Utiliser son iPhone pour la domotique (bis)

La dernière version de Girder peut être pilotée depuis son iPhone grâce à une interface graphique adaptée. Girder est un logiciel de télécommande sur PC complètement ouvert à la domotique. Le principe de Girder est le suivant : iPhone > WiFi > PC avec Girder > LAN, WiFi, RS232, IR > appareil à contrôler.

Dans la démonstration de la vidéo ci-dessous (en anglais uniquement), des prises murales pour la lumière à la norme Insteon sont utilisées. Insteon est amenée à remplacer la norme X10 vieillissante. L’application présentée semble plus complète que celle présentée il y a quelques jours avec l’iPod Touch. Il n’en est rien : dans les deux cas, c’est du pilotage à travers le navigateur web de l’iPhone ou de l’iPod Touch. Dans le premier cas, on avait une démo de principe avec six boutons, ici on a une interface avec plusieurs zones et plusieurs pièces.

Source : Automated Home

17 commentaires

  1. Je suis bluffé par les réactions de l’interface.

    Je me demande quelle est la technologie employée.

    Il est clair que ce type d’interface vont se généraliser… Pas chère et pratique !

    A+
    Vincent

  2. Ca rame serieux, leur interface, mais ça devrait plaire aux possesseurs d’Ipod, et aux habitués du Mac.
    C’est l’éternel “conflit” d’Apple : sacrifier les performances pour que ce soit “joli”.
    Il n’empêche que leur démonstration est assez creuse dans le contexte, même si on est fan de télécommandes, pourquoi sortir un Ipod à menu déroulant pour accéder à 2 lampes, et aux réglages de la sono sur le 5eme onglet en bas à gauche sous une forme anti-ergonomique (3 menus pour aller baisser le son !!!) et particulièrement disgrâcieuse ?

    C’est probablement un effet de bord de la iHype, qui voudrait tous nous voir tout contrôller avec une molette tactile, le tout dans la plus grande inefficacité énergétique.

    Mon téléphone irda peut servir de télécommande, comme ma vieille calculatrice, ça m’a beaucoup amusé, pendant au moins 2 minutes, ensuite le coup des menus, ca gave rapidement 😉

  3. Je suis assez d’accord sur le côté plus gadget qu’ergonomique de l’interface. Evidemment, au quotidien, on ne peut se satisfaire de menus à rallonge. Après, c’est le travail du designer de l’interface qui rentre en jeu, car la techno est bien là et fonctionne.

  4. Moi qui ne fait pas de résidentiel, j’ai pourtant déjà l’habitude de laisser des raccourcis sur mes interfaces (du genre accès immédiat au volume, etc).

    Par contre, et c’est là le problème, gérer une baraque complète avec une interface en 320*240 sans passer par des menus à rallonges, sur un écran de 4 pouces, ca tient de la gageure.

    J’ai déjà eu des surprises de taille sur des 5 pouces AMX, qui malgré une excellente définition (190 dpi!) oblige à faire des gros boutons.

    A+
    Vincent

  5. Je trouve la démo probante tout de même… ils ont réussi à garder l’esprit de l’interface de l’iphone pour de la domotique, c’est bcp plus fort que de simplement se servir d’une simple navigation par safari.

  6. 1. On n’a pas attendu l’iPhone pour faire des interfaces de pilotage audio/video et domotique : depuis que J2ME existe sur les mobiles, c’est possible (petit, très petit, mais possible tant que l’on ne cherche pas le graphisme à tout prix) ; c’est bien entendu beaucoup mieux sur un grand (4″) et très fin (800×480) écran comme celui des tablettes Nokia et autres Pepper Pad.

    2. Personnellement, faire de la domotique avec du WiFi, j’éviterais : pas fiable, sujet aux interférences. Bon, ici il ne s’agit que de pilotage, c’est moins grave. Il vaudrait mieux utiliser le Bluetooth, c’est plus résistant et amplement suffisant pour passer des commandes, du son et même des petites videos.

    3. Je ne suis pas persuadé qu’Insteon va remplacer le x10 tout simplement pour 2 bonnes raisons : le prix et le manque d’innovation. La tentative PLCBus, même si elle n’est pas mirobolante (on peut tout de même aller bien plus loin avec des courants porteurs aujourd’hui) me semble bien plus crédible.

    4. Après tout, si la démocratisation de la domotique vient via l’iPhone, pourquoi pas ?

    db

  7. 2. Bluetooth, Z-Wave ou ZigBee sont en effet parfaitement adaptés au contrôle.

    3. C’est le but annaoncé d’Insteon, remplacer le X10. Maintenant, c’est peut-être une autre norme qui émergera, le PLCbus semble très intéressant, je vais écrire un petit sujet dessus.

  8. Le souci des Zigbee et autres Z-Wave est qu’il s’agit de standards qui ont eu du mal à être publiés pour des raisons de corporatisme stupide.
    En 2005, lorsque je me suis intéressé à Zigbee (comme Bluetooth il s’agit d’un forum de constructeurs qui a établit une pile de services au-dessus d’un standard réseau existant, en l’occurrence le 802.15.4) j’ai écrit que sans divulgation publique le Zigbee, réservé à une élite payante, n’aurait aucun succès.
    Finalement, ils l’ont rendu public leur spéc l’année suivante.
    Mais rebelote, voici que le consortium fiche tout par terre en sortant une version 2 incompatible avec la version 1.

    Zigbee est très intéressant car il incorpore de base des mécanismes (authentification, confidentialisation, mesh-networking) que l’on devrait développer de facto sur d’autres standards comme le bluetooth ou que l’on a déjà développé sur le WiFi par exemple. Et ce, tout en étant du réseau IEEE, c’est à dire tout en étant pourvu des mécanismes traditionnels des couches phy et mac des spécifications IEEE.
    C’est donc un sacré bon candidat. Toutefois les produits tardent à se mettre en place.

    Qui plus est, comme tout sytème RF il n’est pas à l’abri des interférences et faire de la domotique avec un truc pas fiable (mais toujours plus que le WiFi) c’est limite.
    D’autant que la fiabilité ne s’arrange pas avec la notoriété.
    Le Zigbee est tout de même conçu (basse consommation, mesh-networking) pour être intégré à un très grand nombre d’appareils.
    Potentiellement un foyer de 2015 pourra se trouver avec une centaine d’appareils équipés de Zigbee !
    Sans parler de soucis sanitaires, en terme d’interférences on est dans une autre dimension que le WiFi ou le Bluetooth.

    3. Pour le PLCBus une chose particulièrement intéressante est que les modules de base sont commercialisés sur le marché et peuvent servir à concevoir d’autres produits finis différents des produits finis que l’on trouve aujourd’hui qui restent limités par rapport au x10 ou à l’Instéon (impossible de commander de grosses charges avec les micromodules existants, basés sur des triacs : ils ne dépassent pas 3 A soit 800W environ).

    db

    PS : bon meilleurs voeux au passage !

  9. Analyse très intéressante ! Dans quel domaine es-tu car je vois que tu maîtrise plutôt bien ces technos actuelles ?

  10. bonjour ces koi le nom du programme je vais le metre dans mon iphone

  11. Utiliser son Iphone pour la domotique est simple en html
    voir par exemple http://m.madomotique.com
    Avec une application Iphone ou via une page web l’Iphone est de loin ce que j’ai testé de plus pratique dans la gamme mini écran tactile.
    JM

  12. Mesurer sa consommation électrique est le début des économies, voici un montage à placer devant un automate pour capter et mesurer sa consommation.
    Un petite intervention est nécessaire sur l’installation électrique coupez tout avant !
    description : http://pautex.fr/domotique
    jf

  13. J’ai completé par quelques montage de mesure avec le wago ou équivalent, mesure de la pression atmosphérique, de la température, et de la présence d’un courant dans un fil, c’est tout sur le site : http://pautex.fr/domotique
    jf

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *