DTS Play-Fi : mises à jour Alexa Cast, AirPlay 2 et de nouveaux partenaires

DTS Play-Fi : mises à jour Alexa Cast, AirPlay 2 et de nouveaux partenaires

Le protocole multiroom ouvert DTS Play-Fi vient d’annoncer plusieurs nouveautés intéressantes : de nouvelles possibilités de diffusion multiroom et l’arrivée de quatre nouvelles marques de HiFi.

Utilisé par de nombreux fabricants de matériels audio/vidéo, les produits Play-Fi sont inter compatibles dans une même installation. Il est possible d’associer un amplificateur Home Cinema Onkyo avec une enceinte sans fil McIntosh et une barre de son Paradigm.

Continuer la lecture»

Bientôt du home cinema sans fil multimarques grâce à WiSA

Bientôt du home cinema sans fil multimarques grâce à WiSA

WiSA est un format de diffusion audio sans fil en qualité 96 kHz/24 bit maximum. Il vise à être multimarques. Pour l’instant, il n’y a pas d’application WiSA. Au contraire de Google Home par exemple, qui permet de piloter depuis une seule app toutes les enceintes Chromecast, quelle que soit leur marque.

WiSA fonctionne aussi bien pour la stéréo que pour le home cinema, jusqu’au 7.1. Et cette possibilité est bien mise en avant. Un home cinema sans fil avec sept enceintes et un caisson, c’est hyper pratique, on ne peut pas le nier.

Mais le plus important, c’est cette capacité multimarques. Aujourd’hui on trouve essentiellement des enceintes Klipsch et Bang & Olufsen ayant adopté ce format. Il n’y a que le fabricant Axiim qui propose un processeur home cinema WiSA, auquel on peut donc connecter sans fil les enceintes WiSA de son choix.

Plusieurs marques majeures les ont rejoint récemment : Harman Kardon et le groupe Sound United (Denon, Marantz, HEOS, Classé, Boston, Polk, Definitive).

La nouvelle gamme d’enceintes sans fil Citation (Harman Kardon Citation : une nouvelle gamme d’enceintes sans fil avec Google Assistant) est donc WiSA. Pour l’instant, aucune annonce matériel n’a été encore faite du côté de Sound United.

J’imagine que de futurs amplis AV Denon et Marantz deviendront WiSA pour faciliter l’ajout d’enceintes et caissons de basses sans fil. Comme le fait actuellement Yamaha avec son MusicCast Surround.

Finalement, le protocole WiSA redonne du choix au consommateur, là où le sans fil propriétaire l’enfermait dans une seule marque. L’avantage d’une installation HiFi ou d’un home cinema filaire classique, c’est l’énorme choix en termes d’enceintes de toutes marques et à tous les tarifs. Avec WiSA, ce sera la même chose, mais cette fois enfin sans fil !

Si WiSA devenait la norme, les amplificateurs home cinema ne seraient plus que des pré-amplificateurs sans aucune sortie audio. Et si en même temps ces appareils passaient à la vidéo (SDVoE par exemple) et à l’audio (AES67 par exemple) sur IP, l’unique prise sur la face arrière d’un appareil home cinema deviendrait une prise réseau, et absolument rien d’autre.

La fin des câbles pour la HiFi et le home cinema n’est peut-être pas si loin.  

Source : WiSA

BluOS passe bientôt en version 3

BluOS passe bientôt en version 3

Le protocole utilisé par Bluesound et NAD, et récemment partagé avec des fabricants tiers, verra bientôt une mise à jour majeure. Elle sera disponible gratuitement pour tous les possesseurs de produits compatibles d’ici la fin du mois.

Contrôle vocal

Les produits compatibles BluOS n’ont pas de micro et ce n’est pas la solution qui a été retenue. C’est le côté skills qui a été retenu, afin de rendre compatible les produits BluOS avec n’importe quel assistant vocal.

Pour débuter, une skill Amazon Alexa permettra de commencer à contrôler ses produits multiroom BluOS à la voix. Ensuite, on peut imaginer que l’équivalent sera disponible pour Google Assistant et pour Siri.

Intégration domotique

Les produits BluOS Bluesound et NAS sont déjà compatibles avec des contrôleurs tiers tels que ceux de Crestron, Control4 ou RTI. Les possibilités seront complétées pour offrir un maximum de fonctions en dehors de l’app Bluesound. 

BluOS sera également compatible avec d’autres partenaires comme Lutron et ELAN. Crestron Pyng OS2 fait également partie des projets. Le nouveau moteur de Crestron permet de concevoir des systèmes et leurs interfaces très rapidement et automatiquement, juste en sélectionnant un appareil dans une liste déroulante. J’aurai l’occasion d’y revenir dès sa disponibilité.

bluesound roon

Amélioration de l’intégration Roon

Je ne l’ai remarqué que récemment : Roon est apparu dans le menu de l’app Bluesound, au milieu des services de streaming. Jusqu’ici, le système Roon fonctionnait dans un sens uniquement. Vous utilisez l’app Roon pour envoyer de la musique vers tel ou tel système/enceinte compatible.

Avec Roon dans le menu, cela offre un accès direct à la lecture en cours, la mise en pause, le changement de plage. Et il est possible de reprendre la lecture du dernier morceau démarré depuis Roon. Pratique !

Bientôt AirPlay dans BluOS ?

Tous les fabricants s’y sont mis les uns après les autres, mêmes les plus récalcitrants comme Sonos. Aucune information officielle pour l’instant, mais il se dit que les appareils BluOS seraient bientôt AirPlay. AirPlay 2 j’espère !

Source : BluOS

Sonos est compatible IFTTT

Sonos est compatible IFTTT

Cela fait beaucoup de news dédiées à Sonos ces derniers jours, mais ils ont décidé de sortir plein de nouvelles choses très intéressantes en même temps. Et aujourd’hui, c’est le tour de la compatibilité IFTTT.

L’outil IFTTT permet de relier plein de services et d’appareils entre eux en créant des scénarios du type : s’il se passe ceci, alors faire cela. Sonos était attendu depuis longtemps sur la plateforme IFTTT, c’est chose faite.

Je me suis empressé de créer une première recette pour piloter mes zones Sonos depuis Google Assistant, simplement parce que j’ai un Google Home Mini dans mon bureau et un Sonos Connect. Je peux demander à Google de reprendre la musique ou de l’arrêter, le temps de réactivité est hyper court. Le résultat est très satisfaisant.

Les possibilités sont globalement sans limite. A peu près n’importe quoi est désormais susceptible de déclencher ou d’arrêter la lecture de votre système Sonos, de modifier le volume ou de lancer un favori en particulier.

Les plus geeks d’entre vous regretteront l’absence de Text-To-Speech qui aurait permis aux Sonos de lire un message pré-enregistré à partir de n’importe quel déclencheur. Peut-être dans une prochaine mise à jour.

Source : IFTTT

Sonos s’associe à Sonance pour commercialiser des enceintes encastrables et outdoor

Sonos s'associe à Sonance pour commercialiser des enceintes encastrables et outdoor

En ce moment, Sonos a vraiment envie de prouver son amour retrouvé pour les intégrateurs. Après le Sonos Amp dédié aussi bien aux intégrateurs qu’aux utilisateur finaux, ainsi que l’ouverture de l’API pour les développeurs d’ici quelques jours, voici de nouvelles enceintes.

Cette fois-ci, ce ne sont pas des enceintes actives comme les One et Play:5, mais des enceintes passives classiques, nécessitant un amplificateur. Ça tombe très bien avec le Sonos Amp, c’est même fait exprès. 

Trois modèles fabriqués par Sonance et vendu par Sonos seront proposés : une encastrable murale rectangulaire, une encastrable de plafond ronde et une enceinte close résistante aux intempéries pour l’extérieur.

En fonctionnement de concert avec un Sonos Amp, il sera possible d’appliquer le calibrage audio automatique Truplay. Cet outil était réservé uniquement aux enceintes amplifiées de la marque jusqu’ici.

Ces trois enceintes vont plaire aux installateurs forcément. Mais elles seront aussi disponibles aux particuliers à travers le shop en ligne Sonos et les réseaux de revendeurs. Sonos commercialisait déjà des enceintes passives  en 2005, les SP100, mais qui s’en souvient ?

Les Sonos SP100 de 2005, elles n’avaient pas fait long feu.

Les enceintes encastrables sont encore très peu utilisées en France, contrairement aux US. Grâce à son image de marque et à sa grande force commerciale, est-ce que Sonos va réussir à booster le marché des enceintes encastrables ?

Source et copyright visuel : CE Pro

La première platine vinyle multiroom est signée Yamaha MusicCast

La première platine vinyle multiroom est signée Yamaha MusicCast

Vinyle et multiroom ? Deux mots qui ne vont pas bien ensemble techniquement. Le multiroom, c’est le confort de la musique ininterrompue dans toutes les pièces de la maison, contrôlée du bout des doigts (ou à la voix). Le vinyle, ce sont plein de manipulations pour lancer le disque puis changer de face, changer de disque… Mais le vinyle est à la mode ! 

Rien n’empêche de raccorder n’importe quelle platine vinyle à un système multiroom. La quasi totalité des enceintes et streamers est équipée d’au moins une entrée auxiliaire analogique. J’ai écrit un dossier à ce sujet : Comment écouter TV, CD et vinyles sur ses enceintes sans fil ?

Il existe même des enceintes multiroom avec une entrée phono directe, comme le propose Klipsch sur son modèle The Three Wireless avec DTS Play-Fi (voir mon test ici).

Yamaha a décidé de pousser le concept jusqu’au bout en intégrant un streamer multiroom MusicCast à sa dernière platine vinyle, la Yamaha MusicCast Vinyl 500

Cela nous donne l’occasion de voir pour la première fois une prise réseau à l’arrière d’une platine vinyle. La Vinyl 500 est donc aussi capable de lire la musique en ligne (webradios, Spotify, Deezer, etc.). Et elle est même Bluetooth et AirPlay.

Logiquement, il n’est pas possible de démarrer ou d’arrêter la lecture d’un disque vinyle sur la platine depuis l’app MusicCast. Ce serait dommage d’effectuer cette manipulation alors qu’aucun disque n’est en place. La tête de lecture n’aimerait pas du tout. Et puis de toute façon, le bras de la MusicCast Vinyl 500 n’est pas automatique.

Source : Yamaha

  

Sonos renoue les relations avec les intégrateurs

Sonos renoue les relations avec les intégrateurs

Le tout nouveau Sonos Amp va remplacer le Connect:Amp qui existe quasiment sous la même forme depuis 2005. Et ceux sortis en 2005 fonctionnent toujours aussi bien en bénéficiant de chaque nouvelle mise à jour. Mis à part AirPlay 2, dédié uniquement aux nouveaux produits et donc au Sonos Amp.

Le Sonos Amp concrétise enfin l’intérêt de Sonos pour les installateurs professionnels. Jusqu’ici, c’était plutôt la grande distribution qui avait les faveurs de la marque.

Continuer la lecture»

Bose Music, nouvelle gamme d’enceintes multiroom avec contrôle vocal Alexa

Bose Music, nouvelle gamme d'enceintes multiroom avec contrôle vocal Alexa

La gamme Bose Music comprend désormais trois smart speakers avec Amazon Alexa : l’enceinte Home Speaker 500, les barres Soundbar 500 et Soundbar 700. La Home Speaker 500 bénéficie d’un écran couleur qui affiche la jaquette du morceau en cours ainsi que de touches de présélections sur le dessus. De quoi la faire fonctionner sans avoir besoin de sortir obligatoirement son smartphone, une très bonne chose !

Mais tout n’est pas parfait. Ces trois enceintes intelligentes Bose inaugurent une toute nouvelle gamme multiroom. Elles ne sont malheureusement pas compatibles avec la gamme multiroom historique Bose SoundTouch.

Chaque gamme utilise une application mobile différente. Il est vraiment dommage que Bose n’ait pas prévu une mise à jour de ses modèles SoundTouch, aussi bien dans une optique d’agrandissement de l’offre que pour éviter l’obsolescence. On peut imaginer que les SoundTouch disparaîtront petit à petit pour être remplacées par des Bose Music.

Alors que dans le même temps, Apple rend compatible la borne Airport Express Gen.2 avec son nouveau protocole multiroom AirPlay 2. Un produit qu’elle ne commercialise pourtant plus !

Source : Bose

La fin du voyage pour Prizm

La fin du voyage pour Prizm

La petite pyramide destinée à jouer la musique que vous aimez grâce à son algorithme de sélection et d’apprentissage est sur le point de disparaître. Le Prizm résulte d’une campagne Kickstarter réussie en 2014 avec plus de 160.000$ récoltés. 

L’objectif initial était de jouer de la musique depuis les services de streaming en ligne, sans écran, sans possibilité de sélection. Morceau après morceau, en appuyant sur le cœur (j’aime) ou la croix (j’aime moins), vous orientiez le Prizm vers vos préférences. Au final, le Prizm ne jouait plus que votre musique favorite, automatiquement, sans aucune interaction de votre part.

Le concept avait été poussé plus loin en prenant en compte l’ambiance de la pièce et également plusieurs utilisateurs simultanés pour créer une playlist qui plaise toujours à tout le monde.

Le premier couac est survenu lorsque Deezer et Spotify ont mis fin au partenariat. De fait, le fonctionnement initial devenait impossible. Prizm s’est alors réinventé et a effectué un second lancement, toujours avec la même idée, mais en se basant cette fois uniquement sur les webradios.

J’ai pu tester cette version il y a quelques semaines qui m’a donné entière satisfaction. Malheureusement, l’équipe Prizm était à court de moyens financiers et l’annonce de la fermeture est tombée.

Mais, une fois n’est pas coutume, la société a développé un firmware pour la petite pyramide afin qu’elle puisse continuer à fonctionner, même lorsque la société n’existera plus et que ses serveurs auront été coupés. C’est tellement rare, voire unique, que c’est à marquer d’une pierre blanche ! 

Dans son dernier message annonçant la fermeture imminente, l’équipe Prizm laisse toutefois entendre qu’il y a des discussions en cours avec des repreneurs. 

Rien que la création de ce firmware pour que les produits ne deviennent pas des presse-papiers justifie de nouveaux financements et la poursuite de l’aventure pour la société Prizm, ses créateurs et ses employés. Même pour un tout autre projet !

Le multiroom BluOS bientôt chez Monitor Audio et Roksan

Le multiroom BluOS bientôt chez Monitor Audio et Roksan

Tous les principaux acteurs du multiroom sans fil ont développé leur propre protocole propriétaire : Sonos, BluOS, HEOS, MusicCast, FlareConnect, etc. Ainsi, lorsque l’on en choisi un, on est obligé de continuer à acheter des produits de la même marque pour compléter son système.

BluOS, du groupe Lenbrook qui comprend entre autre Bluesound et NAD, a décidé de casser les barrières et de rendre son protocole disponible à d’autres. 

Cela a déjà été le cas avec Dali qui a sorti récemment ses premières enceintes sans fil accompagnées d’un hub multiroom BluOS, le Callisto Sound Hub.

Grâce à cette nouvelle collaboration entre BluOS et d’autres fabricants, Monitor Audio pourra ainsi se lancer dans les enceintes connectées et sa marque sœur Roksan dans les amplificateurs avec des capacités multiroom.

Le résultat, c’est plus de choix pour les utilisateurs. Et surtout la possibilité de mixer toutes ces marques, parfois concurrentes, dans un même système multiroom selon ses attentes : un ampli NAD BluOS dans le salon, des enceintes Monitor Audio BluOS dans la chambre et le bureau !

Source : BluOS