Bientôt la fin des câbles et des cordons pour la HiFi et le home cinema

Bientôt la fin des câbles et des cordons pour la HiFi et le home cinema

Le monde de l’audio/vidéo domestique se dirige tout doucement vers la fin des câbles et des cordons. Vous en avez marre de ce plat de spaghettis derrière le meuble TV ? Les fabricants de matériel travaillent sur le sujet. Mais cela prendra encore du temps pour éradiquer les derniers bouts de cuivre de votre salon.

Le HDMI 2.1 signe la fin du cordon HDMI classique

Sans aucun appareil extérieur, les smart TV donnent accès à Netflix, myCanal, Molotov, YouTube… ©Samsung

Dans le domaine professionnel, le développement du HDMI sur câble réseau (normes HDBaseT et SDVoE) permet déjà de se passer de cordons HDMI contraignants et fragiles.

Et puis il y a la 8K impliquant un débit de 48 Gbps. Les cordons HDMI 2.1 compatibles 8K seront soit très courts, soit en fibre optique. Après la 8K, les cordons seront forcément en fibre.

Mais aurons-nous encore besoin de cordons ? Car nous nous dirigeons inéluctablement vers la disparition des sources en général. Molotov, myCanal, Netflix et Prime Video intégrés directement dans les TV règlent le problème des câbles pour la vidéo. Avec l’ajout d’AirPlay 2 et d’iTunes dans la plupart des téléviseurs en 2019, le petit boîtier vidéo Apple TV ne fait même plus sens.

Il reste encore deux sources potentielles à relier à un téléviseur : le lecteur DVD/Blu-ray/Blu-ray UHD et la console de jeux. Avec l’avènement de la VOD et de la SVOD, le premier va devenir anecdotique et réservé à une niche de passionnés. Pour le second, la puissance des processeurs des téléviseurs et les jeux vidéos stockés dans le cloud auront raison de la console en tant que boîtier externe comme le prédit déjà Nintendo.

En route vers la HiFi sans fil

Les petites Kef LSX sont de véritables enceintes HiFi, mais sans fil. ©Kef

Dans le domaine de l’audio, les enceintes sans fil se multiplient, plus besoin de câbles mis à part celui d’alimentation. Après les petites enceintes multiroom, spécialité du site que vous êtes en train de lire, les fabricants d’enceintes traditionnelles s’engouffrent dans le sans fil. Des références du milieu comme Dali, Dynaudio ou Kef proposent des paires d’enceintes au format classique capables de s’émanciper de la chaîne HiFi traditionnelle.

Aujourd’hui, quelles sont les sources à relier physiquement ? Le lecteur CD disparaît petit à petit grâce à Spotify, Deezer et autres. Le smartphone en tant que source se connecte tout simplement en Bluetooth. Le téléviseur ? De plus en plus de TV intègrent un émetteur Bluetooth justement. D’autres sont équipées d’une barre de son de plus en plus qualitative, avec le Dolby Atmos pour certaines. Il reste le vinyle et la K7 audio pour les ultra geeks. Tout comme le Blu-ray, ils se contenteront de chaînes HiFi classiques qui perdureront dans une niche de passionnés.

Le home cinema sans fil se fait encore discret

Gamme d’enceintes sans fil Klipsch pour le home cinema suivant le protocole WiSA. ©Klipsch

Le home cinema hésite encore. Pour l’instant, il nous incite à multiplier les enceintes avec le Dolby Atmos et le DTS:X. Ce sont 5.1.2 à 9.1.4 enceintes à installer dans la pièce et autant de câbles haut-parleurs à tirer.

Yamaha a ajouté l’an dernier le MusicCast Surround permettant d’utiliser des enceintes sans fil pour les canaux surround, mais uniquement pour 2 enceintes maximum et non la totalité de l’installation. C’est déjà un premier pas de fait. Denon propose également le HEOS AVR, un petit ampli home cinema dont les enceintes arrières peuvent être sans fil.

De son côté, Klipsch renouvelle cette année sa gamme reposant sur le protocole WiSA. Toutes les enceintes communiquent sans fil avec un contrôleur maître, jusqu’au 7.1. Cette solution existe depuis quelques années, mais elle ne semble pas vraiment attirer l’intérêt pour l’instant. Huit enceintes sans fil, c’est autant de prises de courant nécessaires dans la pièce, une contrainte non négligeable.

L’avenir passe peut-être par la décroissance du nombre d’enceintes, toutes rassemblées autour du téléviseur. Elles fonctionneront uniquement par réflexion sur les murs et plafonds, aidées en cela par des DSP de plus en plus puissants. Et comme dans les autres domaines, le home cinema “classique” tel qu’on le connaît aujourd’hui deviendra une niche ultra restreinte.

Les équipements audio/vidéo suivent les tendances de la décoration

Les JBL L100 Classic sont une réédition 2018 d’enceintes sorties initialement dans les 70s. ©Harman

Depuis que l’électronique a investi nos foyers, elle a suivi les tendances de la décoration intérieure. Les téléviseurs étaient massifs, dans des coffres en bois dans les années 50/60. Ils sont devenus en plastique de couleur grise dans les années 80/90. Désormais plats, ils ressemblent à des tableaux.

Les enceintes et les appareils type amplificateurs et lecteurs suivront la tendance. Les tubes ont disparu, tout comme les mini-chaînes et les tuners FM séparés. Le sans fil et la dématérialisation des médias nous emmènent vers une nouvelle simplification des équipements audiovisuels domestiques : une TV multi fonctions, des enceintes connectées et peut-être bien la disparition des câbles et des cordons.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *