Test Octavio Amp : un petit amplificateur connecté complet et performant

Test Octavio Amp

L’Octavio Amp est le premier amplificateur connecté de la toute jeune société française du même nom. Je vous avais déjà présenté l’Octavio Stream, c’est-à-dire le lecteur réseau sans ampli, dont vous pouvez (re)lire le test ici. Placé face à une concurrence de plus en plus importante à tous les tarifs, mon avis sur l’Octavio Amp est très positif !

Le test de l’amplificateur connecté Octavio Amp en détails

  1. Un amplificateur connecté prêt à l’emploi
  2. Une connectivité complète
  3. Deux applications mobiles
  4. A l’écoute de l’Octavio Amp
  5. Les amplis connectés concurrents
  6. Mon avis sur l’Octavio Amp

Test mis à jour le 18/10/2022

Un amplificateur connecté prêt à l’emploi

Le lecteur réseau Stream est sorti il y a environ 1 an et demi. Octavio n’a pas tardé pour nous présenter sa version amplifiée. Ce type de produit est très simple à utiliser : il suffit de lui raccorder n’importe quelle paire d’enceinte, même celles que vous possédez et que vous conservez depuis longtemps tellement vous les aimez. La puissance sera suffisante pour tous les modèles courants.

octavio amp test 02 top
La marque Octavio est inscrite en façade et sur le dessus, on ne peut pas la rater – ©Multiroom

Comme la plupart des produits dans cette catégorie à prix accessible, l’Octavio Amp est loin du format HiFi traditionnel avec des appareils de 43 cm de largeur. C’est un produit compact de 20 cm de côté, bien dans l’air du temps. Discret, il pourra prendre place dans un meuble sans avoir besoin d’être visible puisqu’il se pilote intégralement depuis une app.

octavio amp test 03 quart
Un châssis compact de 20×20 cm – ©Multiroom

La finition est correcte avec un châssis en métal recouvert d’une peinture noire légèrement granuleuse. Le dessin est simple, sans fioriture. Cependant, j’ai moins aimé les commandes en façade. Je trouve les deux touches et le potentiomètre assez basiques, pas en rapport avec le prix de l’appareil. Dans ces tarifs, les concurrents ont des commandes sur mesure, souvent sensitives. Là, ce sont des éléments que l’on peut trouver chez les fournisseurs de composants tel quel. Ce n’est pas gênant à l’usage.

octavio amp test 07 volume
Le gros potentiomètre de volume – ©Multiroom

Il est évident qu’Octavio a dû respecter un budget serré pour rester dans la course et que ce compromis a été choisi. Surtout que sur le même principe que l’Octavio Stream, l’Amp est assemblé en France et tout ce qui peut l’être est même fabriqué en France. On sait que ce genre de choix peut influencer le prix final.

octavio amp test 09 made in france
L’Octavio Amp est assemblé en France – ©Multiroom

Malgré tout, la présence d’un bouton de mise en marche physique en façade qui éteint totalement l’appareil quand on n’en a pas besoin est une bonne idée. Chez tous les autres, l’appareil reste forcément en veille, à moins de le débrancher. Avec l’Octavio Amp, c’est bien plus pratique. La LED de couleur indique le type de source sélectionnée, d’ailleurs cette LED éclaire un peu fort. Surtout, j’aurais bien aimé un indicateur de niveau de volume en façade.

Une connectivité complète

La connectivité est largement suffisante dans le contexte d’un système connecté moderne. En dehors des classiques Bluetooth, WiFi et Ethernet, on trouve trois entrées audio pour autant de sources : deux entrées analogiques et une entrée numérique optique. Il manque simplement une prise HDMI ARC, ce qui aurait permis à l’Octavio Amp de tutoyer la perfection. Ces entrées serviront à relier une platine vinyle, un lecteur CD et pourquoi pas la sortie optique d’une TV. Sachez que pour l’instant, seule l’une des deux entrées analogique est active, la seconde le sera via une future mise à jour.

octavio amp test 04 connexions
Pas mal du tout pour un si petit amplificateur connecté – ©Multiroom

Du côté de la lecture audionumérique, l’application Octavio donne accès aux webradios, aux dossiers partagés et aux services de streaming. On trouve en plus Spotify Connect et Tidal Connect ainsi que la compatibilité AirPlay 2. Voilà des fonctions complètes qui correspondront aux attentes du plus grand nombre.

octavio amp test 05 borniers
La qualité des borniers HP est au rendez-vous – ©Multiroom

Comme il restait un peu de place, Octavio a placé une sortie RCA mono pour brancher un caisson de basse. Tout le monde ne l’utilisera pas, mais elle est présente chez la quasi totalité des concurrents. Elle se devait donc d’être disponible que l’Amp. Enfin, j’ai apprécié la qualité des prises haut-parleurs qui acceptent les fiches banane.

Deux applications mobiles

L’Octavio Amp se pilote depuis l’application mobile Octavio. Si vous avez lu le test du Stream, vous la connaissez déjà. Et si vous avez lu d’autres de mes tests puisque cette app se base sur LinkPlay. Ce système partagé entre de nombreux fabricants est désormais largement répandu. Modifiée il y a quelques mois, on retrouve le principe du menu horizontal en bas de l’écran qui permet de naviguer entre la sélection de la source et de la musique, la sélection du lecteur et l’écran de lecture en cours, et enfin les paramètres.

Il est possible de personnaliser la liste des sources en affichant uniquement les services que l’on utilise et en cachant les autres. Le menu Ma musique donne accès à la musique stockée sur le smartphone et aux dossiers partagés sur le réseau.

Octavio est allé plus loin en créant sa propre application mobile de pilotage, ce que seules les plus grandes sociétés de l’audio connecté sont capables de faire. Avec Octavio Virtuose, la société française a écouté ses utilisateurs pour créer une app à la fois complète et simple d’utilisation. La navigation est logique, les icônes compréhensibles. Toutes les informations nécessaires sont là sans surcharger l’expérience de navigation. De plus, Octavio interroge régulièrement ses utilisateurs afin de faire évoluer l’application dans le bon sens avec des mises à jour très régulières, presque toutes les semaines, pour ajouter des fonctions attendues ou pour la correction de bugs. Même les ténors du domaine comme Sonos ou Bluesound ne publient pas autant de mises à jour.

Les captures ci-dessous montrent l’écran de lecture en cours, le choix de l’appareil et de la source audio et ses paramètres.

Le menu streaming donne accès uniquement à son service préféré. Il faut appuyer sur la roue crantée en haut à droite pour changer de service.

Les autres accès dans l’app depuis le menu horizontal permanent au bas de l’écran concernent le moteur de recherche, les webradios et la bibliothèque, c’est-à-dire les dossiers partagés sur son réseau domestique.

A l’écoute de l’Octavio Amp

Pour ce test, j’ai simplement relié mes enceintes de référence que sont les Dynaudio Special 40. Ce sont celles que j’utilise depuis des années pour l’ensemble des articles que je réalise ici et pour d’autres sites.

Haut-médium/aigu – 4/5

On pourrait caractériser l’Octavio Amp de sombre aux premières écoutes : il met l’accent sur la rondeur et la puissance, un peu moins sur le filé des plus hautes fréquences. L’Amp peut sembler un peu rustique dans son approche, mais c’est ça que l’on apprécie. Il est plus musical que parfaitement fidèle.

Grave/bas-médium – 4/5

Les résonances des peaux sur les percussions et des instruments tels que la contrebasse sont bien présentes. Il n’y a pas d’effet loudness avec une courbe en V où seul le grave serait mis en avant. J’ai trouvé le rendu assez linéaire sur l’ensemble des fréquences. Il y a de la dynamique dans le bas avec de l’impact et une sensation de rapidité, des qualités impressionnantes avec si peu de puissance.

Scène/ambiance – 4/5

L’Octavio Amp est très fort pour reproduire une scène sonore ample en trois dimensions. Il y a de la largeur, de la hauteur, de la profondeur. Tout est bien présent pour profiter de la musique comme si elle était jouée en live dans la pièce. La musique classique avec de grands orchestres bénéficie d’un bon étagement des plans en arrière des enceintes.

Réglages audio – 3/5

L’application Virtuose ne propose à ce jour aucun réglage. L’application classique Octavio propose des correcteurs de tonalité grave/aigu. C’est peu mais en réalité cela n’a pas d’importance car la signature sonore ne nécessite pas de changer quoi que ce soit.

Les amplis connectés concurrents

Il existe plusieurs concurrents sur le même créneau comme le Yamaha WXA-50, le Sonos Amp ou le Bluesound Powernode Edge. Je n’ai pas pu comparer ces produits face à face, à part le Sonos. A l’écoute de ce dernier, la sensation de force et de puissance est supérieure au profit du Sonos, mais au global le son est moins naturel, il semble comme retravaillé. D’où un usage plus adapté pour le Sonos en sonorisation multiroom alors que l’Octavio Amp peut vraiment remplacer une chaîne HiFi.

octavio amp test 10 detail
Quelques ouvertures pour laisser respirer la bête – ©Multiroom

Le produit le plus proche de l’Octavio Amp est le Bluesound Powernode, que j’ai testé dans sa dernière version. Ce dernier va un peu plus loin sur la finesse et la clarté de la restitution, mais ça se joue dans un mouchoir de poche. Il a à son avantage une application plus complète, mais qui existe depuis bien plus longtemps, et surtout une entrée HDMI ARC. C’est vraiment le seul défaut réaliste que je peux adresser à l’Octavio, cette absence de HDMI. Sans oublier que le Powernode coûte tout de même 300 € de plus que l’Octavio, soit 43% plus cher.

Mon avis sur l’Octavio Amp

Cet amplificateur connecté Octavio prouve qu’il est possible de réaliser aujourd’hui des produits audio de grande qualité. La musique est présente, tout simplement. Il y a toujours à redire sur tel ou tel petit détail, et on peut évidemment aller bien plus loin avec des appareils coûtant 10 fois ou 100 fois son prix. Mais si l’on reste dans le domaine du plaisir simple d’écouter de la musique, que l’on n’a pas envie de passer des mois ou des années à tenter de créer une chaîne à partir de multiples éléments séparés et de câbles ésotériques, alors l’Octavio Amp vous tend les bras.

Site du fabricant : Octavio

Octavio Amp

699,00 €
4.15

Ergonomie/facilité d'usage

4.5/5

Design/conception

3.5/5

Qualités sonores

4.0/5

Rapport qualité/prix

4.5/5

Les +

  • Un son prenant
  • Connectivité complète
  • Application mobile maison

Les -

  • Finition des commandes
  • Manque une entrée HDMI ARC
  • Quelques manques à venir via màj

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *