Le retour du multiroom audio en CPL à travers les fils électriques

Le retour du multiroom audio en CPL à travers les fils électriques

Le CPL a eu son heure de gloire, lorsque le WiFi n’était pas encore assez performant pour couvrir correctement une maison de taille normale. Il a toujours ses adeptes, chez ceux réfractaires aux ondes potentiellement nuisibles. Où en est-on du CPL pour l’audio en réseau ?

Le multiroom par CPL a déjà plus de 10 ans

La diffusion audio multiroom en passant par le CPL, c’est-à-dire à travers les fils électriques de la maison, a tenté d’émerger il y a déjà une dizaine d’années, chez Nuvo et chez Marantz par exemple. Pourtant, cela n’a jamais réellement pris. Pas le bon moment ou pas la bonne idée ?

Ixion remet l’audio par CPL au goût du jour

Le norvégien Ixion décide de remettre le couvert avec son système Maestro. Cette enceinte multiroom est plutôt bien équipée, avec son écran tactile donnant accès aux différentes fonctionnalités : Spotify, Tidal, TuneIn, DLNA, FM/DAB, entrées analogiques et numériques.

Une application mobile existe déjà. L’enceinte fonctionne en stéréo avec un coaxial de 7 cm pour chaque canal complétés par un subwoofer intégré de 14 cm.

Jusqu’à 8 zones audio en courant porteur

Les huit zones distinctes en multiroom seront couvertes par les enceintes esclaves Solo:2. Sans WiFi, elles communiquent entre elles et avec le Maestro via le CPL. Les anti-ondes qui aiment tout de même la technologie ont ici la solution. Mais à 1990 € le Maestro tout de même. 

En bonus et pour convaincre les futurs clients de la facilité d’utilisation de son système, Ixion a ajouté un bouton de téléassistance directement sur l’enceinte. Une fonctionnalité qui cadre bien avec le placement tarifaire du produit.

Source : Ixion

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *