Une télécommande tactile WiFi 7″ chez Control4

Control4 7\" WiFi

Après le modèle mural, voici la future télécommande tactile WiFi de Control4, toujours en 7″ de diagonale. Elle vient compléter la tablette 10.5″ TSM10 qui n’est pas adaptée à toutes les configurations vue sa taille et la télécommande SRC2 qui, bien qu’équipée du retour d’infos, peut être incomplète dans d’autres configurations. Cette télécommande est tout simplement LE modèle qui manquait à la gamme.

Source : CEpro

Disclaimer : nous sommes installateur Control4 pour la région Centre/Auvergne/Limousin.

5 commentaires

  1. Mouais je suis toujours aussi dubitatif sur l’intérêt du WiFi pour la domotique.
    Ce qu’on demande à al domotique (la vraie pas celle à 40 euros pour un contrôle de prise de courant) c’est de fonctionner à coup sûr par tous temps.
    Or, avec le WiFi, on a pas mal de chance que ça merde, notamment en ville.
    Pas très sérieux tout cela … et surtout orienté marketing avant tout.

    db

  2. Orienté marketing peutêtre mais c’est exactement la demande des consommateurs : je vaux les nouvelles technologies mais je ne veux pas voir un fil. Quand les travaux et autres percées dans les murs sont impossibles, à part le WiFi, il n’y a pas vraiment d’autres solutions…

  3. Salut Gourmet,

    D’expérience, le Wifi fonctionne très bien. On pourrait utiliser le Zeegbee qui est plus adapté, mais c’est encore rare.

    De plus, la standardisation des composants fait qu’il est très facile de faire produire à moindre coût un équipement Wifi… voire de rebadger un tabletPC oem ! De plus, le Wifi permet d’exploiter d’autres choses (récupérations de données sur le web, notamment).

    Crestron sort des sentiers battus avec sa TPS-6X qui utilise du 2.4 GHz mais pas Wifi (celà devrait lui conférer une meilleure autonomie, mais revers de la médaille, la privera des fonctions de connectivité IP…)

    A+
    Vincent

  4. @Alban : pas d’accord.
    Non seulement le WiFi n’est pas fiable (et n’a pas été conçu pour cela : avec 14 canaux on pouvait s’y attendre dès le départ) mais qui plus est il est gourmand et donc bonjour l’autonomie.
    Je comprends très bien que la demande va vers le sans-fil mais le consommateur se fiche de savoir quelle méthode d’accès sans-fil est utilisée in fine. Faut que ça fonctionne.

    Sans aller jusqu’au Zigbee, il y a le Bluetooth, bien plus fiable que le WiFi avec ses 79 canaux, sa recherche et son hopping (saut de fréquence) automatique (1600 fois par seconde).

    Si on accepte de limiter la portée (classe 2 par exemple), le Bluetooth est également plus économe que le WiFi (facteur de 1 à 5 environ entre un chipset Bluetooth classe 2 et un chipset Wifi standard émettant à 60 mW).
    Par ailleurs un chipset Bluetooth ne coute que quelques centimes là où un chipset WiFi affiche plusieurs euros.
    Le Bluetooth permet également le transport du son, de l’image et des données en général (je l’utilise tous les jours pour accéder à Internet depuis le TGV). Le débit est limité à 1,5 Mbit/s en pratique, largement suffisant pour diffuser de la video et du son.

    On peut pousser le bouchon plus loin en terme de fiabilité et de confidentialité avec le Zigbee mais le chipset n’est pas encore produit en assez grande quantité pour escompter des effets d’échelle intéressants.
    Malgré, comme tout ce qui est hertzien, c’est sensible aux interférences et le Zigbee n’échappe pas à la règle.

    Donc, en conclusion, pourquoi donc les constructeurs s’échinent à utiliser le WiFi qui n’est vraiment PAS approprié à la domotique ?
    Par simplicité ou par manque de comptétences ?

    Concernant Crestron une méthdoe d’accès propriétaire n’est pas idiote, au contraire, mais les coûts de développement rendent cette solution onéreuse mais ça va bien avec la philosophie crestronienne 🙂
    db

  5. Rien à redire sur cette démonstration parfaitement argumentée. Quand je parle de WiFi comme solution unique pour le grand public, c’est aussi pour son côté connu et reconnu de tous désormais : si la télécommande est « WiFi », le client comprend tout de suite ce que ça veut dire. Ca peut être un argument de vente supplémentaire, pourquoi pas ! Ca simplifie aussi les choses : Philips n’a pas besoin de vendre d’AP WiFi pour faire fonctionner ses télécommandes Pronto par exemple, on peut en acheter un n’importe où, voire on utilise le WiFi de sa box ADSL. D’un point de vue commercial (au sens large), le WiFi n’a que des avantages par rapport aux autres normes.

    Maintenant, j’ai écris WiFi car l’écran est couleurs et que la tablette 10″ Control4 est WiFi. Mais en y réfléchissant, si ça se trouve, elle est Zigbee comme la télécommande Control4 SRC2 et son écran 4 lignes monochrome !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *