L’enceinte Syng Cell Alpha qui doit bouleverser le multiroom a un prix : 1500$

L'enceinte Syng Cell Alpha qui doit bouleverser le multiroom a un prix : 1500$

Au printemps dernier, nous apprenions que Syng, une nouvelle société composée d’ex-ingénieurs des plus grandes sociétés de la Silicon Valley, se lançait sur les traces de Sonos. Leur objectif : disrupter le monde de l’enceinte connectée multiroom. Avec le prix annoncé de 1500$ pour cette première Syng Cell Alpha, c’est certain qu’il y a du changement.

Une coque transparente de 30 cm de diamètre

Je ne vais pas m’arrêter uniquement au prix, qui est ce qu’il est. Aux futurs acheteurs de voir si cela leur convient ou non. Le plus important est de savoir ce que propose Syng.

Tout d’abord, le design est original, de ce point de vue c’est réussi pour faire parler du produit. L’enceinte Cell Alpha a un petit côté rétro 70’s avec cette forme de soucoupe un peu épaisse.

syng cell alpha multiroom supports
Trois hauteurs pour les pieds de la Syng Cell Alpha – @Syng

Elle mesure 30 centimètre de diamètre et une bonne vingtaine de centimètres en hauteur. Elle est liée à une amorce de pied à visser.

Deux supports sont prévus : un modèle de table et un modèle sur pied réglable en deux hauteurs. Le pied de table est inclus, le pied haut modulaire ajoute 170$ à la facture. Du reste, l’enceinte seule pèse 5,8 kg.

Restitution à 360° et calibrage audio automatique

Côté haut-parleurs, leur disposition vise une restitution à 360°. Deux woofers diffusent vers le bas et vers le haut. On peut estimer leur diamètre à 18 cm. Trois ensembles médium/tweeters sont disposés dans le plan horizontal, chacun étant associé à un pavillon pour diffuser le plus largement possible.

A lire également :   L'audio sur IP simple et universel chez SnapAV

Pour une adaptation du son à la pièce, trois microphones participent à l’analyse et au calibrage automatique de la Cell Alpha.

syng cell alpha multiroom app
La future application SyngSpace – ©zacherykennedy

Par ailleurs, trois enceintes peuvent être associées dans une même pièce pour un rendu surround 3D via la technologie propriétaire SyFi.

Le multiroom est assuré par l’application SyngSpace ainsi qu’en AirPlay 2. Il y a également Spotify Connect et du Bluetooth. Côté liaisons filaire, Syng a prévu une entrée USB audio et une HDMI Arc via un cordon propriétaire.

A qui se destine l’enceinte Syng Cell Alpha ?

L’an dernier, je me posais la question de savoir si l’enceinte Syng avait une chance sur le marché. Maintenant que l’on connait son prix, la perspective est différente.

Evidemment, elle ne se positionne pas face aux enceintes Sonos. Que cela soit volontaire ou non, d’un point de vue technique et tarifaire, elle va concurrencer les enceintes françaises Devialet Phantom et Cabasse The Pearl Akoya.

syng cell devialet phantom beosound 1 cabasse pearl akoya
Les concurrentes de la Cell Alpha : Devialet Phantom Classic / Bang & Olufsen Beosound 1 / Cabasse The Pearl Akoya

Niveau cible elle tombe également dans la même catégorie que la Bang & Olufsen Beosound 1. Cette enceinte s’adresse donc à ceux qui aiment les produits high-tech et qui aiment en même temps installer des objets design dans leur salon.

syng cell alpha multiroom logo
Syng Cell Alpha logo – ©Syng

Ne reste plus qu’à écouter cette Cell Alpha, car sa conception lui permet peut-être de venir concurrencer avec succès les enceintes HiFi traditionnelles.

Source : Syng

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Le point fort des syng n’est pas l’aspect multiroom (airplay2 uniquement semble t’il) mais une spacialisation du son sans commune mesure, extrêmement précise des contenus musicaux et cinéma.
    La “révolution” est sur ce point 😉
    Denis

    1. Effectivement, l’écoute à 360° & en triphonie/3D avec trois enceintes dans la même pièce vont contribuer à différencier l’enceinte Syng de la concurrence. J’attends de pouvoir écouter ce que cela va donner, l’audio 3D étant la nouvelle tendance !

      Mais cela reste aussi des enceintes multiroom, via AirPlay 2 et l’application SyngSpace. Cette dernière utilise-t-elle un protocole fermé ou autre ? A suivre…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *