L’audio sur IP simple et universel chez SnapAV

L'audio sur IP simple et universel chez SnapAV

SnapAV est un fabricant de matériel audio/vidéo pour l’intégration dont l’activité est concentrée sur le marché US. Au départ uniquement distributeur/revendeur, SnapAV a petit à petit développé ses propres produits en rachetant certaines marques. Les produits Media over IP se distinguent avec un nouveau transmetteur audio sur IP universel très prometteur.

L’audio sur IP en quelques mots

Tout ce qui consiste à faire passer de l’audio via un réseau informatique, que ce soit en filaire Ethernet ou en WiFi, c’est de l’audio sur IP. Toutes les solutions citées régulièrement sur Multiroom en font partie : Sonos, HEOS, MusicCast, Roon, UPnP/DLNA, AirPlay, Chromecast…

Ces systèmes propriétaires dépendent d’une application, qu’elle se trouve sur PC/Mac ou sur un smartphone/tablette. Très simplement, l’application permet de choisir une source et de l’envoyer vers un lecteur.

Les sources prennent quatre formes principales :

  1. un service de musique tel que Deezer, Spotify, etc.
  2. une radio web
  3. des fichiers stockés partagés
  4. une source filaire rattachée à l’un des lecteurs du système

Transmettre une source physique en multiroom

Le point n°4 de la liste précédente est le plus complexe. La proposition consiste à relier une source telle que la sortie audio d’un téléviseur, un ordinateur, un lecteur CD ou une platine vinyle et à transmettre le signal via le réseau.

Pourtant, Sonos le propose depuis 2005 avec le ZP100. Puis le Connect, l’enceinte Sonos Five ou l’amplificateur AMP ont conservé cette fonction parfaitement fiable. La plupart des concurrents le propose aussi. Chez Denon ou Yamaha, on peut transmettre via le réseau l’une des sources reliées à l’amplificateur home cinema vers d’autres pièces par exemple.

multiroom aux in
Le Sonos ZP100 déjà en 2005 et le Yamaha MusicCast WXA-50 en 2020 (et bien d’autres !) possèdent une entrée auxiliaire pour transmettre une source analogique vers le réseau multiroom

Alors, où est le problème ? Et bien cette fonction de streaming local d’une source physique est toujours présente sur un appareil plutôt moyen/haut de gamme faisant bien d’autres choses.

A lire également :   Que nous apprend l'affaire Sonos legacy sur le futur des enceintes connectées ?

Le fait de streamer simplement le son d’une platine vinyle ou de toute autre source vers le système multiroom à travers un petit boîtier qui ne ferait que ça n’existe tout simplement pas ! Chez aucun fabricant. Ou alors il faut passer par les systèmes audio sur IP professionnels, mais c’est une autre histoire.

La gamme SnapAV Media over IP

SnapAV a créé une gamme appelée MoIP, pour Media over IP. Les premiers produits étaient des extenders HDMI, pour faire passer le signal à travers le réseau et récupérer le son et l’image d’une source (box TV, Apple TV…) sur n’importe quelle TV de la maison.

Avec les nouveaux Binary MoIP Audio TX et MoIP Audio RX, SnapAV s’attaque à l’audio. Ces deux boîtiers, un émetteur et un récepteur, transmettent le son à travers le réseau Ethernet d’un point A à un point B, ou vers plusieurs point B simultanément.

binary B 900 MOIP AUDIO TX RX
Binary B-900-MOIP-AUDIO-TX / RX

SnapAV répond à la problématique avec ces produits universels. Cela permet ainsi d’installer les sources et les amplis où bon vous semble, séparés les uns des autres. Ces petits boîtiers sont même envisageables en association avec des systèmes multiroom.

Imaginons que vous possédiez des Sonos AMP centralisés ou bien une centrale VSSL A.6. Ils possèdent des entrées pour des sources auxiliaires. Mais leurs entrées se trouvent toutes au même endroit dans le rack de la maison.

Par exemple, en ajoutant des couples d’émetteurs/récepteurs SnapAV, vous pouvez récupérer le son de chaque téléviseur, l’envoyer vers la centrale et le récupérer dans les enceintes encastrées de la pièce correspondante. La platine vinyle du salon peut être écoutée de la même façon dans n’importe quelle pièce, ou un lecteur CD, et pourquoi pas le piano électronique du salon !

A lire également :   Sonos revoit positivement sa politique de Trade Up : les anciens produits ne sont plus désactivés

Voilà le chaînon manquant pour des installations multiroom complètes et totalement modulaires. Ne reste plus qu’à en connaître le prix. Et à attendre des équivalents commercialisés chez nous.

Source : SnapAV

2 commentaires

  1. Interessant si bien sûr le prix est plus bas que le Sonos AMP. le boitier émetteur n’est il pas compatible DLNA ou Chromecast pour remplacer le boitier recepteur par un streamer quelconque compatible DLNA ou Chromecast ?

    1. Kramer, Extron ou MuxLab proposent le même type de produit, situés à près de 1000 euros la paire émetteur/transmetteur. Les usages sont destinés aux pros, surtout en guise de produit de la dernière chance pour récupérer du son sur le réseau quand on ne peut pas faire autrement. Ce n’est pas prévu pour du multiroom.

      Donc, pas certain que cette proposition de SnapAV soit très accessible. Moins cher que les autres c’est sûr, car clairement destiné au multiroom cette fois, et pour la première fois d’ailleurs.

      Sinon, pas de protocole. C’est vraiment de l’équivalent H.264 pour le son. Un protocole de transport sur IP unicast ou multicast. C’est tout.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *