Audio sur IP : quelle application pour le multiroom ?

Audio sur IP : quelle application pour le multiroom ?

L’audio sur IP, ou AoIP, correspond à la distribution de la musique sur un réseau IP informatique. Totalement décentralisé, il vient en opposition aux connexions point à point. Les liaisons analogiques traditionnelles sont déjà remplacées par des réseaux IP dans les espaces professionnels et commerciaux depuis de nombreuses années. L’AoIP s’attaque maintenant aux applications résidentielles.

L’audio sur IP professionnel s’adapte au résidentiel

Il est facile de comprendre pourquoi AoIP s’est imposé dans des environnements commerciaux tels que le broadcast ou les concerts live. L’AoIP facilite la distribution et le câblage. Grâce à lui, de nombreux flux audio sont acheminés vers plusieurs emplacements via le réseau. Il supprime les risques de parasites inhérents aux connexions audio point à point.

L’AoIP présente de nombreux avantages, notamment la facilité d’utilisation, la facilité d’installation, les économies de coûts, la gestion, l’évolutivité et l’interopérabilité.

Brad Price, responsable marketing produit senior chez Audinate
focusrite rednet dante rack
Tous les appareils rouges sont des interfaces AoIP pour transporter l’ensemble des signaux audio à travers la salle et les bâtiments – ©Focusrite

Appliqué au résidentiel, l’audio sur IP ajoute de la commodité et assure la pérennité. En outre, il permet l’installation d’un nombre pratiquement illimité de sources et de zones, de façon centralisée comme décentralisée.

Toutes les habitations neuves, ou rénovées récemment, doivent posséder des prises réseau. Avec l’AoIP, on peut rapidement et facilement étendre son système audio à n’importe quelle pièce ou emplacement de la maison. Si l’infrastructure réseau n’existe pas, le coût de son ajout est bien plus abordable que celui d’un câblage audio traditionnel.

Le Dante passe des studios aux maisons

L’un des protocoles AoIP les plus populaires est le Dante. Il est présent dans plus de 91% des systèmes AoIP professionnels. L’intérêt se poursuit dans le résidentiel avec un nombre encore timide de produits, mais en croissance. Il existe également bon nombre de produits professionnels Dante pouvant facilement rejoindre un contexte domestique.

Nous constatons clairement une demande croissante pour cette technologie. Nous assistons actuellement à une croissance des haut-parleurs actifs et des amplificateurs de puissance avec entrée et sortie via AoIP.

David Meyerowitz, responsable technico-commercial chez Trinnov Audio

Les processeurs home cinema Trinnov, StormAudio et JBL Synthesis disposent de connexions Dante/AES67. D’autres sont sûrement déjà sur les rangs pour le proposer prochainement. Il est possible de leur associer des amplificateurs de puissance et/ou des enceintes AoIP que l’on piochera dans l’offre professionnelle. Chez Crown, LEA Professional ou Genelec par exemple.

JBL SDR 35 Dante
L’amplificateur home cinema JBL SDR 35 dispose de l’audio sur IP Dante pour se relier à des amplificateurs ou à des enceintes sur le réseau – ©JBL

Crestron fait figure de locomotive dans l’AoIP appliqué au résidentiel avec sa gamme DM-NAX. Elle comprend un amplificateur et un hub audio qui centralisent les sources et les délivrent vers de multiples zones audio. Le tout en étant pleinement compatible avec les produits Dante/AES67 d’autres fabricants.

L’audio sur IP repose sur un simple câblage réseau peu onéreux

La technologie évolue rapidement et pourtant une installation multiroom dans une maison devrait être conçue pour durer. Dès que l’on a terminé d’installer la meilleure solution, un nouveau produit encore plus performant apparaît. Avec l’AoIP, la structure ne change pas, ce qui assure une longévité exceptionnelle à tout type de système audio.

C’est tout le contraire des solutions qui ont mélangé jusqu’ici câbles haut-parleurs et câble réseau. Ces derniers étaient utilisés de façon propriétaire pour le son et l’alimentation. Ceci sans compter les solutions WiFi ou Ethernet reposant sur des protocoles maison incompatibles entre eux. Nous pensons à Sonos, HEOS, BluOS, MusicCast, Chromecast…

niles intellicontrol schema multiroom
L’exemple d’un système audio 6 zones & home cinema en câblage traditionnel – ©Niles

Avec l’audio sur IP, il faut simplement prévoir des prises RJ45 dans toutes les pièces. Il est préférable d’en avoir plusieurs par pièces pour offrir le maximum de possibilités. Elles sont reliées à un placard ou à une salle technique où se trouve le matériel réseau requis. La configuration, le traitement et le routage des flux audio deviennent alors de simples opérations accessibles depuis un smartphone.

Que ce soit pour de la sonorisation multiroom, de la HiFi ou du home cinema, il faut prévoir différents emplacements susceptibles de recevoir les enceintes. A chaque emplacement, un unique câble, le câble Ethernet, attendra bien sagement son futur usage. La configuration de la disposition des enceintes peut se réfléchir ultérieurement avec une flexibilité totale.

Une maîtrise minimum des environnements réseau peut être nécessaire

Les réseaux résidentiels sont de plus en plus submergés de nombreux types de trafic : navigation web, streaming musical, vidéo à la demande, télétravail, domotique… Tous se disputent la bande passante disponible. Si le réseau n’est pas géré correctement, cela peut entraîner une interruption de l’un de ces services essentiels.

L’audio sur IP a besoin d’un réseau stable pour assurer la synchronisation sans latence. Pour une petite maison, la box du FAI peut suffire. Au-delà, il faudra passer par un routeur externe tels que les spécialistes du domaine peuvent les proposer aujourd’hui : Netgear, D-Link, Ubiquiti, etc.

netgear routeur switch
L’audio sur IP nécessite un routeur un peu sérieux venant suppléer la box et un switch pour toutes les prises réseau de la maison – ©Netgear

Dans la plupart des cas, les configurations par défaut suffisent à supporter l’AoIP. Pour les systèmes plus complexes à multiples sources et multiples zones, on passe de l’intégration matérielle avec du câblage analogique point à point à de la configuration logicielle. Il faudra connaître certains termes associés aux besoins de l’AoIP pour activer la fonctionnalité correspondante dans les menus avancés du routeur ou du switch.

L’AoIP et son développement dans le résidentiel

L’adoption de l’audio sur IP se poursuivra-t-elle à mesure que les intégrateurs et les propriétaires réaliseront les avantages de cette technologie ? Ou bien les méthodes traditionnelles de distribution audio multiroom vont-elles encore perdurer pour longtemps ?

L’AoIP offre un niveau presque infini d’évolutivité et de flexibilité. Il serait logique qu’il finisse par s’imposer. Il simplifie la conception et réduit le coût de déploiement du système en imposant seulement le câble réseau, peu cher et déjà largement utilisé dans la construction neuve et la rénovation. Le câblage analogique et le tirage de câbles pour haut-parleur devrait définitivement tomber aux oubliettes.

Les enceintes équipées de prise réseau

Le bon exemple, ce sont les enceintes PoE. Elles reçoivent à la fois le son et l’alimentation à travers leur connexion filaire au réseau. Comment faire plus simple et plus pratique ? Elles commencent à exister en modèle encastrable. Les formats plus classiques sont pour l’instant réservés aux applications professionnelles (studio, sonorisation). Mais nul doute que des modèles grand public devraient faire leur apparition dans les années à venir.

muxlab 500221 dante poe speaker
L’enceinte encastrable de plafond MuxLab 500221 Dante s’alimente avec un simple câble réseau – ©MuxLab

Les adaptateurs AoIP pour les appareils existants

Pour une transition en douceur, des adaptateurs existent pour transformer une entrée ou une sortie audio classique en audio sur IP. C’est le rôle par exemple de la gamme d’adaptateurs Audinate AVIO. Prenons un ampli dont on supprime les enceintes et auquel on relie un adaptateur RCA vers IP. Ainsi, il communiquera sans peine avec une ou plusieurs paires d’enceintes PoE, sans aucune limite.

dante AVIO adapter hifi
L’un des adaptateurs Dante AVIO pour ajouter l’audio sur IP à des appareils existants – ©Audinate

Les interfaces de commande pour l’AoIP

En dehors du coût qui peut représenter une limitation évidente à ce stade, l’ergonomie n’est pas encore idéale. La gestion d’un réseau AoIP passe par des logiciels professionnels peu plaisants dans un environnement résidentiel. Crestron est le premier avec sa gamme d’amplificateurs audio sur IP DM-NAX à intégrer les sources, les services de musique et l’AoIP au sein d’une interface de contrôle unifiée sur dalles tactiles, tablettes et smartphones. Une solution réservée aux clients premium qui devrait, on l’espère, se démocratiser sous la houlette des fabricants grand public de l’audio/vidéo.

Source : hiddenwires.co.uk

2 commentaires

  1. Peut-on utiliser ce meme adaptateur Audinate AVIO non seulement coté ampli comme sur la photo mais aussi coté enceinte pour une enceinte qui ne serait pas PoE ?

    1. Tout à fait ! Les adaptateurs AVIO existent en sortie comme en entrée, en mono et en stéréo. Il faudrait typiquement un AVIO IN stéréo derrière l’ampli et deux AVIO OUT mono, un pour chaque enceinte. Le tout relié au réseau en PoE.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *