Test de l’application iKNX pour iPhone par Julien Romano

Julien Romano, étudiant en Licence Pro Domotique, me fait le plaisir de me transmettre son test complet et en situation de l’application iKNX pour iPhone. Je vous invite donc à découvrir un avis argumenté ci-dessous. Si vous avez vous aussi également testé iKNX, n’hésitez pas à faire part de vos remarques dans les commentaires.

Présentation

Sortie le 1er mars 2009, Jörg Falkenberg met à disposition sur iTunes, en version lite (gratuite) et complète (payante : 9,99€), la première application Iphone contrôlant directement un réseau KNX.

iKNX

La version lite dispose des mêmes possibilités que iKNX, mais reste limitée à la supervision d’un seul bâtiment et de 5 appareils maximum.

L’essai

Voici donc un essai rapporté sur ce qu’offre cette application, en utilisation réseau locale.

iKNX

Dès l’accueil, l’application nous invite à entrer les paramètres de connexion à la passerelle KNX/TCP IP. On constate tout de suite que la traduction est sommaire et peu professionnelle, pour une application diffusée en langue anglaise, allemande et française.

Les 4 menus principaux

L’application est composée de 4 menus principaux :

– Contrôler : qui permet de superviser les adresses de groupe, en cliquant dessus (marche/arret, par exemple)

– Moniteur : qui montre ce que l’application récupère du bus. On y trouve les réponses des adresses de groupe, qui seront considérées comme non « contrôlables » (exemple : la température)

– Base de données : qui réunit toutes vos configurations de groupes et d’appareils, rentrées manuellement.

– Info : qui regroupe quelques informations concernant la version du logiciel et le site officiel.

iKNX

Tout se joue dans la partie “base de données”, puisque l’on y paramètre ce qui sera supervisable depuis l’iPhone. Base de données est composée de 2 parties : l’une « groupe » et l’autre « appareil ».

Groupe

Lors de la création d’une adresse de groupe, nous devons entrer l’adresse de groupe concernée, la description qui apparaitra sur la supervision, les conditions : si elle sera contrôlable, si elle agira sur d’autres adresses de groupes et si elles seront visibles de la supervision.

Enfin, nous choisissons le type d’adresse de groupe dont il s’agit, parmi la longue liste suivante :

-Inconnu
-Chauffage
-Porte
-Volet/store
-Lampe
-Mouvement
-Autorisation
-Booléen
-Détecteur pluvial
-Eau
-Avertissement
-Température
-Vitesse
-Luminosité (Lux)
-Pression (Pa)
-Pourcentage
-Date
-Heure
-Texte

Appareil

Cette sous-partie correspond à l’identification des modules KNX qui sont utilisés par les adresses de groupes précédentes.

Ensuite, en allant dans la partie “Contrôler”, nous découvrons nos adresses de groupes avec les types associés. Il suffit d’appuyer dessus pour avoir à disposition les différentes options (comme pour l’éclairage : marche/arrêt).

Remarquons quand même la visibilité de l’adresse de groupe en dessous du bouton, qui n’est pas du plus bel effet esthétique.

Pour ce qui n’est pas réglable, comme le résultat de la sonde de température, la partie “Moniteur” permet de surveiller les données.

Conclusion

Pour :

– application toute faite pour l’iPhone (cela évite de faire du bricolage réseau pour gérer le bus KNX depuis le téléphone)
– idéal pour le contrôle d’installations simples
– évite d’acheter un serveur web/KNX consacré à l’accès distant

Contre :

– traduction sommaire et peu professionnelle pour être donnée à la clientèle
– aucun manuel complet (le site officiel ne donne que très peu de détails sur la manière à suivre pour paramétrer correctement l’application)
– aucun retour d’état dès l’allumage (dès que vous allumez, vous ne savez pas si la lampe est allumée ou éteinte : tout est à off)
– lenteur de réception de données (il faut attendre que l’application questionne les adresses de groupe, pour récupérer la température par exemple)
– nombreux plantages (retour aux applications IPhone sans aucune raison)
– je vois mal l’application entre les mains d’un client sans précaution (visibilité des adresses des groupes, possibilité de les modifier et les nombreux risques si ça tombe entre les mains d’un personne non averti)

Vous l’aurez compris : vivement la mise à jour !

Détails supplémentaires

Vous aurez lu que je parle de retour d’état alors que nulle part vous n’avez pas vu une quelconque possibilité de les donner à l’application. Avec l’aide d’ETS 3, en lançant une écoute du bus KNX, j’ai remarqué que l’ iPhone écoute et interroge en continu toutes les adresses de groupes pour savoir si un changement d’état (sur un appareil) s’opère.

Ce qui peut avoir l’inconvénient de questionner des adresses de groupes non utilisées par l’application ! Même si le débit semble être raisonnable en local.

iKNX

1) Est-ce vraiment nécessaire que le moniteur questionne toutes mes adresses de groupes, même celles qui ne seront pas supervisées par l’Iphone ?

2) Dès le démarrage et jusqu’à un changement d’état, on ne sait pratiquement rien sur l’état de l’installation.

3) Après 5 min, les informations de températures arrivent, mais, l’état des lampes ne changera de Off que si une action se produit dans le batiment (quelqu’un allume une lampe ou que vous l’activez sans connaitre l’état).

par Julien Romano
Etudiant en Licence Pro Domotique-Immotique à Rennes
22 avril 2009

11 commentaires

  1. Bonjour Julien,

    Beau résumé. La synchronisation des données qui ne se fait pas au démarrage est “normale”, puisque KNX gèrent des évènements, par essence volatils.

    L’idéal serait de coupler le soft à une passerelle qui serait tout le temps sous tension. C’est ce que proposent ou proposeront LifeDomus ou LinKNX très bientôt (l’un sur PC, l’autre hébergé sur un routeur).

    Pour moi, c’est avant tout un truc qui dépanne ou qui sert de moniteur de débuggage lors de l’intégration.

    Et je ne parle pas de l’avis d’Alban sur le fait d’utiliser un iPhone comme interface tactile régulière 😀

    A+
    Vincent

    PS : nous avons aussi une stagiaire licence pro domotique dans l’équipe !

  2. Bonjour,

    C’est pas mal.
    Mais il faudrait au minimum lier l’appli à un serveur d’objet pour une visu correcte au démarrage, comme le fait par exemple ProKNX (visu pour Pronto).

  3. Bonjour,

    Ca peut être pas mal comme outil de debug, mais ça ne tiendra jamais la route pour une utilisation en tant que visualisation de par le principe de fonctionnement. Accéder directement au bus (via passerelle IP) depuis un appareil mobile (qui peut de par ce fait perdre momentanément la connexion) implique forcément qu’on risque de perdre une partie de l’information d’état en cas de déconnexion. Il faut donc interroger régulièrement l’état de toute l’installation, ce qui est incompatible avec la réactivité attendue d’une visu. De plus, ce projet fait complètement abstraction de la notion d'”objets de communication” KNX. Tout le protocole KNX se base sur ces objets auxquels on peut assigner une ou plusieures adresses de groupe et que l’on peut personnaliser via les flags dans ETS. Pour iKNX, rien de tout ça n’est possible, juste envoi et réception de valeurs sur des adresses de groupes. Donc en gros c’est un truandage du modèle KNX. Pour avoir quelque chose qui tient la route, il faudrait au minimum un “serveur d’objets” connecté au bus en permanence et qui mémorise la valeur de chaque objet et implémente de manière complète le modèle objet KNX. Ce serveur d’objets pourrait ensuite être interrogé par l’application tournant sur l’iPhone.

    Jean-François

  4. Salut Julien, je vois que tu t’amuse à tester des applications, continu c’est très interessant …
    La connection est possible de quel façon ? en wifi, en edge, en 3G ?
    Faut il absolument être dans les locaux pour entrer en communication ou peut-on faire cela via le réseau telephonique ?

  5. Hello, Pierre !

    Je l’ai testé en Wifi local, donc à partir de là, rien de compliqué. Mais si tu veux le faire à partir d’edge ou 3G, il faudra que tu fasses du routage, par contre niveau sécurité, je conseillerai de passer par un serveur VPN, ce que IPhone peut gérer, ainsi que iKNX. (mais attention au temps de réaction)

    Donc oui, dès que tu as accès au net, tu peux tout faire :p

    Maintenant iKNX fait partie du projet Open Source OpenRemote, mais semble encore achetable sur iTunes.

  6. Bonjour
    depuis la mise a jour de l’iphone en 3.0 iknx ne démarre plus
    quelle que soit la version.
    A suivre

  7. Bonjour

    Je ne trouve pas l’application iKNX sur iTUNES,

    et je possede un Iphone 3Gs en version 3.0 (cela fonctionne
    t’il sur ce modele)

    Et de plus l’application fonctionne tel en français

    Merci

    Bernard

  8. @ Suisse :
    J’ai aussi donné à maison-domotique le test, donc pas de soucis de copie.

    Si mes souvenirs sont bons, je l’avais testé avec une passerelle IP/KNX “normale” en local, vu que le edge était insuffisant pour moi.

    Maintenant, IKNX a été absorbé par OpenRemote KNX.

    Il existe de nombreuses autres alternatives : comme SmartRemote du constructeur KNX Jung (Gratuite) ou encore iKNiX (d’IFIE).

    Ma meilleure expérience de l’acces à KNX depuis l’exterieur, c’est Multidomo, qui a un service support super-performant et de nombreuses possibilités d’actions. Sinon, Crestron gère pas mal ;).

    Mais dans tous les cas, faudra toucher à l’anglais ^^

  9. Quelqu’un l’a t il essayé à distance (3G ou autre)?

    Car dans mon cas ca marche en local, mais pas à distance !
    J’ai bien:
    1. lié l’adresse MAC du routeur IP/KNX à une adresse IP (dans mon DHCP)
    2. redirigé le port 3671 pour cette adresse ip, sur ma freebox.
    3. renseigné l’adresse ip fixe de la freebox dans Openremote

    et ca ne marche toujours pas ?
    Toutes les infos sont bonnes à prendre !

    Merci.

  10. Bonjour,
    Je suis dans le même cas que toi Fabrice: Freebox, IP ok port ouvert et je ne comprend pas ce qu’il ce passe. J’ai testé d’autres apli et toujour pareil sauf ‘ayMonitorKNX’avec qui je peut visualiser ce qui ce passe à l’instant ‘t’ sur le Bus.

    Avez vous trouvé une solution?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *