Comment copier vos disques vinyles sur votre smartphone ?

Comment copier vos disque vinyles sur votre smartphone

Les offres en musique dématérialisée vous donne accès à des dizaines de millions de titres. Si vous ne savez plus quoi écouter, il vous reste encore les playlists et les radios web. Il est même possible de trouver de la musique à écouter et à télécharger gratuitement.

Malgré cet accès à la musique virtuellement infini, tous les morceaux de la création musicale ne s’y trouvent pas. Certains titres sur CD, cassettes ou vinyles restent bloqués dans ces formats dits « physiques ».

En ce qui concerne les vinyles plus particulièrement, l’application Vinyl Recorder (Android uniquement) vous permet de récupérer ces morceaux que vous n’écoutiez peut-être plus. L’app copie simplement vos disques dans la mémoire de votre téléphone, en FLAC 16 bits/48kHz.

Ne possédant pas de platine vinyle avec port USB, condition de départ obligatoire, je n’ai pas pu la tester. La vidéo explicative résume la procédure. Il faut brancher le port USB de la platine sur la prise USB du smartphone. Un adaptateur de format sera peut-être nécessaire. Une fois l’ampli lancée, elle copie les morceaux un à un tout en les reconnaissant grâce à la base de données Gracenote. La pochette et les informations sont ainsi automatiquement ajoutées.

L’application est gratuite pour tester des enregistrements de 30 secondes. Pour copier des morceaux en entier, il faut acheter des crédits : 35,99 € pour 250 morceaux par exemple. Soit le prix d’un double vinyle récent à la FNAC.

Source : Convert

AirPlay et Spotify Connect sur des enceintes B&O vintage

AirPlay et Spotify Connect sur des enceintes B&O vintage

A travers son antenne Create, Bang & Olufsen s’est associé à Hifiberry afin de proposer une carte visant à mettre à jour ses enceintes le plus anciennes. Cette carte BeoCreate renferme quatre canaux d’amplification, répartis en 2×30 Watts et 2×60 Watts, au prix ultra compétitif de 159 €.

Elle est totalement autonome avec une entrée et une sortie optique, reposant sur une alimentation externe 12-24V. C’est déjà une première étape pour remplacer une vieille carte d’amplification intégrées à des enceintes actives.

Cette carte peut se voir complétée par un Raspberry Pi afin de rendre l’enceinte connectée. B&O met à disposition une image disque qui donnera accès aux fonctions classiquement attendues : WiFi, Bluetooth, AirPlay, Spotify Connect. On peut alternativement installer n’importe quelle autre application de contrôle ou de diffusion de la musique.

L’équipe de B&O Create a annoncé travailler avec les équipes internes des produits connectés afin que cette carte puisse être vue comme une enceinte multiroom supplémentaire dans un système B&O existant. Elle pourrait donc être pilotée directement depuis l’app B&O.

C’est très intéressant de voir comment un fabricant décide de lutter contre l’obsolescence en proposant de mettre à jour des enceintes qui ont aujourd’hui 30 ou 40 ans. On trouve d’ailleurs les tutoriels détaillés pour les modèles Beovox CX sur le site dédié.

Cela permet à B&O de montrer que des enceintes qui dorment dans un placard peuvent être remises au goût du jour. Mais aussi que de nouveaux clients peuvent rentrer dans la marque à partir d’enceintes d’occasion à très bas prix, pour investir peut-être plus tard dans des modèles plus récents. Et puis n’oublions l’image positive que cela renvoie de la marque, à l’heure des produits connectés trop vite obsolètes.

Source : CEPro Europe

SVS se lance dans le multiroom audio compatible Alexa

SVS se lance dans le multiroom audio compatible Alexa

Les caissons de basse explosifs SVS trustent les récompenses dans leur domaine. Après des enceintes home cinema pour les compléter, SVS se lance cette année dans le multiroom audio avec deux produits.

La SVS Prime Wireless Speaker est une enceinte sans fil au format et à la présentation très proche du modèle McIntosh RS100 : une grille vertical complétée par deux potentiomètres en dessous. Tout comme elle, c’est la plateforme multiroom Play-Fi qui a été retenue. Mais quand la McIntosh possède un vu-mètre bleu, caractéristique de la marque, en façade, la SVS propose l’accès à six présélections.

C’est une enceintes stéréo avec quatre haut-parleurs poussés par 4×50 Watts. Elle est Hi-Res (24bits/192kHz), bluetooth aptX et WiFi. Elle a une entrée auxiliaire optique, une analogique et une sortie subwoofer. Du classique, complété par la compatibilité avec le contrôle vocal par Amazon Alexa.

Le SVS Prime Wireless SoundBase reprend uniquement la partie électronique de l’enceinte Prime. Les fonctionnalités sont identiques, sauf la puissance disponible qui passe à 2×150 Watts pour amplifier n’importe quelle paire d’enceintes.

Les produits SVS sont habituellement bien placés en prix. On attend de connaître ceux-là, pour pouvoir les situer face à la concurrence.

Source : SVS

Les enceintes multiroom se sont vendues autant que la HiFi en éléments séparés en 2017

Les enceintes multiroom se sont vendues autant que la HiFi en éléments séparés en 2017

Pour pouvoir écouter de la musique à domicile, la chaîne HiFi était encore la norme il y a une dizaine d’années. Depuis les années 70, ce marché se divisait en deux entre les éléments HiFi séparés et les mini-chaînes tout-en-un.

Depuis quelques temps, le sans fil est venu bouleverser cet ordre établi. En 2017, ce sont les mini enceintes, Bluetooth pour la plupart, qui sont devenues l’appareil audio de prédilection dans nos foyers, avec un chiffre d’affaires de 270 M€ (soit 49% du marché).

Les mini-chaînes et les éléments HiFi séparés sont toujours présents, avec respectivement 100 M€ et 90 M€ de chiffre d’affaire. Mais c’est la percée des enceintes multiroom qui est la plus intéressante. A 90 M€ de chiffre d’affaire, elle a fait jeu égal en 2017 avec la HiFi traditionnelle.

Cela signifie que la catégorie entière qui regroupe amplificateurs, lecteurs CD, enceintes HiFi, etc. génère autant de revenus que celle des enceintes sans fil WiFi. Ce qui représente 16,3% du marché pour chacune d’elle.

Mes prédictions pour l’année 2018, et celles à venir, sont que les éléments HiFi séparés vont stagner, voire légèrement baisser en valeur, mais que les enceintes sans fil vont faire chuter la catégorie des mini-chaînes. Le seul intérêt de cette catégorie face aux enceintes WiFi est de posséder un lecteur CD et un tuner FM dans un seul élément. Ces deux fonctionnalités deviennent obsolètes avec l’avènement des services de streaming audio sur abonnement !

Source : GfK

Test iPort xPress : une télécommande Sonos simple et efficace

Test iPort xPress - une télécommande Sonos simple et efficace

Cette petite télécommande à cinq boutons se connecte en WiFi à votre réseau pour piloter votre enceinte Sonos. Lorsque l’on n’a pas envie de sortir le smartphone de sa poche, cette solution est parfaite pour lancer une playlist, augmenter le volume ou mettre en pause. Découvrez son fonctionnement en détails à travers ce test, et pourquoi j’adore ce petit produit.

Continuer la lecture»

Spotify n’est plus un service audio, c’est une plateforme multimédia

Spotify n'est plus un service audio, c'est une plateforme multimédia

A l’approche de sa future introduction en bourse, c’est de cette façon que se redéfini le service de streaming audio leader dans le monde. C’est surtout le message qui sera passé désormais : la vidéo fait partie intégrante de Spotify.

Elle est disponible depuis deux ans environ, même si ce n’est pas vraiment à l’image que l’on pense immédiatement quand on évoque Spotify. Pour ses 140 millions d’utilisateurs réguliers, et même ceux qui ne l’utilise pas, l’audio reste l’activité numéro 1.

C’est entre autre la façon dont la société monétise ses activités publicitaires qui la pousse dans cette direction. De plus en plus programmatique, c’est-à-dire automatisée à partir de nombreuses données issues des utilisateurs, la publicité sur Spotify a fait son incursion dans la partie vidéo. Et c’est justement à cet endroit que la progression en termes de revenus est la plus importante.

Et puis dans un marché de la musique dématérialisée hautement concurrentiel sur lequel les GA(F)A sont présents, l’innovation et l’offre de service doivent évoluer continuellement. Google a annoncé le rapprochement de son service musical sur abonnement avec YouTube pour en faire une offre unifiée musique & vidéo. Avec la quantité de musique et de clips présente sur YouTube, Spotify a en effet intérêt à s’adapter très rapidement. Devenir une plateforme multimédia prend alors tout son sens.

Source : adexchanger

Vifa fait passer ses enceintes au multiroom avec Vifa HOME

Vifa fait passer ses enceintes au multiroom avec Vifa HOME

Vifa propose des enceintes sans fil depuis plusieurs années maintenant. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, elles ne savaient pas fonctionner en multiroom.

Ce manque est désormais comblé avec l’ajout du protocole propriétaire Vifa HOME. Encore un, vous allez dire. Il faut bien que les fabricants tentent de capter leur clientèle en les poussant à compléter leur première enceinte par d’autres de la même marque. On ne peut pas les en blâmer.

Vifa HOME est incompatible avec tous les modèles déjà existants. Si vous voulez en profiter, il faudra acquérir l’une des deux nouvelles références Copenhagen 2.0 ou Stockholm 2.0. Elles disposent toutes deux d’un bouton à l’arrière dénommé Vifa Link pour associer en un clic plusieurs enceintes, sans avoir à sortir son smartphone.

vifa home app iOS android

On peut bien entendu faire de même avec la nouvelle app Vifa HOME. Toujours dans un esprit design et minimaliste, cette app permet de piloter plusieurs enceintes compatibles, de les grouper et d’en gérer le volume sonore.

Ces deux enceintes gagnent également une touche supplémentaire en façade Vifa Play. C’est un raccourci rapide vers trois favoris qu’il faudra configurer depuis l’app. L’idée est toujours la même : ne pas avoir besoin de forcément sortir son smartphone au quotidien juste pour lancer sa radio web favorite.

Les Vifa Copenhagen 2.0 et Stockholm 2.0 ont toujours le Bluetooth aptX, une entrée analogique & numérique optique, un port USB, AirPlay et DLNA. Toutes ces sources peuvent être transmises d’une enceinte à une autre en multiroom. Enfin, elles introduisent deux nouvelles couleurs de tissus, en plus des quatre déjà existantes.

Source : Vifa

Les nouvelles fonctionnalités de Qwant Music bientôt disponibles

Les nouvelles fonctionnalités de Qwant Music bientôt disponibles

Le moteur de recherche qui respecte votre vie privée a démontré lors du dernier CES les fonctionnalités tant attendues de son service Qwant Music.

Disponible depuis juin 2016, ce service a pour but de rassembler sur une page à trois entrées toutes les informations sur un artiste ou un groupe. En premier lieu, il y a les données générales avec liens web, actualités et activités sur les réseaux sociaux. Le second onglet est la fiche artiste, basée sur du texte issu de Wikipedia. Le dernier onglet liste la discographie. L’écoute directe est possible et en entier, les morceaux étant issus de YouTube.

C’est sur ce dernier point que Quant Music va évoluer. Au lieu de se cantonner à une liste non exhaustive provenant de YouTube, Qwant va se lier à votre service musical favori. C’est déjà un bon point. La puissance informative de Qwant pourra compléter efficacement les services de streaming.

Il faut noter que certains services incluent déjà un certain nombre d’informations complémentaires dans leurs interfaces, comme TIDAL par exemple. Une fois l’artiste sélectionné, on a bien accès à une biographie, des clips, l’activité sociale.

Qwant va donc se différencier sur deux autres points, grâce à une collaboration avec l’IRCAM, l’Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique. Tout d’abord, elle a abouti à la création d’un traitement sonore 3D qui transforme les écoutes au casque pour laisser croire à l’oreille que l’on est au concert.

L’autre point intéressant, c’est la recherche avancée non plus seulement sur un artiste, un morceau ou un genre musical. Elle est présentée ainsi : « Qwant Music permettra, par exemple, de rechercher une œuvre de jazz, avec une guitare, de 1968, en La Majeur, musicalement complexe et relaxant ». C’est effectivement une option très puissante, qui devrait plaire aux musiciens et aux passionnés qui trouvent les moteurs de recherche des services de streaming trop basiques.

Source : @QwantCom