Quand les spécialistes de l’audio/vidéo passent à l’Internet des objets

global cache itach flex

Global Caché développe une gamme de passerelles sur IP destinées au monde de l’audio/vidéo et du multimédia. Ces passerelles sont équipées de ports infrarouge, RS232, contacts, relais, etc. Elles permettent d’envoyer des ordres à des appareils tels que des amplificateurs home cinema, des téléviseurs, des lecteurs Blu-ray, des serveurs vidéo ou des écrans de projection.

Toutes ces passerelles sont sur IP. N’importe quel système de contrôle ou d’automation sur IP peut donc piloter virtuellement n’importe quel appareil, quel que soit son langage de contrôle, grâce à ces passerelles. Mais elles restaient jusqu’ici cantonnées au monde du multimédia.

Parmi les produits innovants récompensés pour le salon du CES 2013, Global Caché apparaît avec son nouvel iTach Flex. On sort ici du monde du multimédia pour rentrer dans celui de l’Internet des objets. Cette nouvelle passerelle (Ethernet ou WiFi au choix) offre une entrée pour différents types de capteurs tels que la consommation de courant, la température, la présence, etc.

Rien de novateur en soi, si ce n’est que ce produit va permettre de lier les univers du multimédia et de la maison connectée plus facilement en participant un peu plus à la démocratisation des objets intelligents. Les produits Global Caché restent universels d’emploi, pour être associés à n’importe quel système existant communiquant sur IP. On peut même créer ses propres interfaces (HTML5 voir les commentaires) pour discuter en direct avec les modules iTach, l’API étant à disposition.

4 commentaires

  1. Sauf erreur de ma part l’API globacache ne permet pas la communication directe entre une interface HTML5 et les modules GC.

    L’api ne gère pas le protocole HTTP mais seulement une socket classique.

    Obligé de passer par un serveur intermédiaire ou autre.

    Finalement j’ai conservé mon LAN Controller XL de chez IRTrans avec son API qui gere le HTTP.

    Les modules SQ Blaster le gere aussi mais je n’ai pas eu l’occasion de tester.

  2. C’est une erreur de ma part alors. Mais savez-vous quelle est la méthode de communication utilisée entre Iridium, iRule ou OnControls (interface stockée sur iPad, sans serveur intermédiaire) et GlobalCaché ?

  3. La communication avec les module GC se fait avec une connexion TCP classique ou l’on passe les ordres en ascii.

    Le problème c’est qu’en javascript (sur un navigateur) on ne peut pas ouvrir de telle connexion, donc obligé de passer par un serveur intermédiaire.
    J’en ai profité pour poser la question à GC quand à l’implémentation d’une API HTTP sur leurs modules et voici leur réponse :

    « Currently, we have not implemented an HTTP interface for the iTach and are hard at work on some products which we have just now announced. This means that we are currently unable to make much change to the iTach family for some time, but and HTTP interface is definitely not out of the question. Please feel free to let us know if you have any further questions. »

    L’avantage c’est qu’apres on peut faire des interfaces pour tablette/smartphone exactement comme on programme un site web. Il a pas mal d’avantage à ça :
    – C’est gratuit, multi plateforme, ouvert.
    – On peut facilement inclure d’autres élément dans l’interface : programme télé, meteo, webcam, catalogue VOD…
    – Un programmeur web html/javascript peut faire la programmation de A à Z

    Depuis la fin des Prontos c’est la piste que j’ai suivi, je n’ai pas accroché avec les solution type iRule, CommandFusion…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *