Violet SmartSwitch Lite : un mini écran tactile mural pour piloter Sonos et Philips Hue

Violet SmartSwitch Lite : un mini écran tactile mural pour piloter Sonos et Philips Hue

La société Violet pense que la meilleure interface pour piloter les objets connectés de la maison est tactile. Mais que ce n’est pas votre smartphone ! Quoi de mieux qu’un écran positionné à l’entrée d’une pièce pour toujours avoir les commandes sous la main. Avec le SmartSwitch Lite, l’idée est de piloter le multiroom Sonos simplement et à un prix compétitif.

L’écran tactile mural : la meilleure interface de la maison

Les interfaces tactiles murales ne sont pas une nouveauté. Les spécialistes de l’automation comme AMX, Control4, Crestron, Elan, Savant, RTI ou URC proposent ce type de produit depuis près de 30 ans pour les plus anciens.

Le problème ? Le prix ! Ces interfaces de taille plus ou moins grande ont toujours coûté assez cher. Sans compter la prestation de programmation par un intégrateur qualifié à ajouter. Rien d’étonnant à ce que ce type de produit soit réservé jusqu’ici aux résidences haut de gamme.

smartswitch lite installation
Le Violet SmartSwitch lite s’installe dans une boîte d’encastrement classique – ©Violet

Le smartphone et les tablettes sont venues bousculer ce marché de l’écran tactile mural intégré. Les prix ont énormément baissé. Sans toutefois faire disparaître les écrans tactiles muraux, car l’avantage de l’écran à demeure n’est pas négligeable.

Pas besoin d’avoir son smartphone dans sa poche : chaque pièce est pilotable par n’importe quel membre de la famille, y compris les enfants, ainsi que les personnes de passage.

SmartSwitch Lite : une solution sans programmation enfin accessible

Il ne restait plus qu’à rendre l’écran tactile mural vraiment accessible financièrement. C’est ce que propose la société anglaise Violet avec le SmartSwitch Lite.

Ce petit écran tactile carré donne accès aux commandes principales d’un système Sonos, avec la sélection de la musique, le retour d’informations, le niveau de volume, les jaquettes, le temps écoulé, etc.

Violet a également intégré le pilotage d’un système d’éclairage connecté Philips Hue. Rien ne les empêche d’ajouter par la suite d’autres “modules”, pourquoi pas HomeKit, MusicCast, HEOS, Bluesound ou Roon ?

smartswitch lite philips hue
Le SmartSwitch Lite possède également un capteur de température et affiche la température extérieure – ©Violet

Le SmartSwitch Lite est proposé en pré-commande à £132.50 pour un prix officiel de £159.00. Cela peut paraître encore élevé, mais face aux dalles murales des marques de l’automation, c’est vraiment cadeau sachant qu’il n’y a aucune programmation à effectuer.

Le seul bémol que je mettrais à ce genre de produit concerne le suivi dans le temps. On l’a vu avec le clavier iPort xPress pour Sonos (lire mon test de l’iPort xPress : une télécommande Sonos simple et efficace) qui a finalement été arrêté et deviendra donc obsolète…

Source : Violet

5 commentaires

  1. Bluesound fabrique des streamers. Pourquoi ne fabriquent-ils pas ce genre d’ecrans pour les piloter ? Ou pourquoi Sonos ne le fait pas/plus ?

    1. Le smartphone a remplacé toutes les interfaces. J’imagine que les fabricants ont étudié la chose et qu’ils ont abandonné l’idée des écrans dédiés car cela ne serait pas rentable.

      De plus, ces écrans ont une durée de vie limitée car ils sont rapidement dépassés. Autant les consommateurs sont prêts à changer de smartphone tous les 3-4 ans, autant remplacer toutes les dalles tactiles de sa maison régulièrement n’est pas vraiment viable.

  2. Sonos avait des télécommandes tactiles au début. Mais ils ne maîtrisaient pas la technologie tactile. Les miennes sont toutes tombées en panne, remplacées par Sonos 2 fois et de nouveau tombées en panne. J’ai fini par abandonner et passer à l’application smartphone. Sonos aussi à fini par les abandonner. Pourtant, il y avait 2 avantages. Elles se connectaient au réseau propriétaire Sonos et pas au wifi. Au fond de mon jardin, mon téléphone ne captait plus le wifi mais captait encore le réseau maillé de Sonos. Et surtout, comme elles ne servaient qu’à ça, pas besoin de lancer l’appli Sonos sur son téléphone. Quand on voulait monter le son, on appuyait sur le bouton et c’était immédiat. Je suppose que ces commandes murales auraient aussi ce même avantage.

    1. Je suis bien d’accord avec vous, c’était un très bon produit que j’ai utilisé durant des années. J’en avais 3, une pour chaque niveau de la maison. Les touches physiques pour le volume et le mute étaient vraiment top !

      D’ailleurs, chez moi la famille utilisait bien plus le Sonos lorsque nous avions les télécommandes, que depuis leur remplacement par un iPod Touch, puis un iPad encastré dans le mur…

      Pour rappel, la Sonos CR200 est sortie en 2009, ce n’est pas si loin : https://www.multiroom.fr/sonos-cr200-la-telecommande-tactile-tant-attendue/

      Il y a eu ces problèmes de dalles tactiles déficientes, qui étaient changées pour un coût modeste. Mais Sonos a pensé que le smartphone était une interface plus naturelle, que nous avons toujours sur nous pour prendre la main sur le système à tout moment. Et il est plus facile de maintenir une application qu’un produit dédié qui, de toute façon, ne devait pas se vendre énormément, surtout à 350 €.

      1. Perso, je les avaient achetées dans le cadre de packs que faisait Sonos. Mais aucune n’a tenu plus d’1 an. Dommage.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *