Le groupe Sound United ajoute Onkyo et Pioneer à son portefeuille à côté de Denon et Marantz

sound united onkyo pioneer denon marantz

L’heure est à la concentration des marques. Chez Sound United, Onkyo, Pioneer, Denon et Marantz ne font plus qu’un ! Il est vrai que le marché des amplificateurs audio/vidéo home cinema est en perte de vitesse, avec le succès des barres de son bien plus faciles à mettre en œuvre. Même si les marques et les produits sont moins nombreux qu’autrefois, il était visiblement encore nécessaire de concentrer l’offre.

De moins en moins d’amplis home cinema sur les linéaires 

Les amplificateurs home cinema sont de plus en plus performants et de mieux en mieux équipés. Cependant, les développements de nouvelles technologies se font rares. On assiste donc à de fortes similitudes entre produits et même entre marques.

Des appareils de milieu de gamme, c’est-à-dire entre 500 et 800 €, sont aujourd’hui assez performants pour satisfaire 99% des consommateurs (au moins). Il reste quelques fonctions exclusives réservées au haut de gamme comme l’Auro-3D, l’IMAX Enhanced ou le calibrage audio plus évolué. Ces produits s’adressent uniquement aux ultra passionnés.

Difficile dans cette situation de proposer de multiples modèles. Nous assistons donc à la réduction des gammes années après années. Denon et Marantz sont rassemblés depuis 2002. Les produits se sont rapprochés pour devenir très semblables.

Les composants à l’intérieur sont identiques pour une bonne partie, les interfaces également. Cependant, le groupe Sound United fait attention à sortir des produits qui ne se marchent pas dessus. Il y a toujours des connecteurs en plus ou en moins, des canaux de puissance différents.

Et puis chaque marque conserve sa façon de traiter le son : modules HDAM chez Marantz, AL32 Processing chez Denon. Les deux marques ont donc leur raison d’être et de continuer à se développer en parallèle. Vous pouvez vérifier ci-dessous l’air de famille entre un ampli Denon et un ampli Marantz.

comparaison denon marantz

Du côté du groupe Onkyo, c’est un peu le même fonctionnement. La marque a acquis Pioneer il y a quatre ans. Là aussi, les synergies sont fortes avec des produits très proches et des interfaces identiques.

Avec la même idée de laisser une signature sonore différente en se basant sur les spécificités historiques de chaque marque. Sur le visuel ci-dessous, la ressemblance est assez flagrante entre un ampli Pioneer en haut et un ampli Onkyo en bas.

comparaison onkyo pioneer

Les questions posées par cette nouvelle famille Denon/Marantz/Onkyo/Pioneer 

Sound United annonce donc aujourd’hui le rachat de la division home d’Onkyo. Cela concerne les marques Onkyo, Pioneer, Pioneer Elite et Integra. Les deux dernières sont des déclinaisons haut de gamme spécifiques au marché américain et à destination des intégrateurs.

Ce rassemblement de quatre fabricants d’amplificateurs home cinema dans le même groupe pose des questions sans réponse pour l’instant. Voici celles qui me viennent immédiatement.

Les quatre marques vont-elles réllement perdurer sur un marché resseré ?

Mon avis : si le marché continue à se réduire, il ne semble pas nécessaire de conserver quatre marques. Mis à part pour des questions stratégiques et historiques selon les pays. Une ou plusieurs marques pourraient alors disparaître dans tel pays mais pas dans un autre. De là à dire que Sound United a racheté ses concurrents pour les supprimer, il y a un pas que je ne franchirais pas.

Est-ce qu’il va y avoir une nouvelle répartition de gammes (entrée de gamme uniquement chez telle marque, haut de gamme chez telle autre) ?

Mon avis : comme cette répartition existe entre Denon et Marantz, il est logique qu’elle soit étendue aux quatre marques. Cela voudrait dire qu’il y aura forcément moins de produit dans le catalogue de chaque marque pour une répartition homogène.

le multiroom FlareConnect de Pioneer/Onkyo va-t-il être remplacé par HEOS ? 

Mon avis : contrairement aux amplis home cinema, ce marché est en pleine expansion. Chacun avance ses pions pour établir son protocole multiroom sur un maximum de produits. Il n’y a aucun intérêt à poursuivre le développement de FlareConnect quand HEOS bénéficie déjà d’une vraie image de marque.

Quelle méthode de calibrage va être conservée : AccuEQ, MCACC ou Audyssey ?

Mon avis : il semblerait que le développement de la technologie Audyssey (utilisée chez Denon et Marantz) soit à l’arrêt. C’est peut-être le bon moment pour reprendre le MCACC de Pioneer ou l’AccuEQ d’Onkyo pour le développer, l’implémenter chez les quatre marques et concurrencer le Dirac et le RoomPerfect.

Que va donner concrêtement ce rapprochement ? Je ne peux faire que des hypothèses et nous verrons bien ce que l’avenir nous réserve. En ce début d’année, Pioneer et Onkyo ont déjà présenté leur entrée et milieu de gamme (Pioneer VSX-534, VSX-934, VSX-LX304, VSX-LX504, Onkyo TX-SR393, TX-SR494, TX-NR696, TX-RZ740, TX-RZ840). Denon a présenté son entrée de gamme avec la nouvelle série S, les premiers modèles de la série X (AVR-X2600H) arrivent bientôt

Source : Sound United

2 commentaires

  1. J’achète des amplificateurs AV depuis 20 ans déjà.
    Cette information est vraiment en réalité une triste nouvelle pour le monde du Home cinéma. Il est évident que ce marché se resserre mais la faute à qui ?
    Lorsque l’on regarde la face arrière de ces ampli Home-Cinéma on se demande à quoi peut bien encore servir toute ces entrées Cinch ?
    Pourquoi tous ces produits ne soit pas encore passé a des Amplificateurs en classe D ? Moins gourmand en énergie et plus petit.
    Comment peut-on encore nous proposer à notre époque des télécommandes infra-rouge ?
    Et dans le même ordre d’idée des applications pour smartphone si peu évolué ?
    Et je ne parle même pas des afficheurs dignes des années 80. Je m’arrête là, la liste est trop longue.
    Oui, c’est une bien triste nouvelle…

    1. Je suis comme vous, adepte des premières heures. Mon premier ampli AV remonte au Yamaha DSP-A970 en 1994… J’ai suivi l’évolution et il est vrai que celle-ci s’est un peu pris les pieds dans le tapis comme vous le décrivez.

      Il y a bien des modèles slim chez Pioneer, Onkyo et Marantz. Le Marantz slim NR1608 que j’ai possédé est assezcomplet (5.1.2) et suffisant je pense pour la plupart des utilisateurs. Oui, le décodage est un peu plus ci ou un peu plus ça sur le Marantz SR6013 deux fois plus cher. Mais ça concerne qui réellement ?

      Ensuite, ce sont de gros produits remplis de prises que peu de gens doivent utiliser effectivement. A l’heure du tout dématérialisé, WiFi/Ethernet et Bluetooth suffisent pour beaucoup. Il reste le HDMI. D’un autre côté, ces prises en pagailles justifient quelque part les tarifs de ces produits.

      Là aussi, avec les TV connectées, le déclin des disques physiques, les jeux vidéos qui basculent dans le cloud, y aura-t-il encore besoin d’autre chose que de la sortie principale HDMI ARC ?

      Je pense que l’on est dans une période intermédiaire. Tout va passer sur le réseau, image et son compris, avec ou sans fil. L’amplificateur AV va vivre ses dernières années.

      La norme WiSA (article prévu pour bientôt) est intégrée dans les TV LG. La TV décode le Dolby ou le DTS et envoie le son sans fil aux enceintes compatibles (multi-marques). Les sources éventuelles sont reliées à la TV. Au final, plus besoin d’ampli !

      C’est vers ça qu’on se dirige, parce que ça correspond aux attentes des consommateurs. Qui se sont rabattus sur les barres de son pour la plupart !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *