Nouveau media player dans la gamme ReQuest

request mediaplayer imc multiroom

Après l’IMC dont le fonctionnement pour contourner les histoires d’anti piratage ne m’a pas convaincu, voici un nouveau media player dans la gamme ReQuest, le MediaPlayer tout simplement. Je rappelle que la solution retenue par ReQuest est la suivante : on peut ripper tous les DVD que l’on veut via le player & ripper ReQuest IMC, mais le système demande de temps au temps d’insérer l’un des disques qui a été rippé, au hasard, afin de vérifier que l’utilisateur possède bien tous ses disques. Trop contraignant.

Le MediaPlayer est lui un simple lecteur audio/vidéo en réseau affichant la même interface à l’écran que les autres produits ReQuest. Accompagnant cette nouveauté, le système ReQuest peut piloter le changeur 400 Blu-ray Sony et intégrer dans l’interface graphique les Blu-ray physiquement dans le changeur mélangés aux DVD stockés sur son serveur ReQuest. C’est toujours une solution non aboutie mélangeant stockage et changeur mais si l’on se cantonne au changeur pour ses films et que l’on utilise le serveur uniquement pour stocker sa musique, on arrive à une solution plutôt pas trop mauvaise.

Je rappelle les avantages des solutions ReQuest pour ceux qui ne connaîtraient pas très bien la marque :

  • serveur avec 2, 4 ou 6 sorties simultanées
  • stockage interne, radios web + pilotage de tuners FM tiers avec port RS232
  • application iPhone
  • dalles tactiles dédiées (6 » et 15 ») sans avoir à passer par un système d’automation tiers
  • stockage évolutif et illimité grâce à l’ajout de votre propre NAS, sans avoir à passer par du stockage propriétaire à la marque
  • synchronisation du contenu de ses serveurs ReQuest via le net si on possède plusieurs résidences avec des serveurs ReQuest dans chacune d’elles
  • synchronisation du contenu des serveurs avec iTunes de façon bidirectionnelle (rip via le serveur ReQuest puis récupération dans iTunes, rip via iTunes puis copie vers le serveur ReQuest)
  • synchronisation parfaite ReQuest (stockage + rip) / iTunes (organisation, création de listes & favoris) / Sonos (diffusion multi zones)

Concernant le dernier point, cette solution a été mise en place avec succès dans l’un des derniers projets réalisés par Multiroom (serveur ReQuest 500 Go + synchro iTunes + 7 zones Sonos). Pour illustrer mon propos, voici une première photo ci dessous prise au téléphone portable, des photos un peu plus jolies arriveront plus tard sur le site.

multiroom request sonos

Source : CE Pro

6 commentaires

  1. Bonjour,
    Je viens de tomber sur cette réalisation en lisant ce blog (très intéressant).
    Ma question est la suivante: pourquoi utiliser les sonos zone dans une baie?
    Il me semble que justement l’intérêt des sonos était de localiser un Sonos dans chaque zone, sans fil.
    Est-il possible d’avoir plus de renseignements sur cette mise en oeuvre?, et les motivations de ce choix.
    Le signal est il transporté ensuite vers les zones (cad après amplification), dans ce cas n’y a t-il pas un perte certaine de qualité.
    Merci d’avance.

    Christian.

  2. Bonjour,
    L’intérêt premier des Sonos est effectivement de les placer dans chaque zone, avec une paire d’enceintes reliée à chacun d’eux. On est d’accord.
    Mais mon métier est l’intégration. Qui dit intégration dit rack, c’est en tous les cas une obligation sur tous les systèmes sur lesquels j’interviens. J’utilise ou ait utilisé les centrales multizones NuVo et Crestron qui intègrent la distribution et l’amplification. Ensuite, partent dans chaque pièce, des claviers muraux et/ou des télécommandes, ainsi que des enceintes intégrées dans les murs/plafonds ou fixées aux murs.
    Mais parfois, un système plus grand public est la réponse précise à la demande du client. Ce qui était le cas ici. Sonos correspondait parfaitement au cahier des charges : simplicité, télécommande tactile dédiée, Deezer. Mais dans le cahier des charges, je devais respecter comme souvent le fait qu’aucun câble ni appareil ne devait être visible.
    J’ai donc mixé l’intégration dans chaque pièce (enceintes murales et encastrées) et rien d’autre de visible, avec des Sonos, qui se sont donc forcément tous retrouvés dans le rack 19″.
    Les photos de ce système terminé se trouvent ici :
    http://www.flickr.com/photos/multiroom/sets/72157624979901340/
    Je travaille actuellement sur une autre installation avec 6xZP120 et 3xZP90, tous centralisés dans le rack.

  3. Bonjour,
    Merci pour le lien, C’est une belle villa.
    Effectivement, en terme de budget cette solution semble être plus abordable.
    Et puis le matériel Sonos est plus facile à se procurer me semble-t-il.

    Quand au transport de la puissance…, c’est vrai que j’aime pas trop. Pour les hautes fréquences, pas de problème, mais dès qu’il s’agit de basses fréquences avec de la puissance il vaut mieux oublier les longues distances. Vous utilisez des cables spéciaux, grosse section, à feuillure (limitation de l’effet de peau HF). J’avoue que la solution de transport m’intéresse, à moins qu’il ne s’agisse de secret d’intégration (ce que je comprendrais).

    Par contre pour le matériel ReQuest, je ne parviens pas à en trouver en France, vous avez des retours sur la disponibilité de cette gamme en France.

    Merci pour ce blog mine d’or.

  4. Ce n’était pas une question de budget dans ce cas, mais bien une question d’utilisabilité/ergonomie. Les claviers muraux ne convenaient pas, une télécommande permettant de piloter audio/vidéo et éclairage ne répondait pas aux souhaits des propriétaires non plus. Alors que la télécommande tactile Sonos qui est le seul lien au quotidien entre le système et l’utilisateur répondait à la demande : une seule fonction, un accès immédiat à cette fonction, efficacité totale.

    La télécommande universelle, tactile ou non, n’est pas non plus l’outil ultime pour tous les clients. Il faut bien cerner les demandes du client, ses habitudes, sa réceptivité face à la nouveauté technologique. Et parfois, une télécommande universelle très simple (pour l’audio/vidéo) accompagnée d’une télécommande tactile unique pour la distribution audio paraît plus évident et logique pour l’utilisateur final. Ici également, le fait de pouvoir piloter la lumière par scénarios via télécommande où que l’on se trouve n’était absolument pas une envie des clients, alors que le système installé le permet.

    Le mieux est parfois l’ennemi du bien. Vouloir placer absolument des produits haut de gamme parce qu’il y a le budget, alors qu’ils ne répondent pas parfaitement à la demande, et les ennuis sont assurés !

    Les différentes enceintes encastrées dans toute la maison sont bien reliées par du câble haut-parleur directement vers les Sonos. Le rack étant central dans le sous-sol, il n’y a finalement pas plus de 25 mètres entre le rack et l’enceinte la plus éloignées, malgré la surface importante de la maison. Dans une grande salle home cinema avec un rack déporté, les longueurs de câbles HP peuvent parfois également être très longues, ce qui ne nuit en rien à la qualité finale pour des non-initiés, même si elle existe réellement.

    Enfin, ces clients ne sont pas audiophiles. Si la perte de qualité dans les basses et hautes fréquences existe, d’une, ce n’est pas un problème pour eux, et de deux, les enceintes encastrées ne sont pas des enceintes HiFi non plus en face desquelles on reste assis pour les écoutes musicales.

    Cette solution s’adaptait à la demande des clients. Pour d’autres clients, avec d’autres exigences, je n’aurais pas forcément utilisé des ZP Sonos centralisés.

  5. Je suis assez d’accord avec vous sur la manière de procéder et d’appréhender la réalisation.
    C’est d’ailleurs ce que je trouve intéressant dans ce métier: trouver le meilleurs compromis ou la meilleurs solution en fonction des attentes du client.
    Merci pour ces réponses.

  6. Bonjour,

    je suis intéressé par les produits de la gamme reQuest, mais je n’arrive pas à trouver de revendeur sur internet pouvez vous m’éclairer dans ma recherche ?

    merci d’avance.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *