Pas de temps pour ripper vos CD et vos DVD sur votre serveur ?

ReQuest Music Giants

Vous avez des centaines de disques et vos n’avez pas le temps ni le courage de les recopier dans votre serveur ? Les sociétés qui se chargent de cette tâche se développent dans d’autres pays, mais un problème de droit nous empêche d’en profiter en France. TrackDigital avait bien essayé il y a quelques temps, mais ils avaient dû faire appel à un juriste et finalement, je n’ai plus de nouvelles de cette société. Se développe alors aujourd’hui une nouvelle possibilité : les serveurs avec du contenu déjà copié dedans.

Tout comme Kaleidescape, Xperinet propose désormais des packs de films pour ses serveurs vidéo. ReQuest propose de son côté des collections entières de musique dans ses serveurs audio. Malheureusement, seule la solution Kaleidescape est disponible en France (mais avec des films en anglais uniquement) les solutions d’Xperinet et de ReQuest ne sont pas encore disponibles chez nous.

Il est vrai que le domaine des serveurs audio/vidéo est encore un peu dans le flou : on a le droit de les acheter, mais on ne peut ni copier ses disques, ni confier cette tâche une société extérieur et, mis à part pour Kaleidescape, les collections de musiques ou de films ne sont pas encore disponibles chez nous.

Source : CE Pro

4 commentaires

  1. C’est effectivement un peu débile cette façon de bloquer des produits de ce type pour des raisons légales.

    Quand on voit certains services comme Deezer !

    Bref, sur ce coup là, le legislateur est vraiment en retard.

    A+
    Vincent

  2. Vu comment le législateur a déjà du mal à saisir l’intérêt et la portée du net, va essayer de lui faire comprendre le principe des serveurs personnels de médias…

  3. Curieux que ce soit illégal même en possédant les droits liés aux originaux. Il y a aux US plusieurs sociétés qui « remplissent l’ipod » a partir du carton de CD envoyé et l’idée est plutot séduisante…

  4. Le législateur dit que le droit à la copie privé doit être exercé exclusivement par le détenteur des droits, il est interdit de le confier à une tierce personne. Voilà où en était la personne de TrackDigital la dernière fois que je l’ai eu par eMail.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *