18 déc2014

Devialet Dialog, le hub conçu pour du multiroom très haut de gamme

21:23 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

devialet dialog multiroom

Inutile de vous présenter l’enceinte amplifiée Devialet Phantom, vous avez déjà sûrement dû tomber sur les multiples articles auxquelles elle a eu droit pour son lancement cette semaine. Pour résumer : deux modèles de puissance différente, proposés à 1.690 € (750W) et 1.990 € (3000W). Une seule enceinte est suffisante pour une pièce. On peut aussi en associer deux pour de plus grands volumes, et cinq pour un home cinéma. Il n’est pas encore précisé comment les bandes sons multicanaux sont gérées dans ce type de configuration.

Pour revenir à l’enceinte seule, on peut l’utiliser en multiroom grâce à l’accessoire ci-dessus, le Devialet Dialog (299 €). Ce dernier joue le rôle de distributeur pour sonoriser jusqu’à 24 pièces. On peut d’ailleurs mixer des enceintes Phantom et bientôt les célèbres amplificateurs de la marque (à partir de 5.000 €). La distribution s’effectue non pas en WiFi, ni en Ethernet, mais en CPL à 300 Mbps. Le contrôle s’effectue depuis l’application mobile Devialet Spark qui peut être utilisé simultanément par plusieurs participants, afin de concocter des playlists à partir de la musique stockée sur différents smartphones. Chacun peut visualiser et modifier la playlist globale.

Un joli mélange entre innovation, haut de gamme et partage social. Ne reste plus qu’à tester cela en situation !

9 déc2014

Definitive Technology Wireless Collection : une gamme complète pour le multiroom

00:31 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

definitive technology multiroom reveal netamp

Definitive Technology, fabricant américain d’enceintes pour la HiFi et le home cinema, se lance à son tour dans le multiroom audio sans fil. Positionne un peu plus haut de gamme que la référence Sonos, on trouve pourtant les mêmes produits : une petite enceinte (W 7), une plus grosse (W 9), une barre de son et son caisson de basses (W Studio), un player (W Adapt) et un player avec ampli (W Amp). Difficile de ne pas voir la ressemblance frappante ! C’est sur ce point que Sonos attaque Denon en justice, la similitude de gamme. Visiblement, on peut difficilement faire autrement, une gamme composée de ces éléments précis semble être la réponse obligatoire aux attentes de ceux qui veulent de la musique sans fil en multiroom.

La série Definitive Technology Wireless Collection supporte moins de services audio de streaming, mais intègre par contre les technologies de distribution DTS Play-Fi et de reproduction sonore Dolby Digital. D’ailleurs, DT insiste bien sur le l’orientation « audiophile » de ces produits sans fil. Côté entrées auxiliaires, les W Adapat et W Amp en disposent de quatre : USB, numérique optique, analogique sur RCA et analogique sur mini-jack. De quoi relier toutes ses sources simplement pour remplacer définitivement son vieil amplificateur HiFi.

Est-ce que tous ces avantages permettront de détrôner la référence du domaine ?

definitive technology multiroom wireless collection

5 déc2014

Kaleidescape Alto : de plus en plus accessible, de moins en moins « physique »

06:45 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

kaleidescape alto

Après le Cinema One, Kaleidescape baisse encore les tarifs de son entrée de gamme aux USA avec le lecteur/serveur Alto (2495$). Capable de stocker 100 Blu-ray ou 600 DVD, il ne sait par contre pas les ripper. Tous ces films viendront obligatoirement du Kaleidescape Store, et donc du téléchargement légal dédié. Pour l’instant, ce Kaleidescape Store n’est pas disponible en France, pour des raisons évidentes de droits. Espérons qu’il le soit un jour ! Le Kaleidescape Alto est capable de lire DVD et Blu-ray, et même de vous proposer d’en récupérer la version dématérialisée pour la modique somme de 1,99$ pour un DVD par exemple afin de la stocker en interne. Le côté pratique du rip, sans les inconvénients. On peut relier jusqu’à 4 Kaleidescape Alto sur son réseau domestique pour multiplier le stockage et faire du multiroom vidéo.

Il me semble que cette solution est intéressante à plusieurs titres. On peut acheter et télécharger un film pour le voir quand on le souhaite, en qualité DVD ou Blu-ray, avec tous les formats audio multicanaux, Dolby Atmos inclus, ce que ne propose aucun service de VOD. Après visionnage : 1/ soit on le garde car c’est un film que l’on a beaucoup apprécié et que l’on pourra regarder à nouveau à tout instant, 2/ soit on l’efface, le résultat étant identique au disque physique que l’on a regardé une fois et qui, rangé sur l’étagère, ne verra plus jamais un lecteur de son existence. On peut également stocker efficacement les autres types de médias que l’on regarde régulièrement ou par morceaux, comme les DVD musicaux et les dessins animés de enfants. Et on conserve cette fameuse interface ludique et ergonomique qui permet d’effectuer des recherches multi critères de façon efficace. Un produit très intéressant qui a comme défaut de ne pas encore être disponible pour la France.

3 nov2014

Sonos attaque Denon HEOS pour violation de brevets

16:34 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

denon heos vs sonos multiroom

Le multiroom audio se développe depuis quelques mois auprès du grand public à très grande vitesse. Après avoir laissé Sonos inventer et dominer ce marché durant plus de 10 ans, la concurrence vient de se réveiller : Samsung, LG, Panasonic, Bose, Bluesound, etc. Et Denon avec son système HEOS. C’est le plus proche de la proposition Sonos, tellement proche que Sonos décide d’attaquer Denon en justice.

Sonos reproche la violation d’au moins 4 brevets, une gamme de produits copiée-collée et des éléments de communication trop semblables. Pour les brevets, je ne vais pas rentrer dans les détails, mais Sonos pointe la possibilité d’utiliser deux enceintes pour cérer une paire stéréo, concept repris par Denon. Pour les produits, la similitude saute aux yeux :

  • Heos 3 = Sonos PLAY:1
  • Heos 5 = Sonos PLAY:3
  • Heos 7 = Sonos PLAY:5
  • Heos Extend = Sonos BOOST (anciennement BRIDGE)
  • Heos Amp = Sonos CONNECT:AMP
  • Heos Link = Sonos CONNECT

Côté communication, Sonos compare les accroches textuelles, les schémas explicatifs ou encore le design de la boutique de vente en ligne qu’ils trouvent bien trop similaires entre les deux marques. Ils trouvent également que le nom Heos est trop proche de Sonos.

Finalement, Sonos ne réclame à Denon ni dommages et intérêts, ni paiement d’une licence. Ils souhaitent discuter avec Denon afin que Denon modifie sa gamme vers quelque chose de différent. « Nous ne voulons pas qu’ils copient ce que nous avons inventé, mais qu’ils créent quelque chose d’encore meilleur pour tous les amoureux de musique ».

Sonos a créé cette formidable catégorie de produits, qui a mis du temps à éclore, mais qui devient aujourd’hui incontournable. Il est évident qu’il y a et qu’il y aura de plus en plus de similitudes entre les fabricants. A tel point que l’on pourrait se demander pourquoi Sony n’a pas attaqué Pioneer, ou vice-versa, dans les années HiFi, parce qu’ils avaient tous deux 3 amplis, 1 tuner, 2 platines K7 et 3 platines vinyl chacun à leur catalogue.

Denon a déjà répondu en indiquant qu’ils étaient prêts à défendre leurs produits et leurs technologies pour lesquels ils n’ont aucun doute en terme

Sonos à travers cette action demande à ses concurrents « de ne pas copier mais d’innover ». Sonos serait-il arrivé au bout de son processus créatif ? J’imagine que ce n’est pas le cas. Et justement, afin de clore cette situation, je demanderai plutôt à Sonos d’innover, et de laisser les autres copier ses solutions maintenant banalisées.

22 oct2014

Crestron PinPoint : premier produit iBeacon dédié à la maison connectée

15:14 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Domotique

crestron PP-100 PinPoint Proximity Detection BeaconCrestron est le premier fabricant de produits pour la domotique, et la maison connectée en général, à présenter un produit s’appuyant sur la technologie iBeacon, appelée ici PinPoint. Le PP-100 est un tout petit boîtier alimenté en USB qui fait office de balise Bluetooth. Il sera vu par un téléphone compatible (iPhone 4S et supérieur, Android dans un second temps), à chaque fois que l’on s’en approchera. Crestron souhaite l’utiliser afin de faire de la géolocalisation dans la maison : en estimant de quelle balise on est le plus proche, le système sait dans quelle pièce on se trouve. Résultat ? L’application de contrôle de la maison se positionne automatiquement sur la page correspondant à la zone. Si l’on fait « Volume + » ou « Lumière ON », inutile de sélectionner préalablement à quels appareils on veut parler, les commandes seront envoyées automatiquement aux appareils les plus proches. D’après Sound&Vision, le tarif serait tellement accessible que l’on aura envie de placer des Crestron PP-100 dans toutes les pièces de sa maison !

20 oct2014

Le Nexus Player relance la guerre des lecteurs multimédia

15:03 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

nexus playerGoogle vient d’annoncer le Nexus Player, un nouveau petit boîtier qui se propose de vous donner accès à tous vos contenus multimédia : aussi bien les fichiers partagés en réseau grâce à l’excellent Plex que tout le contenu online de YouTube à Dailymotion, en passant par Netflix. Côté matériel, on est très proche du FireTV d’Amazon avec la télécommande Bluetooth à reconnaissance vocale et la manette de jeux. Par contre, on gagne le Google Cast qui permet d’afficher le bureau de n’importe quel appareil connecté sur sa TV : Android, iOS, PC, Mac et bien sûr Chromebook. AppleTV, Roku, FireTV et maintenant Nexus Player, l’offre est de plus en plus large, mais peu différenciée finalement !

18 sept2014

Harmony Home : une box domotique 2.0 qui pourrait s’imposer

14:43 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Interfaces

logitech harmony home

Logitech lance Harmony Home, un hub domotique accompagné d’une télécommande avec ou sans écran tactile et d’une application mobile. Harmony proposait des télécommandes universelles dédiées au pilotage audio/vidéo uniquement jusqu’ici. La gamme précédente Ultimate et Smart Control, dont je vous parlais dernièrement, apportait le pilotage IP et Bluetooth, essentiellement pour Sonos, Amazon FireTV, Philips Hue et Nest. Un pas était déjà mis dans le monde de la maison connectée.

Ces deux produits évoluent pour devenir Ultimate Home (version avec écran – ~350 €) et Home Control (sans écran – ~150 €). On retrouve le même principe, avec l’ajout de nouveaux produits IP comme la serrure connectée August, et une toute nouvelle interface graphique dans la tendance actuelle « gros boutons/grandes polices ». La télécommande Home Control gagne 6 boutons physiques dédiés principalement au contrôle de la lumière et des prises commandées.

Harmony vient marcher sur les plate-bandes des box domotique pour passionnés et même de certaines solutions professionnelles avec le Home Hub Extender. Ce produit qui se connecte au Hub principal en USB ajoute le ZigBee et le Z-Wave à la solution Home ! Et puis n’oublions pas la compatibilité IFTTT avec un channel Harmony Home qui arrive très bientôt.

Résumé de la compatibilité des produits Harmony Home :

  • infrarouge
  • IP
  • Bluetooth
  • ZigBee
  • Z-Wave (Plus)
  • IFTTT

Harmony a su imposer ses télécommandes programmables dans le monde entier, avec une base de 270.000 codes infrarouge qui couvrent à peu près tous les produits du marché existants ou passés. Ils pourraient bien réussir le pari de la box domotique accessible à tous, en rentrant cette fois par le biais du pilotage universel de la TV. Avec de tels produits aussi simples, aussi bien pensés et de tels partenariats, si Harmony ne réussit pas, je ne vois pas qui pourra arriver à faire entrer la domotique 2.0 dans nos foyers.

12 sept2014

Pyng, la première centrale Crestron qui se programme entièrement depuis un iPad

08:20 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Domotique

crestron pyng hub

La centrale Crestron PYNG-HUB est un tout petit modèle qui inaugure la nouvelle gamme Pyng. L’objectif est simple : terminée la programmation complexe ! Alors que l’on sait que jusqu’ici, cette programmation nécessitant plusieurs logiciels était indissociable de tout projet faisant appel à des produits Crestron. Avec Pyng, la totalité de la configuration (création des zones, ajouts des éléments, scénarios, …) se fait depuis l’application iPad. Pour l’instant, une centrale Pyng peut piloter l’éclairage, le chauffage/climatisation, les rideaux et la sécurité, essentiellement les produits sans fil Crestron infiNET EX. D’après Crestron, cela couvrirait 90% des attentes des clients qui souhaitent domotiser leur maison. Pour le reste, comme le pilotage audio/vidéo, il faut repasser sur la gamme classique, voire associer une centrale Pyng aux produits plus évolués de la marque, c’est d’ors et déjà prévu. Prix public indicatif : 599 $.

1 août2014

Slingbox + Chromecast : du multiroom vidéo enfin abordable pour tous ?

18:13 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

slingbox M1 chromecastSling Media est le spécialiste du placeshifting, une technologie dont on ne parle plus beaucoup. Le placeshifting permet de récupérer l’image de son décodeur CanalSat (par exemple) depuis n’importe où dans le monde. L’idée est d’avoir accès à ses chaînes favorites lorsque l’on est en déplacement, à l’hôtel, en vacances. Sauf que depuis, CanalSat, et les autres, ont sorti leur application mobile qui permet d’accéder directement au service, sans aucune autre contrainte matérielle. Le placeshifting a donc perdu tout son intérêt.

Avec la nouvelle Slingbox M1, le placeshifting n’est pas abandonné pour ceux qui y trouvent encore un intérêt, mais c’est surtout la compatibilité avec le Chromecast qui a attiré mon attention. La Slingbox accepte une source analogique en entrée (composite ou YUV) qu’elle transmet via le réseau local vers un smartphone ou une tablette. Ou un Chromecast ! Cela signifie qu’avec une clé à 35 € sur chaque TV de la maison, et une Slingbox à 150$, on peut faire du multiroom sur IP, en transmettant une source vers plusieurs TV ! On reste en analogique, mais pour de la distribution vers les chambres ou la cuisine, ça peut être largement suffisant. Une alternative pratique aux solutions multiroom sur IP, HDBaseT ou modulation TNT HD.

Source : Zatznotfunny

11 juil2014

Comment installer du Sonos dans un rack technique 19″ ?

13:54 | Posté par Alban Amouroux | Classé dans: Multimedia

flexson sonos rack

Flexson propose d’intégrer facilement quatre Sonos CONNECT:AMP, six Sonos CONNECT ou un mix des deux sur une seule étagère pour rack 19″. Super pratique, tout est prévu pour bien tenir en place les players et pour guider le câblage. Seuls les players installés en première ligne restent accessibles, pour ceux du fond ce sera plus compliqué, sachant qu’on a rarement besoin d’y avoir accès. Mais sait-on jamais. Dans cet ordre d’idée, je préfère pour ma part les étagères sur mesure Middle Atlantic RSH qui offrent une intégration parfaite. Forcément, ça occupe un peu plus de place…

sonos middle atlantic rack

Suivant »