Serveurs de stockage ou VOD, et les changeurs Blu-ray ?

Crestron ADC-200BR

CE Pro vient de publier une première photo « officielle » du changeur 200 Blu-ray signé Crestron. C’est donc le troisième modèle du marché après le Sony HES-V1000 et le futur changeur autonome Sony 400 Blu-ray vu au CEDIA US 08 et au CES 09. Ca fait peu pour l’instant. On parle (et moi aussi) de stockage sur disque dur puis de VOD HD, mais on oublie les changeurs. Mal-aimés, je pense qu’il ne faut cependant pas les oublier.

Pour l’instant, accéder à une bibliothèque de titres HD numérisés n’est pas vraiment à l’ordre du jour : les serveurs de stockage ne proposent que du DVD (Kaleidescape, Escient, ReQuest, etc.) et les offres de VOD sont loin de proposer une qualité Blu-ray par le biais d’Internet. Restent les solutions sur PC qui permettent, en installant un logiciel qui casse les protections, point à ne pas occulter, de stocker du Blu-ray. Solution pour geek uniquement.

Ripper un Blu-ray a d’autres défauts : il faut bien 3/4 d’heure au minimum pour une copie et la place occupée est vite énorme (de 10 à 20 Go en moyenne, en attendant des films qui occuperont les 50 Go qu’offre un disque Blu-ray en terme de capacité…).

Alors pourquoi ne pas s’intéresser aux changeurs Blu-ray ? La seule perte de temps est celle pendant laquelle vous insérez le disque dans le changeur puis les quelques dizaines de secondes nécessaires à sa reconnaissance (rapatriement de la jaquette et des metadatas par le web). Aucun disque dur rempli de multi teraoctets n’est nécessaire, ni aucun logiciel de cassage de protection, on reste donc dans le 100% légal.

Ok, un changeur ne permet pas la multidiffusion vers plusieurs zones simultanément. Mais est-ce une fonction que beaucoup utilisent réellement ou dont ils ne pourraient pas se passer ? Si l’on peut faire l’impasse, et en attendant un Kaleidescape compatible Blu-ray, la piste des changeurs Blu-ray ne doit pas être écartée !

2 commentaires

  1. Pour ma part, le chargeur est vraiment la meilleure solution pour un usage domestique. Mes DVD sont rangés dans un classeur, donc cela me prendra pas plus de temps de les ranger dans un chargeur. Comme tu le soulignes, je ne crois pas réellement l’intérêt de la multidiffusion chez soi (ok pour un hotel), et bonjour l’ambiance familiale, chacun avec son film 😉 Quant au rip made in geek, quel enfer en terme de manipulation et de perte de temps, sans compter l’espace de stockage et son coût, tout cela pour regarder 3 fois max dans l’année le même film … Je n’ai rippé que les dessins animés de mon fils (là, il passe et repasse) et des dvds musicaux.

    Dommage que l’offre de chargeur soit si pauvre …

  2. Ton avis vient compléter le mien, nous sommes sur la même longueur d’onde sur ce sujet !

    J’utilise pour ma part le changeur Sony VGP-XL1B 200 DVD couplé à Windows Media Center. Ca marche plutôt pas mal (quelques plantages sur certains DVD zone 2, aucun soucis avec lez Z1), mais il faut un PC pour le faire fonctionner.

    J’attends donc également avec impatience un changeur autonome 200 ou 400 Blu-ray (+DVD), et si possible dézonnable !

    C’est tellement fastidieux le ripping des DVD… Autant pour l’installateur qui propose la prestation (même avec un robot – il faut quand même sortir puis ranger les disques – sans compter la vérification que tous les disques sont bien passés et ont été bien reconnus), que pour le client qui voudrait les ripper lui-même un par un. C’est tellement simple un changeur, et là l’installateur peut même se permettre d’offrir le remplissage du changeur de son client.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *