qualité de timbre et de dynamique. On est à des années lumière de ce que l’on peut entendre à partir des meilleurs player PC que j’ai pu entendre.

    Il faut l’avoir écouter pour comprendre !

  9. Je comprends tout à fait votre point de vue ! Et je ne critique en rien le résultat qualitatif de ce produit, seulement son tarif qui me paraît largement exagéré. Autant je peux admettre qu’un lecteur CD coûte ce prix (composants, mécanique, conception exclusive, gestion du signal debout en bout – du CD à la sortie audio), autant un lecteur audio numérique en réseau qui dépend de la qualité des fichiers encodés et du débit du réseau domestique et qui a pour seul rôle de lire un fichier informatique et de convertir son contenu en signal audio analogique, j’ai du mal à comprendre. Le Transporter de Slim Devices est déjà un produit haut de gamme de par les composants utilisés. Ici, on est 10x plus cher alors que seules la qualité du convertisseur et des sorties audio peut faire la différence. Ce facteur 10 n’existe pas dans le choix des composants, aussi bon soient-ils. Il y a donc pour moi un abus, quelle que soit la qualité du résultat. Cher je veux bien, 3, 4, 5000 Euros passe encore mais là, à 20000 Euros, aucune justification n’est possible. A part le nom gravé sur le boîtier, un peu comme chez B&O. Sauf que B&O développe des technologies et a une véritable recherche dans le design, voilà ce qui peut expliquer des prix élevés. Là, ce n’est qu’un élément hifi au format traditionnel, avec une technologie de conversion de fichiers informatiques traditionnelle.

    Alors ok, c’est du Linn, il y a l’assurance de qualité, de construction, les excellents composants, le service, mais ça reste un lecteur audio en réseau et un lecteur audio en réseau à ce prix, ce n’est pas possible.

  10. A mon avis ce fort prix vient sdurtout du fait que de faire cohabiter la partie informatique, que emait pas mal de perturbation numerique(elle s’en fous elle a le controle d’erreur pour elle meme) et la partie hifi qui ne doit en recevoir absolument aucune.
    De plus le DAC doit etre le meme que celui du CD12 si je ne m’abuse.

  11. Je pense que c’est effectivement la justification de ce tarif élitiste.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *