3 nov2014

Sonos attaque Denon HEOS pour violation de brevets

16:34 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

denon heos vs sonos multiroom

Le multiroom audio se développe depuis quelques mois auprès du grand public à très grande vitesse. Après avoir laissé Sonos inventer et dominer ce marché durant plus de 10 ans, la concurrence vient de se réveiller : Samsung, LG, Panasonic, Bose, Bluesound, etc. Et Denon avec son système HEOS. C’est le plus proche de la proposition Sonos, tellement proche que Sonos décide d’attaquer Denon en justice.

Sonos reproche la violation d’au moins 4 brevets, une gamme de produits copiée-collée et des éléments de communication trop semblables. Pour les brevets, je ne vais pas rentrer dans les détails, mais Sonos pointe la possibilité d’utiliser deux enceintes pour cérer une paire stéréo, concept repris par Denon. Pour les produits, la similitude saute aux yeux :

  • Heos 3 = Sonos PLAY:1
  • Heos 5 = Sonos PLAY:3
  • Heos 7 = Sonos PLAY:5
  • Heos Extend = Sonos BOOST (anciennement BRIDGE)
  • Heos Amp = Sonos CONNECT:AMP
  • Heos Link = Sonos CONNECT

Côté communication, Sonos compare les accroches textuelles, les schémas explicatifs ou encore le design de la boutique de vente en ligne qu’ils trouvent bien trop similaires entre les deux marques. Ils trouvent également que le nom Heos est trop proche de Sonos.

Finalement, Sonos ne réclame à Denon ni dommages et intérêts, ni paiement d’une licence. Ils souhaitent discuter avec Denon afin que Denon modifie sa gamme vers quelque chose de différent. « Nous ne voulons pas qu’ils copient ce que nous avons inventé, mais qu’ils créent quelque chose d’encore meilleur pour tous les amoureux de musique ».

Sonos a créé cette formidable catégorie de produits, qui a mis du temps à éclore, mais qui devient aujourd’hui incontournable. Il est évident qu’il y a et qu’il y aura de plus en plus de similitudes entre les fabricants. A tel point que l’on pourrait se demander pourquoi Sony n’a pas attaqué Pioneer, ou vice-versa, dans les années HiFi, parce qu’ils avaient tous deux 3 amplis, 1 tuner, 2 platines K7 et 3 platines vinyl chacun à leur catalogue.

Denon a déjà répondu en indiquant qu’ils étaient prêts à défendre leurs produits et leurs technologies pour lesquels ils n’ont aucun doute en terme

Sonos à travers cette action demande à ses concurrents « de ne pas copier mais d’innover ». Sonos serait-il arrivé au bout de son processus créatif ? J’imagine que ce n’est pas le cas. Et justement, afin de clore cette situation, je demanderai plutôt à Sonos d’innover, et de laisser les autres copier ses solutions maintenant banalisées.

28 avr2014

Musaic, nouvel arrivant dans les systèmes de diffusion audio multiroom

11:00 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

musaic multiroom wireless

Musaic était présent au CES 2014 sur le stand Qualcomm en tant qu’adhérent au programme Allplay un concurrent à AirPlay et au DLNA (entre autre) pour envoyer de la musique simplement depuis un smartphone, une tablette ou un PC. Pourtant Musaic n’existait pas encore à ce moment-là. La société a décidé de valider sa création en montant une campagne Kickstarter, campagne réussie la semaine dernière. L’enceinte Musaic comprend toutes les fonctionnalités pour s’en sortir dans ce marché bien encombré : qualité sonore, multi-compatibilité, services disponibles, application complète, etc. Musaic ajoute la compatibilité avec les systèmes domotique afin d’inclure facilement la musique dans des scénarios de vie. Une nouvelle alternative (crédible) à Sonos ?

18 avr2014

Sonos va abandonner l’obligation d’utiliser un Bridge

06:30 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

multiroom sonosnet

Sonos est en train de tester en beta une nouvelle version de Sonosnet qui permettrait l’abandon du Bridge, ou l’obligation de relier en Ethernet au moins l’un des players en l’absence de Bridge. Aujourd’hui, la connexion filaire permet de ne pas dépendre d’un réseau WiFi qui pourrait être de mauvaise qualité. Ensuite, les players créent un réseau WiFi propriétaire entre eux, le fameux Sonosnet, ce qui permet d’éviter toute latence entre les différentes zones. Dans cette nouvelle évolution, aucune liaison filaire ne sera obligatoire. Un PLAY:1 posé n’importe où, un smartphone, et hop c’est parti pour la musique !

13 mar2014

Basalte Asano : le multiroom audio compatible domotique

17:27 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

basalte asano multiroom knx

La gamme Asano de Basalte se compose de quatre produits : un amplificateur 1 zone (P1), un amplificateur 4 zones (P4), un module d’entrée (N1) et un pré-amplificateur 3 zones (A3). Le streaming des sources et la communication entre les différents modules se fait en CobraNet, un standard de distribution audio numérique sur câble réseau déjà utilisé dans le monde professionnel. Côté pilotage, tous les éléments sont équipés d’un bornier KNX pour être intégrés dans un environnement domotique de très simple à très évolué. Le design fait penser aux produits B&O de la belle époque. Plutôt que de chercher à faire communiquer des systèmes audio avec des systèmes domotique via de la programmation pas toujours stable ou aboutie, cette solution multiroom devrait logiquement devenir la référence dans tout système KNX.

21 fév2014

Russound XStream X1 : le multiroom sans fil facile

10:11 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

russound X1-XT8 Xstream X1

Russound est l’un des pionniers du multiroom audio avec de multiples modèles de centrales filaires qui se sont succédés au fil des ans. Filaire, car jusqu’à il y a encore peu de temps, une centrale multiroom, c’était obligatoirement un seul appareil sur lequel il fallait relier directement toutes les enceintes de toute la maison. Ce qui nécessite un câblage spécifique à prévoir au moment de la construction ou de la rénovation ! Avec la série XStream X1, Russound prend la voie du sans fil propriétaire. Pas de WiFi ici mais un appairage spécifique entre le module maître, sur lequel peuvent être reliées jusqu’à 4 sources, et les modules de zone (4 maximum). Ces derniers existent sous deux formes : avec ampli intégré, ou sans ampli et à relier à un amplificateur HiFi ou home cinema existant. Prix sur le marché US : centrale X1-TX8 (319$), récepteur amplifié X1-RX220 (399$), récepteur non-amplifié X1-RX2 (249$).

21 nov2013

[Vidéo] Un exemple remarquable d’installation multiroom et home cinema intégrée

11:00 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia


 

Didier Autric, société Dynamic Home Cinema, présente en détails une installation de haute volée dans un duplex marseillais. On y trouve de la musique à peu près partout grâce à des amplis Sonos et des enceintes encastrées dans les plafonds, mais aussi quatre zones vidéo dont une équipée d’un écran plat de 70″ (178 cm de diagonale) et de caissons de grave THX là aussi encastrés. Même la terrasse à droit à sa paire d’enceintes. Le tout se pilote depuis des iPod Touch et des iPad grâce à un système d’automation Control4. Cette vidéo très précise permet de se rendre compte concrètement à quoi ressemble un système parfaitement intégré, et donc pensé avant même le début des travaux.

27 juin2013

Pioneer SC-79 : le premier produit grand public avec une sortie HDMI en HDBaseT intégrée !

16:26 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

pioneer SC-79

Le HDBaseT a été présenté il y a maintenant 3 ans. Cette solution de transport du format HDMI sur un simple câble réseau, accompagné de l’IR, du RS232, de l’Ethernet et même de l’alimentation, a tout pour elle ! Elle règle le problème des câbles HDMI de grande longueur, mais également leur facteur de forme vraiment pas idéal : câbles massifs qui n’acceptent pas les courbures, difficile de les faire soi-même à la bonne longueur (des solutions existent, mais complexes malgré tout), et cette satanée prise qui se débranche parfois toute seule par le poids du câble.

Jusqu’à maintenant, seuls les spécialistes des produits pour l’intégration avaient sauté sur le HDBaseT : Atlona, Gefen, AMX, Crestron, etc. Tant que le HDBaseT n’était pas adopté par les marques grand public, on ne pouvait pas encore parler d’acceptation réelle comme je l’écrivais il y a 1 an. Et puis hier, Pioneer a présenté son nouvel amplificateur home cinema SC-79, le premier produit grand public avec une sortie HDBaseT.

Passons sur ses caractéristiques techniques et ses nombreuses fonctions qui sont somme toute classiques dans le paysage actuelle des ampli audio/vidéo. Intéressons-nous à cette fameuse sortie HDBaseT dénommée « zone 4″ sur ce SC-79 (référence américaine).

Le SC-79 sait donc faire du multiroom sur 4 zones de façon très complète :

  • Zone 1 : HDMI *2
  • Zone 2 : YUV, audio stéréo + subwoofer, vidéo composite
  • Zone 3 : audio stéréo, vidéo composite
  • Zone 4 : HDMI, HDBaseT

pioneer SC-79

La sortie Zone 4 est parfaitement indépendante de la sortie Zone 1, on peut donc regarder deux sources HD différentes dans deux zones. La sortie Zone 4 aussi bien en HDMI qu’en HDBaseT, sait véhiculer tous les formats audio et vidéo HD sans contrainte.

On peut donc utiliser typiquement cette sortie Zone 4 pour une seconde pièce. Mais si l’on n’a qu’une seule zone, on peut aussi profiter de cette sortie HDBaseT pour déporter l’amplificateur SC-79 loin de sa pièce home cinema, dans un rack 19″ centralisé par exemple, ou dans un meuble à l’opposé de la pièce par rapport à l’écran plat ou au vidéo-projecteur.

Justement, Panasonic a sorti il y a quelques mois un vidéoprojecteur avec prise HDBaseT intégrée, le PT-RZ470. Un simple câble réseau catégorie 5 non blindé suffit simplement entre l’ampli Pioneer et ce vidéoprojecteur. Terminés les câbles HDMI ou les boîtiers extenders dans les plafonds. Notez toutefois que ce vidéoprojecteur est issu de la gamme professionnelle mais que d’autres modèles pour le home cinema vont sûrement faire leur apparition.

panasonic hdbaset

En attendant les téléviseurs et autres vidéoprojecteurs avec entrée HDBaseT, il faudra donc passer par un boîtier récepteur HDBaseT. Pioneer n’en propose pas, mais étant donné que HDBaseT est une norme, n’importe quel boîtier récepteur du marché devrait fonctionner avec le Pioneer SC-79.

On dirait bien que le HDBaseT est en train de prendre, et même peut-être pour supprimer les câbles HDMI à terme ? Quel bonheur !

25 juin2013

Epingler c’est partager : suivez Multiroom sur Pinterest

09:10 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Tendances

pinterest multiroom

Vous avez sûrement entendu parler de Pinterest, l’un des derniers réseaux sociaux à la mode qui permet de créer des tableaux sur lesquels vous épinglez vos images favorites. Dubitatif au départ, j’ai créé un compte, comme je le fais à peu près pour chaque nouveau réseau social ou service web. Sauf que cette fois, je me suis laissé prendre au jeu.

J’utilise désormais Pinterest quasiment chaque jour. Il me permet de classer facilement toutes les photos, et les liens rattachés, dans différentes catégories que j’ai créées. La veille sur Internet est l’une de mes activités principales depuis près de 15 ans. J’ai mis en place des dizaines de méthodes successives pour classer les informations et ensuite les retrouver plus ou moins facilement. Finalement, Pinterest répond parfaitement à mes besoins. Et puis j’en fait profiter tout le monde puisque les tableaux comme les épingles sont publics ! On peut d’ailleurs créer des tableaux privés, chose que j’ai faite pour ma veille concurrentielle.

Si je vous parle de Pinterest aujourd’hui, c’est pour vous informer, si vous ne le saviez pas encore, que j’ai une page Pinterest avec, à l’instant où j’écris ce texte, plus de 680 épingles qui devraient fortement vous intéresser ou vous inspirer si vous suivez Multiroom ! Mais c’est aussi parce que j’ai été retenu par Pinterest France parmi les blogueurs et passionnés utilisateurs français du service les plus actifs, pour l’opération #epinglercestpartager. Pinterest a donc mis en avant mes épingles (dans les exemples de tableaux à suivre) lorsque vous vous inscrivez. Il est maintenant temps pour moi de laisser la place au prochain blogueur.

Je vous invite à découvrir les tableaux et les épingles de Kevin sur sa page : pinterest.com/kgallot/. Il est spécialisé dans le webmarketing et le web social, on trouve donc beaucoup d’informations sur les réseaux sociaux dans ses épingles Pinterest. Kevin participe également à des tableaux partagés entre plusieurs utilisateurs : tous les utilisateurs membres du groupe peuvent épingler sur un même tableau. Le tableau Superb technology avec plus de 5000 épingles devrait occuper votre soirée. Kevin vous présentera à son tour sur son blog dès demain sa vision et son usage de Pinterest, ainsi que son tableau préféré.

Vous voulez rejoindre Pinterest ? N’hésitez pas à utiliser le lien suivant, cela vous permettra automatiquement de suivre mon tableau « Beautiful Smart Home » dès votre inscription :
http://pinterest.com/join/?username=multiroom&boardname=beautiful-smart-homes

Et si vous utilisez déjà Pinterest et que vous avez des adresses de tableaux susceptibles d’intéresser les lecteurs Multiroom, les commentaires attendent votre message !

Epingler c'est partager 2013

3 déc2012

Changement d’orientation… mais toujours dans la maison connectée

09:42 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Domotique

Je rejoins aujourd’hui officiellement la société MyFOX. Pour ceux qui ne la connaissent pas, cette société conçoit et commercialise la solution de sécurité et de domotique grand public leader sur le marché français, disponible entre autre à la FNAC, chez Leroy-Merlin (sous la marque Evology), au BHV, chez Weldom et sur de nombreuses boutiques on-line. Ma mission est double. D’un côté, je suis le community manager de la marque et à ce titre je m’occupe du blog (à venir), des différents réseaux sociaux, et de suivre et de répondre à tout ce qui se dit en général sur MyFOX sur Internet. De l’autre, je continue à réaliser une veille quotidienne du monde de la domotique, de la maison intelligente et des objets connectés qui contribuera à l’orientation des futurs produits de la marque.

Passionné par tout ce qui touche aux technologies de l’habitat, j’ai eu la chance de pouvoir en faire mon métier. J’ai commencé par écrire, sur ce blog créé en 2004, puis pour divers magazines. En 2008, j’ai créé une structure d’intégration audio/vidéo et domotique spécialisée dans la réalisation de A à Z de systèmes haut de gamme. Au début de cette année 2012, j’ai stoppé cette activité pour revenir à la précédente en y ajoutant un volet « conseil ». Ces derniers mois, j’ai écrit pour différents magazines et sites Internet, mais j’ai aussi réalisé différentes missions d’accompagnement pour des sociétés impliquées dans la maison intelligente. C’est à ce titre que j’ai rencontré la société MyFOX avec qui nous avons convenu que nous pourrions collaborer plus loin que sur une mission ponctuelle !

Le blog Multiroom ne s’arrête pas pour autant, mais le rythme de publication sera un peu moins soutenu, comme c’est le cas depuis ces derniers mois. Je réserverai mes réflexions sur les technologies et les produits grand public au blog MyFOX, tandis que le blog Multiroom se concentrera sur des sujets de niche un peu plus pointus.

Je change de casquette, mais pas de métier. Je reste donc à votre disposition pour échanger sur le domaine. Et j’aurai toujours l’occasion de voir et revoir ceux que j’ai déjà le plaisir de connaître, et de rencontrer ce que je ne connais pas encore sur les salons et autres manifestations liés à la maison connectée. A très vite !

Le site MyFOX

20 août2012

6 produits que les installateurs devraient arrêter d’installer

18:00 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

legrand analog celianeLe site Commercial Integrator a publié récemment la liste des six produits que les installateurs doivent arrêter de vendre, maintenant !

Moniteurs VGA : aucune raison de vendre un écran parce qu’il possède une prise VGA, nous sommes maintenant dans un monde numérique, HDMI et DVI sont les références. Je pondérerai un peu, autant dans le résidentiel ce n’est vraiment plus nécessaire, autant dans le monde corporate, une prise VGA peut toujours servir, surtout pour le client qui vient en salle de réunion et qui tient plus qu’à tout à son portable préféré qui date un peu et qui n’a qu’une sortie VGA…

Plaques murales composite et S-Video : pour brancher quoi dessus en fait ?

Écrans ayant une résolution inférieure à 1920×1080 : ça me paraît être une évidence, inutile de proposer un écran de moindre résolution pour devoir le changer dans un avenir plus ou moins proche. Dans le résidentiel et dans certains cas, cela n’a pas grande importance, pour la cuisine ou la salle de bains par exemple. Par contre, dans le cas d’un système multiroom vidéo, 1080p obligatoire partout, sinon vous prenez le risque de l’écran noir en HDMI si vous utilisez une matrice HDMI incapable de gérer les écrans de différentes résolutions.

Contrôle par RS-232 : la plupart des appareils pilotés en RS232, comme les amplificateurs audio/vidéo, ont également une prise Ehernet, inutile de passer en RS-232 ! Par contre, d’autres appareils comme les vidéoprojecteurs n’ont pas tous de prise Ethernet pour le pilotage, le RS-232 reste encore la seule solution. Par contre, au lieu de passer du RS232 en utilisant trois fils d’un câble réseau, passez directement au convertisseur RS232 sur IP comme chez Global Caché.

Processeurs audio analogiques : l’équipement intégré des amplificateurs audio/vidéo dans ce domaine (Audyssey et compagnie) les a fait disparaître du monde résidentiel. Et même si vous devez faire appel à des processeurs audio indépendant, il y a ce qu’il faut en numérique chez Behringher, BSS ou ADA.

Serveurs DVD : et on revient une nouvelle fois sur ce sujet ! Évidemment, si tout est dans le cloud, disponible à n’importe quel moment, en HD, et plus tard en 4K, pourquoi pas. Mais on n’y est pas encore, et les serveurs de stockage de DVD et de Blu-ray restent la norme pour le résidentiel. C’est un peu tôt pour arrêter !

A ces six produits, j’ajoute un produit supplémentaire :

Câbles HDMI à 2 Euros : le site des Numériques a publié un test de différents câbles HDMI pour arriver à la conclusion qu’il n’y a aucune différence entre un câble à 2 € et un autre à 100 €. Avec des câbles de 1m50, entre une TV et un lecteur Blu-ray, pourquoi pas. Mais dès que l’on passe dans des longueurs un peu plus importantes, même à partir de 5 mètres, qu’il y a sur le chemin du signal un ampli A/V, un splitter, une matrice, un extendeur, … inutile de vous précisez que vous devez oublier les câbles à 2 € ! D’expérience, les câbles qui semblent fonctionner le mieux dans tous les cas sont les Gefen (gamme avec vis intégrée) et les Crestron.

Vous en voyez d’autres ? Complétez la liste dans les commentaires !

Suivant »