[Test] Netatmo, la station météo connectée

NetAtmo Multiroom

La station météo Netatmo est la première station destinée aux smartphones et tablettes. Elle est donc livrée sans afficheur déporté, contrairement à la plupart des produits du marché. C’est votre smartphone ou votre tablette qui fera office d’afficheur déporté. Netatmo se compose de deux modules, un pour l’intérieur et un autre pour l’extérieur. C’est donc la première station de ce type, compatible avec Apple (iPod Touch, iPhone et iPad) et bientôt Android. Netatmo analyse la température, l’humidité, le taux de CO2, la pression et le bruit ambiant pour le module extérieur ; le module extérieur capte température et humidité.

Découverte

netatmo

Le module intérieur sera placé habituellement au centre des pièces de vie, dans le salon par exemple. Le module extérieur doit être installé à l’abri de la pluie et du soleil, même si il résiste aux UV, cela afin de recevoir des informations les plus stables possibles.

netatmo

On trouve dans la boite les deux modules, un câble USB, un transformateur d’alimentation, des piles pour le module extérieur, l’ensemble de vissage et une sangle pour l’extérieur. Le mini mode d’emploi est secondé par toutes les informations nécessaires que l’on trouve sur le site web Netatmo.

Installation

Les premières choses à faire sont donc d’installer le module extérieur, puis de raccorder le module intérieur en USB à son PC. On se connecte ensuite au site Netatmo pour créer son compte et récupérer le logiciel. Une fois le logiciel installé, celui-ci va rechercher le réseau WiFi de la maison pour y connecter la base intérieure. Une fois cela effectué, on peut débrancher la base intérieure et la relier directement sur une prise via le transfo.

Un seul bouton est disponible, sur le dessus du module intérieur. Il permet d’effectuer une mesure à la demande. La barre centrale du module intérieur s’éclaire selon son état : bleu quand on le branche, vert quand on lance une mesure, orange quand il détecte un variation importante de l’une des mesures. On entend également un petit bruit régulier, aussi bien sur la base intérieure que celle extérieure, ce bruit doit correspondre à la communication des deux modules entre eux.

Consultation

Après avoir téléchargé l’appli pour mon iPhone, j’ai rentré les informations de mon compte créé précédemment, puis s’est affichée la page d’accueil suivante.

netatmo

L’écran se découpe en deux zones. La zone du haut correspond au module extérieur, avec une grosse icône représentant la tendance météo, la température actuelle, la température ressentie et l »humidité. La zone du bas, celle du module intérieur, donne la température, l’humidité et la pression. Le rond coloré sur la gauche indique la qualité ambiante générale, elle est ici très bonne, comme précisé juste au dessus.

Après cet écran d’accueil, on peut obtenir plus de détails. En faisant glisser la zone intérieure vers le bas, on découvre des informations supplémentaires concernant l’extérieur avec les prévisions météorologiques des 6 prochains jours, sous forme de résumé et de courbes de tendances, aussi bien pour la température que pour les précipitations. Les prévisions comprennent : les températures minimales et maximales, le sens et la vitesse du vent, le niveau précis de précipitations en mm, et le nombre d’heures d’ensoleillement dans la journée. Pour obtenir toutes ces informations, il faudra bien entendu avoir renseigné son adresse précise dans son compte.

Lorsque l’on fait glisser la zone intérieure vers le haut, c’est celle-ci qui gagne des détails. En plus des informations citées auparavant, on obtient le taux de CO2 en ppm. Il faut savoir qu’à partir de 1000 ppm, des risques pour la santé sont envisageables. Je vous renvoi vers cette page Wikipedia pour plus de détails sur les taux de CO2 et leurs conséquences. Enfin, la dernière donnée est celle du sonomètre intégré à la base et qui donne donc un aperçu du bruit ambiant.

Des touches supplémentaires tout en haut donnent accès à la configuration, au changement de station si on en a plusieurs, et à l’affichage des alertes. Ces alertes apparaissent en push sur l’iPhone assez régulièrement, dès qu’il y a une variation importante sur l’une des données, ou pour faire des moyennes sur les périodes précédentes. Pour vérifier cela, Netatmo conseille de souffler sur la base intérieure ! On voit alors, environ 5 minutes plus tard, apparaître les mesures correspondantes à cette action : montée vertigineuse de la température, de l’humidité et du taux de CO2. On reçoit alors évidemment des alertes. On en reçoit également d’autres lorsque toutes ces données auront repris leur cours normal.

netatmo Cliquez pour agrandir netatmoCliquez pour agrandir
netatmoCliquez pour agrandir netatmo Cliquez pour agrandir

En basculant l’iPhone de la verticale à l’horizontale, les courbes apparaissent. Toutes les données sont disponibles, aussi bien pour l »intérieur que pour l’extérieur. On peut se promener dans le temps en faisant glisser les courbes, zoomer ou dézoomer pour changer l’échelle de temps et se placer à un endroit très précis pour avoir la donnée correspondante à cette heure là. Sur la deuxième capture ci dessous, on voit par exemple qu’à 17h45, endroit où se trouve la barre verticale grise, il faisait 22,8°C.

netatmo

netatmo

Le programme Urban Weather

En partageant les données de sa station, Netatmo prévoit de créer « le plus grand réseau de capteurs de données météorologiques jamais mis en œuvre ». Toutes les données seront centralisées pour donner accès à des mesures ultra précises. C’est ce que fait Cosm où vous pouvez créer vos flux de données et les rendre disponibles pour tout le monde. Avec Netatmo, on reste dédié aux données climatiques, mais le partage est automatisé. D’ailleurs, peut-être qu’un module pour Cosm sera développé par la suite ? On pourrait ainsi afficher les données se sa station à côté d’autres données de sa maison, et les partager pour que d’autres puissent les réutiliser.

La station météo idéale ?

On peut dire que cette station a tout pour elle : des données complètes, même si il manque un capteur de CO2, un anémomètre et un pluviomètre pour l’extérieur, une application graphiquement très réussie, et un design dans l’air du temps. La finition gris métallisée associée au plastique blanc est d’ailleurs strictement identique à celles des produits audio en réseau Sonos ! On est donc face à des produits très qualitatifs.

Le fait que toutes les données soient dans le cloud permet d’accéder aux données de sa station Netatmo à tout moment. On peut même se servir des données concernant le bruit ambiant pour vérifier à distance à quel heure les enfants sont rentrés de l’école. Il leur sera difficile de mentir !

netatmo sonos

On attend maintenant la disponibilité de l’application pour iPad prenant en compte sa large taille d’écran, ainsi que l’application Android. Mais c’est surtout l’ouverture de l’API qui sera décisive. Lorsque l’on trouvera Netatmo dans IFTTT par exemple, on pourra faire de très belles choses dans sa maison connectée sans contrainte. Et cela sans avoir à passer par l’une des solutions domotique complexes du marché pour lesquelles les stations météo communicantes ont un coût plus proche des 1.000 Euros que des 169 Euros de cette station Netatmo.

Spécifications techniques complètes

14 commentaires

  1. Superbe produit et nettement moins cher que les stations KNX ou tout autre produit qui doit donner par exemple le CO2 + humidité + … dans sa maison… Les APIs développeurs sont ouvertes depuis hier, c’est super facile à intégrer.
    Il manque juste la vitesse du vent et quelques indications sur les précipitations (capteur de pluie) et cela sera une tuerie.
    Le site est sérieux : commandé le lundi, livré le vendredi… Facile à installer, site clair, appli élégante… L’un de mes meilleurs achats de ces dernières années…. Et le concept de partage est bien pensé…

  2. Un produit qui surfe sur l’air du temps du tout propre, tout beau à la Apple et de la surveillance de l’état de propreté de son lieu de vie.
    On peut imaginer des modules satellites (actuateur, PIR, etc) pour ce produit en en faisant une centrale météo dont l’interface est déportée.
    db

  3. moi je l’ai, c’est top.

    reste plus qu’il fasse un module anémomètre et pluviomètre et ce sera tip top 🙂

  4. Il est vrai que le trigger meteo ds IFTTT est plus qu’à la rue. il n’est pas rare de trouver une différence de 4°c ou 5°c. Si l’été ca peut etre un peu moins grave (quoique pour l’arrosage), l’hiver ca joue carrement sur le gel et la protection de la voiture, du jardin… Et la neige, c’est pile 0. bref, vivement !

  5. super station! je suis comme un gamin avec et avec l’api je vais l’interfacer avec mon chauffage !!

  6. je cherche à récupérer les valeur de ma station avec python, pour gérer mon chauffage sous eventghost . Quelqu’un à réussi a faire cela ?

  7. C’est sympa Julien ! J’ai d’ailleurs eu la chance de rencontrer l’équipe de Netatmo sur le CES la semaine passée. Je n’ai pas réussi à leur soutirer la moindre information sur le futur module extérieur…

  8. Petit oubli dans mon commentaire précédent : Le patron annonce des développements sur un pluviomètre et un anémomètre.

    Je me suis penché sur les méthodes d’intégration, le seul hic est quand même de se connecter de façon constante à internet : ça aurait été bien qu’on puisse questionner le système directement (de façon autonome), en cas de problème internet, surtout dans le sud de la France.

  9. Un peu comme Sonos en fait : un super produit, design, qui plaît à l’utilisateur final, mais pas du tout prévu pour être intégré dans un système domotique complet comme on le voudrait ! On ne peut pas tout avoir malheureusement…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *