Test de l’enceinte Sony SRS-RA5000 : les débuts de la musique 3D

Test de l'enceinte Sony SRS-RA5000 : la musique immersive avec une seule enceinte

Pour pouvoir profiter de la musique en 3D, il vous faut une enceinte compatible. Sony ayant sorti son propre format de musique appelé 360RA, la marque a aussi développé deux enceintes dédiées, la SRS-RA5000 étant la plus grande. Nous allons voir à travers ce test quel peut être l’apport de la musique 3D à partir d’une enceinte unique.

Le test de l’enceinte 3D Sony SRS-RA5000 en détails

  1. Une enceinte moderne aux formes originales
  2. La musique 3D avec sept haut-parleurs
  3. Une connectivité plutôt limitée
  4. Contrôle depuis l’application Sony Music Center
  5. A l’écoute de la SRS-RA5000
  6. Les enceintes concurrentes
  7. Mon avis sur l’enceinte Sony SRS-RA5000

Test mis à jour le 29/07/2021

Une enceinte moderne aux formes originales

Pour bien mettre en avant le côté 3D de son enceinte, Sony a conçu la SRS-RA5000 de telle sorte que l’on visualise clairement son objectif. Le tissu ceinturant l’enceinte cache certains des haut-parleurs. Tandis que les trois dirigés vers le plafond sont clairement matérialisés par des grilles rondes.

sony SRS RA5000 lifestyle
De par son fonctionnement, cette enceinte se pose avantageusement au centre d’une pièce – ©Sony

L’enceinte repose sur une base constituée de trois pieds. Les grilles du dessus comme le socle arborent une finition cuivrée. Ce dessin original a été récompensé par un reddot Award 2021. Il est agréable et moderne, même si cette association de couleurs ne plaira pas à tous, Sony n’ayant pas prévu d’autres versions pour l’instant.

sony SRS RA5000 top
Les trois haut-parleurs dirigés vers le haut sont protégés par ces grilles à la finition cuivrée

Le bloc d’alimentation est séparé sous la forme d’une brique type ordinateur portable. Elle aurait pu prendre place à l’intérieur d’une enceinte aussi grande de 32,9 cm de hauteur. L’ancienne enceinte sans fil Sony SRS-ZR5 était dix fois plus petite avec une alimentation intégrée.

sony SRS RA5000 alimentation
Le bloc d’alimentation externe

La musique 3D avec sept haut-parleurs

Ce n’est pas une enceinte mono, ni une enceinte stéréo mais bien une enceinte 3D. Pour cela, la SRS-RA5000 embarque sept haut-parleurs installés comme le montre l’illustration ci-dessous. Trois haut-parleurs à l’horizontale et trois haut-parleurs dirigés vers le haut promettent une restitution à 360°.

sony SRS RA5000 inside
Les sept haut-parleurs à l’intérieur de la SRS-RA5000 – ©Sony

Le haut-parleur de grave profite du grand volume interne. Il est chargé en bass-reflex via des évents débouchant au niveau des pieds et à l’arrière. Tous les haut-parleurs sont invisibles et inaccessibles, rien n’est démontable.

sony SRS RA5000 base
Les basses fréquences se diffusent sous l’enceinte, à travers les pieds

Une lumière blanche au bas de l’enceinte passe en couleur indigo lorsque l’on joue un morceau au format 360RA. C’est le seul supporté par l’enceinte SRS-RA5000 pour tirer partie de tous les haut-parleurs. Le 360RA a surtout été développé par Sony. On le trouve pour l’instant chez Amazon Music HD, Tidal et via l’app spécifique 360 by Deezer. Ces derniers ont créé des playlists dédiées, car les morceaux dans ces formats sont encore peu répandus.

sony SRS RA5000 360RA
Le logo Sony 360 Reality Audio qui identifie les titres en son 3D – ©Sony

Une connectivité plutôt limitée

L’enceinte sans fil SRS-RA5000 fonctionne principalement en WiFi. Il n’y a pas de connecteur RJ45. Le Bluetooth est présent, tout comme le NFC pour un appairage immédiat. Sony a ajouté une entrée auxiliaire analogique mini-jack au bas de la face arrière. Et c’est tout ! Une entrée HDMI ARC aurait été la bienvenue.

Du côté des protocoles audio, l’enceinte embarque Chromecast Audio, Spotify Connect et 360RAcast (chez Tidal). Elle peut se piloter à la voix via un smartphone ou depuis d’autres enceintes connectées Google Assistant ou Amazon Alexa, car elle n’intègre pas directement ces assistants.

sony SRS RA5000 connexion
L’entrée mini-jack à l’arrière de l’enceinte

Il n’y a plus de multiroom propriétaire chez Sony. L’ex-protocole SongPal existait encore avec les enceintes de la série SRS-ZR aujourd’hui arrêtées, et également avec les barres de son haut de gamme comme la HT-ZF9. Il fallait pour cela passer par l’app Music Center.

Contrôle depuis l’application Sony Music Center

Cette app présente des capacités limitées. Elle donne accès à des raccourcis vers les applications musicales installées sur votre smartphone mais elle n’en intègre aucune nativement. 

Elle sert surtout au paramètrage de l’enceinte comme les réglages sonores, son nom visible sur le réseau ou l’appairage avec Alexa. Il y a un calibrage audio qui dure quelques secondes de façon automatique en faisant passer des bruits sur les trois canaux principaux et le canal des basses. Une voix en anglais confirme le début et la fin du calibrage. Il est possible de le relancer à tout moment, mais on ne peut pas le désactiver. Il est donc impossible de comparer avec ou sans calibrage.

Les touches sur deux des trois côtés de la SRS-RA5000 ne sont pas très pratiques si l’enceinte est placée près d’un mur ou sur une étagère. Évidemment, c’est mieux si l’enceinte est au centre de la pièce et que l’on peut en faire le tour. On passera plus facilement via le contrôle par Spotify Connect, Tidal ou Amazon Music par exemple.

sony SRS RA5000 boutons
Quelques-unes des commandes directement accessibles sur l’enceinte

A l’écoute de la SRS-RA5000

Haut-médium/aigu – 3/5

Les voix sont agréables, plutôt portées sur les fréquences hautes, avec un léger déficit d’assise et de rondeur pour les voix graves. Le haut médium est en retrait et les réglages de l’égaliseur ne permettent pas vraiment de compenser. Ceci s’explique par la large diffusion sonore sans véritable point focal.

Grave/bas-médium – 3/5

Le grave bien que peu démonstratif propose une certaine fidélité avec des percussions ayant un petit côté réaliste même si la descente en fréquence est limitée. Néanmoins, avec une enceinte aussi imposante, on se serait attendus à beaucoup plus de grave de la part de Sony, un domaine dans lequel elle sait faire avec sa série d’enceintes lumineuses et puissantes SRS-X. 

Scène/ambiance – 4/5

Le mode Immersive Audio Enhancement est obligatoire pour tirer partie des capacités de cette enceinte. Si on le désactive, on se retrouve face à une enceinte mono classique. Alors que le mode IAE apporte une ampleur proche de la restitution d’une paire d’enceintes stéréo.

La restitution est un peu trop centrée pour ce qui concerne les voix, elles bénéficient d’une ampleur limitée. La différence est plus importante quand la voix lead et les choeurs sont bien différenciés, un effet d’étagement en profondeur apparaît. Tout le reste du message sonore s’extrait bien de l’enceinte dans les 3 dimensions.

Toutefois, le son ne rempli pas la pièce comme le promet Sony dans sa communication. Le résultat est agréable et bien plus vivant qu’une enceinte mono. Mais le son reste dans les environs de l’enceinte. Alors que les barres de son de la marque comme la HT-ZF9 sont capables de projeter le son avec des haut-parleurs internes moins efficacement orientés.

Réglages audio – 4/5

Parmi les réglages disponibles, l’égalisation désactivée (Off) est portée sur le médium avec des voix intelligibles et stables. Le grave est vraiment en retrait pour une enceinte de cette taille. Le mode Excited est plus sombre au premier abord mais celui-ci nous semble être le plus agréable sur la durée avec un grave rééquilibré.

Le réglage du Niveau des enceintes à rayonnement indirecte, c’est-à-dire les haut-parleurs du dessus, devra impérativement être réglé sur « élevé » pour profiter au mieux de l’ambiance. Le résultat dépend aussi des morceaux. Parfois il arrive que l’on ressente certains instruments sur les côtés de la pièce, loin de l’enceinte, mais cet effet est assez rare.

Les enceintes concurrentes

La SRS-RA5000 a comme seule concurrente actuelle la SRS-RA3000, sa petite sœur. Nous n’en sommes qu’aux balbutiements du son 3D. Il est certain que d’autres emboiteront le pas de Sony, peut-être en s’appuyant sur des protocoles concurrents comme le Dolby Atmos Music.

sony SRS RA5000 musique 3D
La SRS-RA5000 arrose toute la pièce de musique – ©Sony

Sony proposera bientôt le HT-A9, un ensemble de quatre enceintes identiques à placer dans les angles de la pièce. Ce système est compatible 360RA ainsi que Dolby Atmos et DTS:X. Cette solution jamais vue sera vendue 1800 €, le prix de l’innovation.

sony HT A9 360RA atmos dts x
Le système Sony HT-A9 immersif à quatre enceintes compatible 360RA – ©Sony

Mon avis sur l’enceinte Sony SRS-RA5000

Globalement, le résultat sonore de la SRS-RA5000 est à rapprocher d’une paire d’enceintes stéréo, même si la scène sonore est moins précise et moins définie, la sensation de largeur et de présence est bien là. Ce qu’aucune autre enceinte tout-en-un n’est capable d’offrir.

Ce mode de fonctionnement a pour effet bénéfique de bien séparer les instruments les uns des autres pour des écoutes vivantes qui font ressortir certains détails sur des morceaux que l’on connaît pourtant par cœur.

En revanche, les fonctionnalités sont limitées tant en termes de connectivité que du côté de l’application Music Center. Sur ces deux points, la SRS-RA5000 est vraiment en retrait face aux enceintes sans fil mono classiques.

L’enceinte Sony SRS-RA5000 s’adresse à ceux qui trouvent le son des enceintes sans fil trop étriqué mais qui n’ont pas la place pour une paire d’enceintes. Elle représente alors une alternative intéressante.

sony SRS RA5000 leds
L’enceinte comprend différentes LEDs informatives sur le dessus

Caractéristiques

  • Référence : Sony SRS-RA5000
  • Conception : enceinte 3D
  • Haut-parleurs : 6x large bande 46 mm, 1x woofer 70 mm
  • Puissance : non communiquée
  • Connectivité : WiFi, Ethernet, Bluetooth, NFC, 1x entrée auxiliaire mini-jack 3,5 mm, Chromecast, Spotify Connect, 360RAcast
  • Dimensions (l x h x p) : 23,5 x 32,9 x 22,5 cm
  • Poids : 4,9 kg
  • Prix public indicatif : 599,99 €

Sony SRS-RA5000

599,99 €
3.9

Ergonomie/facilité d'usage

3.5/5

Design/conception

4.5/5

Qualités sonores

4.0/5

Rapport qualité/prix

3.5/5

Les +

  • La largeur stéréo
  • Les réglages sonores
  • Le côté original

Les -

  • Immersion 3D pas assez poussée
  • Aucun service musical intégré
  • Multiroom limité à Chromecast

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *