Test du cadre enceinte IKEA Symfonisk : un tableau musical personnalisable

Test du cadre enceinte IKEA Symfonisk : un tableau musical personnalisable

Après l’enceinte étagère puis l’enceinte lampe, voici le cadre enceinte IKEA Symfonisk. Toujours équipé des technologies audio sans fil Sonos, ce tableau facilite l’intégration esthétique de la musique dans toutes les pièces. Il possède des qualités sonores acceptables en rapport avec son format. Vous pouvez également l’associer en paire stéréo ou l’utiliser en enceinte surround avec une barre de son Sonos. Voici mon avis sur cette enceinte un peu spéciale.

Le test du cadre enceinte IKEA Symfonisk en détails

  1. La musique dans un tableau
  2. Un cadre à accrocher ou à poser tout simplement
  3. Le cadre enceinte IKEA Symfonisk est une enceinte mono
  4. Contrôle depuis l’application Sonos S2
  5. A l’écoute du cadre Symfonisk
  6. Les enceintes concurrentes
  7. Mon avis sur le cadre enceinte Ikea Symfonisk

Test mis à jour le 09/07/2021

La musique dans un tableau

Installer des enceintes au mur n’est pas une nouveauté. Vous trouverez aujourd’hui sur le marché des enceintes HiFi ultra fines avec des encoches de fixation, des supports pour des enceintes satellites ou encore les enceintes qui s’encastrent dans les cloisons.

Faire disparaître les enceintes du sol ou des étagères existe déjà. IKEA propose d’ailleurs depuis quelques temps Eneby, une enceinte Bluetooth. Il y a des chances que ce modèle ait servi de point de départ à l’idée de l’enceinte WiFi murale Symfonisk.

L’enceinte tableau semble être une évidence. Les tendances de la déco nous guident vers plus de minimalisme, d’intégration et vers le minimum d’appareils électroniques visibles. C’est déjà ce qu’il se passe dans le domaine des téléviseurs avec des modèles ultra-fins ou des écrans-tableaux.

Les face interchangeables pour le cadre enceinte Symfonisk
Les face interchangeables pour le cadre enceinte Symfonisk – ©IKEA

Le cadre enceinte IKEA Symfonisk devrait donc rapidement trouver son public. De plus, si les coloris de base noir et blanc ne conviennent pas, il existe déjà en option une douzaine de cadres interchangeables. On peut imaginer que d’autres décors et coloris seront proposés par la suite si le succès est au rendez-vous.

Un cadre à accrocher ou à poser tout simplement

Le cadre Symfonisk est constitué d’un chassis en plastique à la fine bordure pour laisser la vedette à la façade recouverte de tissu. Le chassis est intégralement noir ou blanc selon le modèle choisi. Le plastique utilisé me semble moins qualitatif que celui de l’enceinte Symfonisk étagère.

L'enceinte à l'horizontale posée sur ses petits patins en caoutchouc
L’enceinte à l’horizontale posée sur ses petits patins en caoutchouc
cadre enceinte symfonisk accessoires
Les accessoires fournis : sangle, patins et accroche murale

Les patins se clipsent et se déclipsent facilement pour installer l’enceinte Symfonisk à l’horizontale ou à la verticale. Ils sont nécessaires lorsque l’enceintes est posée afin d’éviter qu’elle ne glisse. Vous pouvez les retirer en utilisation murale. L’accroche est fournie, à fixer avec deux vis.

Les différentes encoches pour les patins et l'accroche murale
Les différentes encoches pour les patins et l’accroche murale

Comme on le voit sur la photo ci-dessus, il y a bien deux encoches pour les deux orientations. Vous remarquerez également les emplacements pour les patins. L’emplacement vide sert à ranger le trop plein de câble avec une sangle en scratch pour le maintenir.

Différentes ouvertures permettent de maintenir et d'organiser le câblage
Différentes ouvertures permettent de maintenir et d’organiser le câblage

Différents chemins de câbles et des ouvertures servent à rediriger le câble électrique vers le bas ou vers l’un des côtés selon vos besoins. Le cordon électrique fourni est blanc, pour la version blanche comme la version noire.

Le cadre enceinte IKEA Symfonisk est une enceinte mono

L’enceinte cadre Symfonisk est en quelque sorte une Sonos One qui aurait été aplatie. Elle dispose d’un woofer de 9 cm et d’un tweeter avec une pièce de dispersion placée devant. Le grave produit à l’intérieur de l’enceinte est extrait par un évent bass-reflex rectangulaire. Comme d’habitude, ni IKEA ni Sonos ne communiquent sur la puissance embarquée.

Fonctionnement en deux voies bass reflex où le woofer de 9 cm surmonte le tweeter
Fonctionnement en deux voies bass reflex où le woofer de 9 cm surmonte le tweeter

Cette enceinte fonctionne donc en mono. Elle peut être associée à un second exemplaire pour créer une paire stéréo. A ce sujet, IKEA a placé à côté de la prise d’alimentation une sortie. Celle-ci pourra être redirigée pour alimenter la seconde enceinte sans avoir besoin d’une prise de courant supplémentaire.

Une prise de courant et une sortie pour chaîner une seconde enceinte
Une prise de courant et une sortie pour chaîner une seconde enceinte
rallonge enceinte symfonisk cable fornimma
La rallonge IKEA Förnimma pour relier un second cadre enceinte au premier – ©IKEA
cadre enceinte symfonisk rj45
Les enceintes Sonos ne font jamais l’impasse sur la prise Ethernet RJ45

Toujours dans cette même zone à l’arrière de l’enceinte se trouve une prise réseau. Elle est présente sur toutes les enceintes Sonos sédentaires, par opposition aux modèles nomades Move et Roam qui en sont dépourvus.

Les touches classiques de toute enceinte Sonos avec le volume et pause/lecture
Les touches classiques de toute enceinte Sonos avec le volume et pause/lecture

Trois touches ont été placées sur le côté gauche arrière du cadre enceinte IKEA. Ou supérieur quand l’enceinte à l’horizontale. Ce sont les touches partagées avec tous les modèles d’enceintes IKEA et Sonos pour accéder aux fonctions essentielles.

Contrôle depuis l’application Sonos S2

Inutile de chercher une application IKEA pour piloter cette enceinte. Toute la partie électronique étant développée par Sonos, c’est l’application mobile Sonos qu’il vous faut. Sonos S2 pour être précis, celle qui est actuellement de couleur marron.

Une fois l’application installée et ouverte, la présence du cadre enceinte est immédiatement détectée. Il suffit d’appuyer sur « Ajouter » pour démarrer l’installation.

Pour la première fois, l’application Sonos me propose d’installer une enceinte via le NFC !

J’ai approché l’iPhone du voyant clignotant que l’on voit à travers le cadre. J’ai aussi enlevé la coque comme demandé. Mais rien n’y a fait, j’ai dû rater un truc quelque part.

Ou alors tout a bien fonctionné ? Mais j’ai raté l’écran m’indiquant le succès de l’étape NFC. L’app indique que l’enceinte va jouer un carillon comprenant les informations d’appairage. Ce qui a fonctionné du premier coup.

Ensuite, l’app me demande dans quelle pièce j’ai installé le cadre enceinte Symfonisk : dans la salle à manger dans mon cas. Puis une classique mise à jour m’a occupé les quelques dizaines de secondes suivantes.

Pour terminer, l’app m’a indiqué que je pouvais lancer le calibrage audio automatique Trueplay qui utilise le micro de l’iPhone. Je préfère toujours effectuer une écoute sans calibrage pour avoir une idée du son brut. Mais ensuite, je lance le Trueplay sur les enceintes IKEA et Sonos le permettant car le résultat est meilleur à mon goût.

A l’écoute du cadre Symfonisk

Haut-médium/aigu – 2/5

Il y a un manque de détail dans le médium/aigu où la restitution est assez monocorde avec des cymbales plus synthétiques que réalistes. Les voix apparaissent comme voilées, avec un timbre dérivant légèrement de l’enregistrement d’origine.

L’ensemble reste agréable car peu agressif, avec une sonorité plutôt typée sombre. Le cadre Symfonisk est idéal pour les fonds sonores, ce pour quoi il a été conçu a priori.

Grave/bas-médium – 3/5

L’impact dans le grave est correct , il est difficile de demander plus à un si petit woofer, même épaulé par une charge bass-reflex. Quand les morceaux sont exigeants, les basses commencent à manquer de nuance et à devenir pneumatiques.

Le bas grave est plutôt rond, avec des nappes de basses fréquences présentent mais qui s’éteignent assez vite. L’équilibre penche vers un côté charmeur, cela permet de passer plus facilement tous les styles musicaux. Au final, il faut retenir un résultat convenable dans ce domaine pour une enceinte aussi plate.

Un bon point pour les patins en caoutchouc qui évitent de transmettre les basses vers le meuble : aucune vibration ne se fait entendre.

cadre enceinte symfonisk app lecture

Scène/ambiance – 3/5

Malgré un fonctionnement monophonique, le cadre ouvre largement la musique. La pièce de mise en phase devant le tweeter n’y est sûrement pas étrangère. La sensation d’ambiance à partir d’une seule enceinte est bien au-dessus de la moyenne.

En revanche, les détails de la scène sonore sont absents, les voix et instruments principaux sont focalisés au centre de l’enceinte. Ce qui est inhérent à toute enceinte mono.

Réglages audio – 4/5

Le loudness actif par défaut a une action limitée. Il apporte de la rondeur dans les basses, on perd assez peu en le désactivant. Pour récupérer de la force dans les basses fréquences, il peut être plus intéressant de remonter le grave tout en désactivant le loudness. L’aigu peut également être calmé d’un ou deux points.

Le calibrage audio automatique Trueplay corrige en priorité le médium. Le côté sombre disparaît avec des voix plus réalistes et un médium mieux timbré. L’aigu reste monocorde tandis que le grave a été encore un peu poussé, ce qui me pousse moi à vraiment désactiver le loudness.

Avec Trueplay, le cadre enceinte gagnerait un point en haut-médium/aigu . Malheureusement, les utilisateurs de smartphones Android étant exclus de ces améliorations, je ne modifie pas mes notes.

cadre enceinte symfonisk app trueplay

Les enceintes concurrentes

Ce cadre enceinte IKEA n’a pas de concurrent direct à ma connaissance. Une enceinte connectée, avec autant de possibilités de lecture ainsi qu’AirPlay 2, le tout dans un format ultra plat à poser ou à accrocher : je ne vois pas.

Il existe bien des enceintes HiFi murales de qualité chez Dali, Kef, Klipsch, Monitor Audio ou Waterfall par exemple. Mais elles ne sont aucunement connectées.

La grille se clipse via 12 plots en plastique
La grille se clipse via 12 plots en plastique

La seule alternative est d’opter pour de petites enceintes sans fil classiques et de les fixer sur des supports muraux. En termes de fonctionnalités le résultat sera identique. D’un point de vue esthétique, c’est plus discutable.

Mon avis sur le cadre enceinte IKEA Symfonisk

En conclusion, cette enceinte tableau IKEA a tout pour plaire. A notre époque où l’esthétique compte autant que la fonction, le cadre enceinte Symfonisk répond de façon positive aux attentes.

C’est l’équivalent de l’enceinte sans fil Sonos One SL en mode mural. Le grave est un peu moins puissant mais la dispersion sonore est supérieure. Le cadre enceinte est parfait pour l’ambiance sonore.

L’application Sonos fait toujours partie des plus complètes dans le domaine, en termes d’intégration des services de musique en streaming, et des plus simples à utiliser. Pour ceux qui ne sont pas convaincus, vous avez toujours l’alternative AirPlay 2 disponible sur ce cadre enceinte.

La télécommande Symfonisk est compatible avec le cadre enceinte Ikea
La télécommande Symfonisk est compatible avec le cadre enceinte Ikea

Je ne l’ai pas testé en configuration home cinema, mais je pense qu’il représente le complément idéal des barres de son Sonos en guise d’enceinte surround, ces enceintes que l’on ne sait jamais où placer. L’idée du cadre mural facilite grandement la vie.

Quant à la personnalisation, pour l’instant il faut vous contenter des impressions proposées un peu tristes. On peut imaginer que d’autres designs les complèteront par la suite, et pourquoi pas un service d’impression personnalisée à la demande.

Caractéristiques

  • Référence : Cadre avec enceinte WiFi SYMFONISK
  • Conception : enceinte mono 2 voies bass-reflex, chassis 100% polyester et plastique ABS
  • Haut-parleurs : 1x woofer 9 cm, 1x tweeter 28 mm
  • Puissance : non communiquée
  • Connectivité : WiFi, Ethernet, NFC, Sonos S2, AirPlay 2
  • Autres : accessoires pour fixation murale, sortie 230V pour chaîner une seconde enceinte, faces avant interchangeables (option de 20 à 29,90 €)
  • Dimensions (l x h x p) : 41 x 57 x 5,2 cm
  • Prix public indicatif : 179 €

Cadre enceinte WiFi IKEA Symfonisk

179,00 €
3.9

Ergonomie/facilité d'usage

4.5/5

Design/conception

4.0/5

Qualités sonores

3.0/5

Rapport qualité/prix

4.0/5

Les +

  • La musique en toute discrétion
  • Environnement Sonos
  • AirPlay 2

Les -

  • Trueplay réservé à l'iPhone
  • Qualité du plastique du châssis
  • Faces avant optionnelles un peu tristes

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *