Bowers & Wilkins CDA-16 : un amplificateur 16 canaux / 8 zones pour le multiroom

Bowers & Wilkins CDA-16 : un amplificateur 16 canaux / 8 zones pour le multiroom

Bowers & Wilkins, spécialiste des enceintes HiFi, home cinema et encastrables sort son premier ampli de puissance multicanaux. enfin, si l’on oublie la gamme multiroom Casa sorti il y a une vingtaine d’années. Le B&W CDA-16 contient, comme son nom l’indique, 16 canaux d’amplification. Il peut sonoriser toute une maison à lui tout seul, avec la qualité B&W à associer à des enceintes de la marque (ou de toute autre marque bien sûr).

Un amplificateur multiroom pour 4 à 8 zones avec 1600 Watts de puissance totale

Bowers & Wilkins n’est pas beaucoup impliqué dans le domaine de l’électronique, mis à part avec sa série multiroom Formation. Justement, dans cette gamme se trouve le streamer/lecteur réseau Formation Audio. Il pourra être associé à ce CDA-16 qui s’occupera de l’amplification derrière le streamer avec ses 16×100 Watts sous 8 ohms (ou 8×200 Watts en mode bridgé).

Le CDA-16 possède huit entrées stéréo. Il peut donc accueillir huit Formation Audio pour autant de zones audio séparées. Mais B&W l’a aussi équipé d’une entrée stéréo globale. Si on l’active vers toutes les sorties, un seul Formation Audio pourra alimenter les huit zones. Qui joueront la même chose évidemment, mais pourquoi pas.

bowers wilkins CDA 16 front
Bowers & Wilkins CDA-16 face avant – ©B&W

B&W CDA-16, un appareil dédié à l’intégration

Cet amplificateur se destine à l’intégration grâce aux équerres fournies pour l’installer en rack. A ce propos, il mesure seulement une unité de hauteur. Les entrées sont sur prises RCA, les sorties sont sur borniers à vis type Phoenix.

Il n’y a quasiment aucun réglage mis à part la distribution de l’entrée globale, le gain et le type de mise en route manuel/auto/trigger. Pour ce modèle, B&W n’a pas prévu de configuration IP ni de DSP, contrairement à ses concurrents sur ce créneau qui ont largement adopté la prise Ethernet.

bowers wilkins CDA 16 rear
Bowers & Wilkins CDA-16 face arrière – ©B&W

Multiroom ou home cinema, le début d’une gamme d’amplis chez B&W ?

Le CDA-16 est peut-être au commencement d’une nouvelle gamme multiroom ! Les canaux pouvant être bridgés, c’est aussi un candidat sérieux aux installations home cinema. Par exemple derrière un pré-amplificateur tel que le Marantz sur la photo en ouverture de l’article. Rappelons que B&W fait désormais partie du groupe sound United aux côtés de Denon et Marantz.

Source : Bowers & Wilkins

Je m'abonne à la newsletter Multiroom

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Peut on comparer cet appareil à un VSSL A6?
    Quels seraient les avantages et inconvénients par rapport au modèle précité ?

    Merci

    1. Bonjour,

      Ce ne sont pas deux produits comparables, ils ne s’adressent pas au même usage.

      – VSSL A6 : six zones (12 amplis) + six streamers, un peu comme si on avait six amplis connectés dans un même châssis

      – B&W CDA-16 : huit zones (16 amplis) et c’est tout !

      Pour que les deux solutions soient équivalentes, il faudrait coupler huit streamers au B&W CDA-16, par exemple en lui associant deux HEOS SuperLink. Un SuperLink contient quatre streamers et aucune amplification : https://www.denon.com/fr-fr/shop/networkplayer/heossuperlink

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *