[Test] Sonos : le multiroom audio sans fil

[Test] Sonos : le multiroom audio sans fil

La société Sonos a présenté ses produits pour la première fois lors du CES de Las Vegas en janvier 2005. J’ai pu prendre en main le produit pendant un bon quart d’heure pour en mesurer tout le potentiel. Esthétiquement, je trouve les produits Sonos superbement réussis. C’est une question de goût bien entendu. Côté technique, impossible de prendre en défaut le produit !

Le multiroom Sonos sur le grill

L’utilisation est vraiment simple, il n’y a rien à redire. La navigation type iPod a déjà été éprouvée et on la retrouve ici avec bonheur. Les icônes et menus sont parlants, il suffit de suivre les instructions à l’écran et de se balader dans les menus avec les touches de validation et de retour.

Mais le plus important après l’aspect cosmétique et ergonomique, c’est le principe de distribution audio multiroom sans aucun fil. Les différents récepteurs sur le stand Sonos, les ZonePlayer, se synchronisent à la perfection sans délai.

Ce test est un peu différent des quelques uns déjà publiés sur Multiroom. Je suis un petit peu impliqué dans la présence de Sonos en France par le fait que j’ai travaillé avec la société Booster Corp, un des deux distributeurs officiels pour la France, sur la communication autour de l’arrivée de Sonos en réalisant le dossier de presse officiel. Ce qui ne m’empêche pas aujourd’hui de vous donner un avis objectif sur le produit puisque j’ai pu l’avoir en main plusieurs fois et pour des durées plus ou moins longues.

Package

Le pack de base Sonos comprend deux ZonePlayer (ZP100) à placer dans chaque pièce à sonoriser ainsi qu’un contrôleur (CR100). On peut bien sûr multiplier les ZonePlayer pour sonoriser un plus grand nombre de pièces. On peut aussi multiplier les contrôleurs et en placer à différents endroits de la maison.

Chaque ZonePlayer est livré dans un carton individuel avec toute la connectique (câble réseau y compris), le manuel d’excellente facture, ainsi que le CD d’installation. Le contrôleur CR100 est lui livré avec son transformateur d’alimentation.

Installation

Avant tout chose, il faut savoir qu’une connexion au web est obligatoire pour installer un système Sonos la première fois. Dès que l’on raccorde le premier ZonePlayer à son PC, on insère le CD d’installation puis ça démarre. Le système va aller vérifier sur le web qu’une nouvelle version du logiciel n’est pas disponible. Si c’est le cas, il suffit de laisser faire la mise à jour. Le système est alors prêt à être utilisé !

La seconde étape est bien entendu de dire au système où se trouve la musique sur le PC ou sur un autre PC du réseau. Les morceaux partagés peuvent également être sur un NAS, c’est à dire un disque dur en réseau. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’avoir un PC allumé en permanence pour le partage de la musique. A partir de maintenant, toutes les manipulations peuvent se faire soit avec le contrôleur, soit avec le logiciel installé sur le PC. Toutes les fonctions se retrouvent indifféremment des deux côtés.

La liaison se fait en WiFi entre tous les éléments. Grâce à la technologie type « mesh », chaque ZonePlayer est un répétiteur pour les ZonePlayer près de lui. Dès qu’on ajoute un ZP on augmente alors la couverture WiFi du système complet. Dans le menu de configuration, on a le choix entre les canaux 1, 6 et 11 pour éviter d’entrer en collision avec un autre réseau WiFi existant.

2, 3, 4, X zones?

Pour installer le deuxième ZonePlayer, et les suivants, il faut se rendre dans le menu de configuration à partir de la télécommande et demander l’ajout d’un nouveau ZonePlayer. On doit alors aller appuyer sur le bouton « mute » présent en façade du nouveau ZonePlayer. Quelques secondes plus tard, ce dernier est ajouté et est accessible ! On peut alors le renommer et lui associer une petite icône descriptive pour l’affichage sur le contrôleur et le PC.

Dès lors, le bouton « zone » sur la télécommande permet de passer d’un ZonePlayer à un autre. Mais on peut également synchroniser deux ZP ensemble, ou plus. Un morceau de musique sera alors lu dans toutes les zones liées. Il en est de même pour le volume qui peut être augmenté de façon synchronisée entre les zones ou bien de façon indépendante. A tout moment, on peut intervenir dans le menu de la télécommande pour lier ou casser une liaison entre plusieurs ZP.

Connexion web

Une fois que tout ce petit monde est installé, la liaison Internet n’est plus obligatoire. Elle l’est si on souhaite que le système vérifie si une nouvelle version du logiciel est disponible. Elle l’est également si on veut bénéficier des radios web bien sûr !

Enfin, on peut bénéficier du support Sonos via Internet. Sonos peut alors se connecter à votre système pour vérifier son état et vous aider à vous sortir d’un problème éventuel. Cette possibilité n’est offerte que si Sonos vous le demande. Inutile donc de chercher à se connecter à la hot line en ligne de Sonos. Avant d’arriver à cette étape, le support sur le site et la communauté qui se retrouve sur le forum Sonos devraient bien vous aider.

Au quotidien

Lorsque vous avez passé la phase de configuration, il ne vous reste plus qu’à vous installer confortablement et à écouter de la musique pour la première fois avec votre système Sonos. Le menu « Music » de base, accessible depuis le bouton idoine, offre les cinq choix suivants : « Music library », « Sonos playlists », « Internet radio », « Line-in sources » et « System settings ».

Une fois connecté à votre librairie musicale, c’est à dire les fichiers audio partagés sur votre réseau, la navigation s’effectue comme sur tout autre produit : par artiste, album, titre, etc. Une fois le morceau en cours affiché, on peut voir le temps défiler et, si elle existe, la jaquette correspondant à l’album dont est issu le morceau.

Pour rester sur le contrôleur et son utilisation, il faut savoir qu’il est équipé d’un capteur de lumière qui éclaire automatiquement les touches et l’écran en cas de baisse de luminosité. Son utilisation et sa prise en main n’appellent aucun reproche. Par contre, pour ma part, le support de recharge est obligatoire. Il est heureusement disponible depuis quelques semaines, ce qui n’était pas le cas au premier semestre de cette année et ça manquait cruellement. Imaginez devoir connecter le câble d’alimentation à chaque fois que vous ne vous servez plus du contrôleur ? Un peu casse-pieds quand même, surtout que le contrôleur se décharge plutôt vite, même en veille il tient 2 à 3 jours environ ! Base de recharge obligatoire !

Multiroom audio

Plus qu’un système type media receiver qui se connecte à un PC pour en lire le contenu audio, Sonos est un véritable système multiroom puisqu’il peut diffuer depuis un ZonePlayer le son d’une source externe vers tous les autres ZonePlayer. Chaque ZP est équipé d’une entrée audio sur fiches RCA. On peut y relier un lecteur CD, un tuner FM, un iPod ou tout ce que vous voulez. Cette source apparaît alors sur le contrôleur (on peut lui donner un nom et une icône dans une liste prédéfinie) et peut être distribuée. On peut bien sûr relier une source par ZonePlayer ce qui offre de belles opportunités. Lors de la configuration on a le choix d’envoyer le son issu des sources externes de façon compressée ou non compressée.

Ampli & switch

Les ZonePlayer sont équipés d’une amplification interne. Cela signifie que l’on peut y relier directement une paire d’enceinte. Nul besoin de passer par une chaîne hifi ou un amplificateur externe. Une sortie RCA stéréo permet de se passer de l’amplification interne pour attaquer une chaîne hifi si vous le désirez, Sonos laisse le choix. Elle est complétée par une sortie RCA mono dédiée à un caisson de grave.

On trouve également un switch Ethernet 4 ports au dos de chaque ZonePlayer. Ce dernier permet de relier des éléments informatiques ou autre afin qu’ils puissent communiquer avec le réseau informatique WiFi créé par le système Sonos. Voilà un petit ajout bien sympathique.

Conclusion

Le système Sonos est un vrai plaisir à utiliser. Le contrôleur a été bien pensé, aussi bien dans sa prise en main que dans l’organisation de ses menus. Le design est parfait et les aficionados d’Apple devraient apprécier. A ce sujet, le système Sonos est compatible aussi bien avec un PC qu’avec un Mac. Toutes les actions sont immédiates, aussi bien le changement de plage, l’avance rapide dans un morceau que les changements de volume. Toute modification dans la configuration depuis le PC est immédiate sur l’ensemble du système également. La qualité sonore est excellente. L’amplification intégrée est de très bonne qualité mais on peut également se servir d’un ZonePlayer comme d’une source tel un lecteur CD et récupérer le signal audio pour le faire passer dans sa chaîne hifi.

Au rayon des choses qui fâchent, je ne saurais trop vous conseiller d’acquérir le support de recharge avec votre premier pack. Je pense qu’il devrait être livré d’origine avec le contrôleur CR100 d’ailleurs. Concernant le menu de départ affiché par la télécommande, je pense que des icônes comme celles utilisées dans le menu « zones » seraient les bienvenues. Ce serait plus simple et moins austère que la liste de fonctions possibles alignées les unes en dessous des autres. De plus, il n’y a que 5 fonctions dans ce menu « Music » principal, 5 icônes explicites à faire rentrer sur cette page d’accueil, ça devrait rentrer.

Il y a ensuite des évolutions envisageables pour donner encore des petits plus au produit. Ce serait bien que le PC sur lequel est installé l’application Sonos puisse être un ZonePlayer virtuel dans le système. Cela permettrait alors d’utiliser également un PC pour profiter de la bibliothèque musicale synchronisée avec les autres ZonePlayer. Egalement, pourquoi ne pas doter le ZonePlayer d’une sortie infrarouge avec une cellule pour pouvoir contrôler la source connectée sur l’entrée « line-in » ? Cela permettrait d’écouter la musique provenant de la source externe mais surtout de contrôler la source externe à distance, ce qui est impossible actuellement ! Il suffit alors de prévoir dans le menu du contrôleur des pages types (CD, tuner, etc.) avec les boutons les plus importants (play, pause, présélection 1, 2, 3, etc.). Le système devient alors encore plus multiroom et vraiment puissant. Pourquoi ne pas prévoir également un ZonePlayer maître plus évolué qui aurait cette sortie IR mais également plusieurs entrées line-in ?

Au niveau des évolutions, beaucoup parlent d’un ZonePlayer sans amplification interne. Ce qui permettrait de réduire son coût et de satisfaire ceux qui ont envie d’intégrer un ZP dans une chaîne hifi et qui n’ont donc que faire de l’amplification interne. C’est pour l’instant une rumeur qui sera peut-être confirmée lors du premier anniversaire de la présentation officielle du système Sonos lors du CES 2006 début janvier ? J’y serai, alors vous serez les premiers à être tenus au courant !

Les +

  • Multiroom sans fil
  • Design
  • Contrôleur à écran couleur
  • Entrée ligne pour des sources externes

Les –

  • Support de recharge obligatoire !
  • Menu pouvant être amélioré graphiquement
  • Pas de contrôle des sources externes

Prix public indicatif (au 1er décembre 2005) :

  • 2 ZonePlayer ZP100 + 1 contrôleur CR100 – 1399 euros
  • Support de recharge – 59,99 euros

Importateur : http://boostercorp.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *